Tags

Related Posts

Share This

Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon, le duo de ministres qui va animer le débat. ENFUMAGE MAISON.

Quel débat? Celui qui ne  produit que du vent….

L’ enfumage organisé par E. Macron n’est là que pour masquer le vrai problème, 

celui de la LEGIMITE PRESIDENTIELLE.

Philippe Boehler

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2019/01/14/25001-20190114ARTFIG00079-sebastien-lecornu-et-emmanuelle-wargon-le-duo-de-ministres-qui-va-animer-le-debat.php?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon, le duo de ministres qui va animer le débat

Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon, le duo de ministres qui va animer le débat

LE SCAN POLITIQUE – L’exécutif doit également s’adjoindre les services de deux «garants» indépendants. Un temps pressentie, Nicole Notat (ex-CFDT) n’a pas été retenue.

Ils vont être les visages du grand débat au sein du gouvernement. La secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique Emmanuelle Wargon et le ministre chargé des Collectivités territoriales Sébastien Lecornu ont été chargés d’organiser le grand débat national, ont annoncé lundi plusieurs sources gouvernementales.

Sébastien Lecornu, en charge de la Cohésion des territoires, est déjà très investi. C’est chez lui, dans l’Eure, que le président lancera la grande consultation mardi. Il ouvrait la semaine dernière le débat avec les élus locaux dans les Hautes-Alpes et recevait les premiers cahiers de doléances. Il devrait être à la pointe du dialogue avec les élus. Dans ses précédentes fonctions, celui qui fut secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot, ministre chargé de la Transition écologique et solidaire, a déjà expérimenté la méthode de la concertation en dialoguant avec les élus de Fessenheim (fermeture de la centrale nucléaire), ceux de Bure (enfouissement de déchets nucléaires), et ceux concernés par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

«CRS tueurs» : Sébastien Lecornu recadre un «gilet jaune»

Le ministre chargé des Collectivités territoriales a été interpellé par une quinzaine de «gilets jaunes» le 10 janvier lors d’un déplacement dans les Hautes-Alpes. Le ton est monté.

Mute

Current Time 0:13
/
Duration Time 1:08

«CRS tueurs» : Sébastien Lecornu recadre un «gilet jaune» – Regarder sur Figaro Live

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique, s’occupera elle de la partie «grand public», de la mobilisation et des relations avec le monde associatif. Emmanuelle Wargon s’est illustrée moins d’un mois après sa nomination comme secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique – en binôme avec Brune Poirson -, pour répondre au «coup de gueule» de Jacline Mouraud, future figure des «gilets jaunes», sur la hausse des carburants. La vidéo a été visionnée près de 200.000 fois. Un travail de pédagogie que la novice en politique devrait remettre sur la table, cette année, pour convaincre que la lutte contre le réchauffement climatique n’est pas passée au second plan des priorités, après le renoncement du gouvernement à augmenter la taxe carbone.

Ce choix répond à ce qu’ont martelé les proches du président comme ceux du premier ministre depuis la semaine dernière et notamment au moment de la démission de Chantal Jouanno: «Le gouvernement doit assumer la responsabilité politique de ce débat».

Tôt ce lundi, RTL puis BFMTV, avaient annoncé que l’exécutif allait annoncer la nomination d’un duo de «sages»: Nicole Notat, l’ancienne patronne de la CFDT et Jean-Paul Bailly, ancien patron de la RATP puis de La Poste. Experts du dialogue social, qualifiées de «personnalités indépendantes», ils auraient été pressentis pour être garants du bon déroulé du débat. L’information a été confirmée par le ministre de la Transition écologique François de Rugy, avant d’être démentie au Figaro par Matignon en fin de matinée en ce qui concerne notamment Nicole Notat.