Macron en campagne avec ses amis. C’était il y a un an

Mon dieu, que le temps passe vite….

Un an déjà, et  que de dégâts, de Français déçus…Même parmi ceux qui ont voté pour lui…parce qu’il avait une tête de beau gosse!
durera-t-il encore 4 ans ?   Dur—dur… d’y croire.

Philippe Boehler

____________________________________________________________

 

Publié par Yoann Saby le 14 avril 2017

Se pensant hors antenne, Macron reconnaît que Mohamed Saou est un islamiste radical, et il avoue son admiration pour lui.

Sur BeurFM, Emmanuel Macron ne sait pas que le micro enregistre (ou le sait-il et il aurait fait semblant de l’ignorer pour envoyer un clin d’œil aux musulmans de France qui ont aidé à l’élection de François Hollande ?). Il confie que son référent, Mohamed Saou, est un islamiste radical, qu’il a déclaré ne pas être Charlie, et que c’est un type formidable.

Mohamed Saou, un référent d’En marche, a été récemment écarté lorsqu’à été révélé par un journaliste qu’il était radicalisé comme on dit pudiquement.

Lecteur vidéo

00:00
00:22

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mohamed Saou a des accointances avec la douteuse organisation islamiste CCIF et le Parti raciste des Indigènes de la République.

Mais il a été recruté par Macron pour capter le vote musulman.

Et pour conserver le bénéfice de ce vote, Emmanuel Macron a fait savoir qu’il ne condamnait pas les prises de position islamistes, anti-démocratique, misogynes, homophobes et communautaristes de son ex-référent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Yoann Saby pour Dreuz.info.


 

Macron, comédien et manipulateur