Per Ipsum Dimanche DE la Passion

Bon dimanche de la Passion, selon la liturgie catholique-romaine.

Que ce dimanche soit un dimanche de paix pour tous les hommes, même pou ceux qui veulent notre destruction selon un chamelier du 7 ème siècle.

Un homme inculte qui a apporté la mort et la désolation au monde, alors que le Christ apporte le salut à tous les hommes de la Création.

Philippe Boehler.

…………………………………………………………….

Per Ipsum
— À lire sur fr.peripsum.org/

Per Ipsum

07 avril

Premier Dimanche de la Passion

Commentaire du jour : Saint Ephrem

« Abraham a vu mon jour, et il a été dans la joie »

Épître de saint Paul Apôtre aux Hébreux 9,11-15.

Les frères, le Christ, étant venu comme grand prêtre des biens à venir, a passé par un tabernacle plus digne et plus parfait, qui n’a pas été fait de main d’homme, c’est-à-dire qui n’appartient pas à cette création ;
et il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non pas avec le sang des boucs et des taureaux, mais avec son propre sang, après nous avoir acquis une rédemption éternelle.
Car si le sang des boucs et des taureaux, si la cendre de génisse dont on fait l’aspersion sanctifie ceux qui sont souillés et leur procure la pureté de la chair ;
combien plus le sang du Christ, qui s’est offert lui-même à Dieu par l’Esprit Saint comme une victime sans tache, purifiera-t-il nos consciences des œuvres mortes pour nous permettre de servir le Dieu vivant !
Voilà pourquoi il est le médiateur de la nouvelle alliance : afin que, la mort étant intervenue pour la rédemption des prévarications commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent la promesse de l’héritage éternel, en Jésus-Christ notre Seigneur.

07 avril

Commentaire du jour : Saint Ephrem

« Abraham a vu mon jour, et il a été dans la joie »

  • Évangile selon saint Jean 8,46-59.

    En ce temps-là, Jésus disait à la foule des Juifs : « Qui de vous me convaincra de péché ? Si je vous dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas ?
    Celui qui est de Dieu, entend les paroles de Dieu. C’est pour cela que vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu. »
    Les Juifs lui dirent : « N’avons-nous pas raison de dire que tu es un Samaritain et que tu as un démon ? »
    Jésus répondit : « Je n’ai pas de démon en moi ; mais j’honore mon Père, et vous, vous me déshonorez.
    Pour moi, je ne cherche pas ma gloire ; il en est un autre qui la cherche et qui fera justice.
    En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. »
    Les Juifs lui dirent alors : « Maintenant, nous sommes sûrs que tu as un démon ! Car Abraham est mort, comme les prophètes ; et toi, tu dis : “Si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort.”
    Es-tu donc plus grand qu’Abraham, notre père, qui est mort ? Les prophètes aussi sont morts. Qui prétends-tu être ? »
    Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites qu’il est votre Dieu ;
    mais vous ne le connaissez pas, tandis que moi je le connais ; et si je disais que je ne le connais pas, je serais, comme vous, un menteur. Mais je le connais et je garde sa parole.
    Abraham, votre père, a tressailli de joie à la pensée de voir mon jour ; il l’a vu et il s’est réjoui. »
    Les Juifs lui dirent alors : « Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ? »
    Jésus leur dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis : avant que parût Abraham, je suis. »
    Alors ils prirent des pierres pour les lui jeter ; mais Jésus se cacha et sortit du Temple.

    Extrait de la Bible catholique traduite par le chanoine Crampon

%d blogueurs aiment cette page :