Tags

Related Posts

Share This

Une frappe nucléaire de sous-marin russe sur les USA simulée par un média US

HOMO ERECTUS,

NE JOUE PAS AUX ALLUMETTES

Philippe Boehler.

……………………………………………………..

Une frappe nucléaire de sous-marin russe sur

les USA simulée par un média US….

https://fr.sputniknews.com/defense/201812191039361456-usa-attaque-nucleaire/

Une frappe nucléaire de sous-marin russe sur les USA simulée par un

média US

CC0 / Geralt

Défense

URL courte
214911

Un média américain s’est efforcé d’imaginer les conséquences d’une frappe nucléaire russe sur les États-Unis, un scénario toutefois purement «virtuel», selon les auteurs.

Le portail américain We Are The Mighty a modélisé les conséquences de la frappe sur les États-Unis d’un croiseur sous-marin russe de type Boreï, équipé de missiles nucléaires.

Le portail note que le sous-marin Iouri Dolgorouki, équipé de missiles de croisière Boulava, est théoriquement capable de vitrifier des dizaines de villes américaines. Chacun de ses 16 missiles peut couvrir une distance de 9.000 kilomètres: ainsi, même en se trouvant à l’ouest de l’archipel d’Hawaï, le Iouri Dolgorouki pourrait attaquer New York.

Toutefois, les auteurs de l’article sont persuadés que la longue portée n’est pas l’avantage principal de missiles russes: en effet, en cas de conflit avec les États-Unis, la partie russe serait obligée de détruire en priorité les sites de défense américains, dont plusieurs sont situés sur les îles Hawaï. Selon eux, c’est donc le golfe du Mexique qui constitue l’endroit idéal pour une attaque russe, les missiles pouvant atteindre de là-bas pratiquement tous les États américains.

«Le prédateur monte lentement des profondeurs du golfe du Mexique, pareil à Godzilla, mais beaucoup plus destructeur et meurtrier», écrit le portail.

«Des centaines de milliers de personnes seront mortes, des dizaines de bombardiers, de sous-marins et de missiles nucléaires seront détruits, limitant nos possibilités de réaction et tout cela par un seul sous-marin ennemi», souligne le portail.

Toutefois, les experts ont appelé à considérer un tel scénario comme une «théorie du cauchemar», aucun adversaire n’étant capable de lancer une attaque nucléaire sans condamner son propre pays.

Lire aussi:

Tir réussi de 4 missiles Boulava par le sous-marin Iouri Dolgorouki depuis la mer Blanche
Le tir réussi de missiles Boulava sur le polygone de Koura au Kamtchatka (vidéo)
Le sous-marin russe Iouri Dolgorouki effectue un tir réussi d’un missile Boulava
Tags:
attaque, K-535 Iouri Dolgorouki, R-30 Boulava, États-Unis