Per Ipsum

De quoi se positionner…

VOTRE avis?

Bonne journée de PAIX….SI possible.

Philippe Boehler.

 

 

 

St Gaëtan de Thienne, confesseur

Saint Jean Chrysostome (v. 345-407)

prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l’Église

Homélie 21 sur Saint Matthieu, 1 ; PG 57, 294-296 (Bouchet, Lectionnaire, p. 294-295)

« Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent »

Voyez quels avantages Jésus-Christ nous promet et combien ses préceptes nous sont utiles, puisqu’ils nous délivrent de si grands maux.

Le mal que vous causent les richesses, dit-il, n’est pas seulement d’armer les voleurs contre vous et de remplir votre esprit d’épaisses ténèbres.

La grande plaie qu’elles font, c’est qu’elles vous arrachent à la bienheureuse servitude de Jésus-Christ pour vous rendre esclaves d’un métal insensible et inanimé.

« Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent. »

Tremblons, frères, à la pensée que nous forçons Jésus-Christ de nous parler de l’argent comme d’une divinité opposée à Dieu !

Mais quoi, direz-vous, les anciens patriarches n’ont-ils pas trouvé le moyen de servir tout ensemble Dieu et l’argent ? Nullement.

Mais comment donc Abraham, comment Job ont-ils jeté tant d’éclat par leur magnificence ?

Je vous réponds qu’il ne faut point alléguer ici ceux qui ont possédé les richesses, mais ceux qui en ont été possédés.

Job était riche ; il se servait de l’argent, mais il ne servait pas l’argent, il en était le maître et non l’adorateur.

Il considérait son bien comme s’il eût été un autre, il s’en regardait comme le dispensateur et non comme le propriétaire.

C’est pourquoi il ne s’affligea point lorsqu’il le perdit.

%d blogueurs aiment cette page :