Tags

Related Posts

Share This

Macron et les fossoyeurs de l’industrie française visés par une enquête. Aboutira-t-elle?

La question de la destitution du président de la République,

Emmanuel Macron, ressurgit.

 

 

Publié par https://www.ripostelaique.com    Jacques Chassaing. 

On verra si la Justice est encore indépendante en France.

Philippe Boehler.

………………………………………………………..

 

 

 

Suite à la plainte du député Les Républicains, Olivier Marleix, le parquet national financier est saisi de l’affaire Alstom-Général Electric.

Le PNF va donc se pencher sur les conditions de la vente du pôle énergie d’Alstom à General Electric en 2014.

La suite de l’enquête préliminaire intervient alors que parallèlement 1 050 emplois, dont 800 dans la branche turbines à gaz, vont être supprimés à Belfort (1).

Les éléments reprochés par le député sont doubles

« D’abord, le député d’opposition interroge la Justice sur l’absence d’enquête en France « sur le groupe et les responsabilités éventuelles de ses dirigeants », dont le PDG de l’époque, Patrick Kron, pour les faits de corruption reconnus par Alstom devant le département américain de la Justice. Le groupe avait admis en 2014 avoir délivré des enveloppes à des officiels en Indonésie, en Égypte, en Arabie saoudite, aux Bahamas et à Taïwan pour remporter des contrats. Alstom, qui venait de vendre son pôle énergie à l’Américain GE, a annoncé avoir négocié une amende de 772 millions d’euros, échappant à des poursuites pénales américaines. »

Emmanuel Macron et sa campagne présidentielle dans le collimateur

« L’élu Les Républicains s’attaque ensuite à l’Élysée. Le député de l’opposition, qui a présidé la commission sur la cession de fleurons français à des groupes étrangers et a fait de la  transparence des banques d’affaires son cheval de bataille, établit un lien entre d’une part le succès de la vente, contestée alors , du pôle énergie d’Alstom au groupe américain et les conseils à la manœuvre qui ont mené à bien la transaction, avec la liste, d’autre part, des donateurs et des collecteurs de fonds de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron. »

Et aussi des interrogations sur les ventes d’autres entreprises stratégiques françaises

« Olivier Marleix estime que le Président, alors secrétaire général adjoint de l’Élysée puis à Bercy sous François Hollande, a pu jouer un rôle lors de la cession. Le député pointe aussi les ventes d’autres entreprises stratégiques françaises, Alcatel-Lucent à Nokia et Technip à FMC. » source :  https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/le-parquet-national-financier-se-saisit-de-laffaire-ge-alstom-1039287

La question de la destitution du président de la République, Emmanuel Macron, ressurgit

https://youtu.be/1RJfhCMQ57I

lien de secours https://youtu.be/1RJfhCMQ57I

Le bon travail du député Marleix

« Proposition de résolution N° 236 tendant à la création d’une commission d’enquête sur le démantèlement d’Alstom et les moyens mis en œuvre par l’État pour protéger nos fleurons industriels écrite par Olivier Marleix

(cosignée par Damien Abad, Thibault Bazin, Valérie Bazin-Malgras, Ian Boucard, Bernard Brochand, Fabrice Brun, Jacques Cattin, Éric Ciotti, Julien Dive, Virginie Duby-Muller, Pierre-Henri Dumont, Laurent Furst, Annie Genevard, Claude Goasguen, Jean-Carles Grelier, Michel Herbillon, Patrick Hetzel, Sébastien Huyghe, Valérie Lacroute, Guillaume Larrivé, Constance Le Grip, Sébastien Leclerc, Jérôme Nury, Bernard Perrut, Bérengère Poletti, Aurélien Pradié, Alain Ramadier, Jean-Luc Reitzer, Vincent Rolland, Martial Saddier, Raphaël Schellenberger, Éric Straumann, Guy Teissier, Laurence Trastour-Isnart, Isabelle Valentin, Patrice Verchère, Michel Vialay, Jean-Pierre VigierStéphane Viry ) ».

« Mesdames, Messieurs, le 26 septembre, les conseils d’administration d’Alstom et de Siemens ont approuvé le principe de la fusion entre les deux entreprises, donnant la possibilité à Siemens de devenir actionnaire majoritaire du nouvel ensemble dans 4 ans.

Ce nouvel épisode marque l’ultime étape du démantèlement d’Alstom accepté par l’État français en juin 2014 lors du rachat de la branche énergie d’Alstom par le conglomérat américain Général Electric.

Avec 18 000 salariés en France en 2014 et 96 000 dans le monde, Alstom a été un des plus beaux fleurons industriels français.

Fondé en 1879, il a été champion mondial dans deux secteurs stratégiques : la construction de centrales clés en main et le transport ferroviaire (leader mondial d’équipements et de services ferroviaires, premier constructeur de trains grande vitesse). En 2014 et 2015, lors du rachat de la branche énergie d’Alstom par General Electric, l’État, par la voix des ministres de l’économie successifs.. »,  la suite surhttp://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/propositions/pion0236.pdf

Source :  https://www.nosdeputes.fr/15/document/236     https://www.nosdeputes.fr/olivier-marleix

Macron, l’autre président de la honte qui fait la fête à la Nation 

https://youtu.be/yQK3xn4Xo6w

lien de secours https://youtu.be/yQK3xn4Xo6w

Macron vend les aéroports

https://youtu.be/XvRkW4y8m7w

lien de secours https://youtu.be/XvRkW4y8m7w

De l’intérêt général à l’intérêt de quelques gros particuliers

https://youtu.be/1hYR2o1–8s

lien de secours https://youtu.be/1hYR2o1–8s

Macron torpille l’industrie française mais soutient l’escroquerie politico-écolo et  Greta Thunberg (2)

https://youtu.be/W9ktHsL_dzE

lien de secours https://youtu.be/W9ktHsL_dzE

Les crapules écolos savent que la voiture électrique est un désastre environnemental

https://ripostelaique.com/les-crapules-ecolos-savent-que-la-voiture-electrique-est-un-desastre-environnemental.html

(1) https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/general-electric-va-supprimer-plus-de-1000-emplois-a-belfort-1024689

(2) Greta Thunberg ne sera pas la bienvenue, ce mardi à l’Assemblée nationale

https://ripostelaique.com/greta-thunberg-ne-sera-pas-la-bienvenue-ce-mardi-a-lassemblee-nationale.html

Greta continue son enfumage, Ventôse et Le Salé la démasquent

https://ripostelaique.com/greta-thunberg-continue-son-enfumage-ecolo-ventose-et-le-sale-la-demasquent.html

Jacques CHASSAING