«Macron a échoué sur tout» : l’analyse au vitriol de l’historien Marcel Gauchet

«Macron a échoué sur tout» : l’analyse au vitriol de l’historien Marcel Gauchet

«Macron a échoué sur tout» : l'analyse au vitriol de l'historien Marcel Gauchet© POOL Source: Reuters
Emmanuel Macron a de quoi être inquiet ? (Image d’illustration).

Pour le média belge Le Soir, l’historien Marcel Gauchet analyse le mouvement de colère des Gilets jaunes. Il estime qu’il «n’y a pas d’alternative possible», la France étant «dans l’impasse», selon lui.

Les propos de l’intellectuel Marcel Gauchet sont durs vis-à-vis de la situation politique française. Interviewé par le média belge Le Soir, le 25 décembre, l’historien se dit inquiet après plus d’un mois de contestation sociale via les Gilets jaunes :

«Il n’y a plus de consensus possible. Le gouvernement d’Emmanuel Macron est durablement affecté mais il n’y a pas d’alternative possible.

On est dans l’impasse. Le pays est devenu ingouvernable.»

Il estime en outre que les mesurettes d’Emmanuel Macron sur le pouvoir d’achat ne sont que des «pansements» : «L’incompréhension s’est installée entre des parties entières de la société qui ne parlent plus le même langage. Ce n’est plus une fracture sociale mais une fracture morale.»

S’il considère qu’Emmanuel Macron pouvait apporter un espoir pour certaines populations, vivant sur des territoires sinistrés et voyant dans le fondateur d’En Marche le «discrédit des partis politiques», l’actuel président a provoqué une «déception énorme» chez les Français. «Macron s’est fait élire en promettant d’écouter la société. Mais il a fait exactement le contraire !», s’exclame Marcel Gauchet.

Très critique sur l’action du chef d’Etat, il constate que «le gouvernement est dans les contradictions permanentes» avec «une politique incompréhensible». «Et les technocrates ne sont pas capables de l’expliquer», fustige-t-il en insistant sur le fait que «Macron a échoué sur tout». Il pointe d’ailleurs comme premier échec «la négociation sur le travail détaché» avec les partenaires européens durant l’été 2017. «[Emmanuel Macron] n’a obtenu que des micro-aménagements qui n’entreront en vigueur qu’en 2022», justifie Marcel Gauchet.

Lire aussi : Emmanuel Macron privé de vacances au ski par les Gilets jaunes ?

Raconter l’actualité