Pour Moscou, les renseignements français prépareraient une provocation à l’arme chimique en Syrie

Basta….

Pour Moscou, les renseignements français prépareraient une provocation à l’arme chimique en Syrie https://francais.rt.com/international/60516-pour-moscou-renseignements-francais-prepareraient-provocation-arme-chimique-syrie

Un général russe a affirmé ce 29 mars que les services secrets français et belges participeraient à l’organisation d’une provocation à l’arme chimique en Syrie pour piéger Moscou et Damas.

Selon un général russe, les services secrets français et belges seraient en train de préparer une provocation à l’arme chimique en Syrie. «Selon l’information du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, des groupes armés illégaux qui opèrent sur le territoire de la zone de désescalade d’Idleb sont en train de préparer des actes de provocation qui visent à accuser les forces aériennes russes et les troupes du gouvernement syrien d’utiliser des substances toxiques contre la population civile», a déclaré Viktor Kouptchichine, un général russe, ce 29 mars.

Il a en outre affirmé que les représentants des services français et belges auraient participé à la préparation de la provocation. «Le 23 mars, sous contrôle des services secrets français une substance toxique, hypothétiquement à base de chlore, a été transportée sous forme de bouteilles d’oxygène de la ville Saraqeb à Khan Cheikhoun, Ma’aret Hurmah et Kafr Zita», a ajouté Viktor Kouptchichine.

Et le général de poursuivre : «Afin d’organiser des actes de provocation, des représentants des services secrets de France et de Belgique sont arrivés à Idleb. Sous leur supervision, une rencontre a eu lieu avec des commandants de guerre des groupes terroristes Hayat Tahrir al-Cham et Tanzim Hurras ad-Din, ainsi qu’avec des représentants de l’organisation pseudo-humanitaire Casques blancs. Cette rencontre a porté sur les questions concernant l’organisation des mises en scènes faisant croire que la Russie et la Syrie avaient utilisé des substances toxiques contre la population civile.»

Ce n’est pas la première fois que la Russie met en garde contre une potentielle attaque chimique sous faux drapeau. Dernier avertissement en date : le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie avait affirmé, en septembre 2018, que l’organisme controversé des Casques blancs avait tourné plusieurs vidéos, impliquant des enfants, dans le but de les utiliser comme preuves d’une attaque chimique imputable au gouvernement syrien contre des civils, à Idleb.

Lire aussi : Selon Moscou, des images de mise en scène d’une attaque chimique auraient été filmées en Syrie