Tarik Ramadan , encore ce sulfureux personnage . On croit rêver !!!

Belgique. Tariq Ramadan: Une coquette somme versée pour faire taire une femme.

Honteux procédé de la part de celui qui était considéré comme le prophète des jeunes musulmans en Europe!!!

On découvre ainsi le côté obscur de frère Tarik…

Dégoûtant…

Philippe Boehler

tariq ramadan1

Le scandale Ramadan a fait remonter à la surface des témoignages de femmes qui se sont senties manipulées, trompées et délaissées par le maître à penser de toute une génération, chantre de l’éthique musulmane. Majda Bernoussi, née en Belgique en 1972, a été la première à donner l’alerte sur des comportements, selon elle, discutables du prédicateur. Alors que sa relation épisodique avec Tariq Ramadan périclite, elle décide de balancer sur des sites communautaires, Facebook, YouTube, Rutube, etc., des textes, photos, vidéos et enregistrements sonores. Ses accusations sont relayées par le blogueur bruxellois Khalil Zeguendi. Une photo, en particulier, circule : Tariq Ramadan en caleçon dans une chambre d’hôtel, penché sur son gsm. Dans une vidéo sortie en août 2014, Majda Bernoussi, grande fille du Rif, cheveux au vent sur un balcon marocain, promet de donner bientôt les preuves de son histoire. Et puis, tout s’arrête. Les messages sont retirés du Web. Ne restent que des rumeurs et quelques rares fantômes informatiques.

Un accord à l’amiable

Que s’est-il passé ? La personnalité de Majda Bernoussi n’étant pas de celles qu’on prend à la légère, Tariq Ramadan est passé à l’offensive. Le 17 février 2015, il a introduit une action en cessation auprès du président du tribunal de première instance de Bruxelles siégeant en référé. Son but : que Majda Bernoussi nettoie le Web et cesse de le bombarder de messages, lui et ses proches. Une convention transactionnelle entre les deux parties est validée le 6 mai 2015 par la chambre des référés du tribunal de première instance de Bruxelles en audience civile. Le Vif/L’Express en a obtenu la confirmation du président du tribunal, Luc Hennart. “Il y a bien eu une action en référé introduite le 17 février 2015, à Bruxelles, par Tariq Ramadan qui visait les publications de Majda Bernoussi sur le Web, indique le magistrat bruxellois. Il s’en est suivi un jugement prononcé au civil par la chambre des référés de Bruxelles, le 6 mai 2015. Ce jugement entérine un accord intervenu entre les parties. Dans les grandes lignes, l’accord prévoit que Majda Bernoussi retire ses publications d’Internet et cesse d’en publier de nouvelles, moyennant une somme d’argent donnée par Tariq Ramadan. Cette transaction intervenue entre les parties a clos l’affaire en ce qui concerne la justice. Il n’y a pas eu d’autres actions introduites à Bruxelles, ce qui laisse supposer que l’accord a été respecté de part et d’autre. L’audience en référé était publique, mais les parties ont voulu conserver à leur accord un caractère confidentiel.”

(…)

La contrepartie financière de l’extinction du “litige” entre les deux parties se monte à 27 000 euros. Tariq Ramadan ayant déjà versé 12 000 euros à Majda Bernoussi en vertu d’un précédent arrangement, il s’engage à lui donner 15 000 euros supplémentaires sous la forme d’une première somme de 3 000 euros, le reste étant apporté sous la forme de mensualités de 1 500 euros.

Source et article complet

…………………………………………………………..

Tarik Ramadan a pu prêcher durant 30 ans à cause de Mitterand, lequel a cassé une décision de la DST… Un traître c’est quoi?