Tags

Related Posts

Share This

LES TCHÈQUES SONT DES GENS RÉALISTES. Il n’y a que 0,12 % de musulmans dans le pays.

Bravo LES Tchèques

LES TCHEQUES VEULENT FAIRE INTERDIRE L’ISLAM , CAR IL COLONIISE NOS SOCIETES!

Voice of Europ vient de publier cet excellent article en Anglais:

Traduction en français suit:

Philippe Boehler.

————————————————————————————————

Czech politicians want to ban Islam completely as it ‘colonises society’

Political leaders in Czech Republic have previously condemned Islam in strong terms. Now, politicians in the Czech Parliament are discussing the complete ban of the religion.

If someone calls for the killing of infidels and Jews, then it is not a religion of peace, says MP Jiri Kobza.

He and his party Freedom and Direct Democracy, which is one of the larger in parliament, believe Islam is not just a religion but also a violent ideology that should be banned.

We have suggested that all ideologies that promote hatred and violence should be banned. One of the ideologies is Islam. And then we have fascism and Nazism, he says.

He points out that Muslims neither want nor will integrate into non-Muslim societies. It is not migration – it is colonisation.

A strong mistrust of Islam exists throughout the political spectrum in the Czech Republic, where only 0.5 percent of the population are Muslim.

We do not want more Muslims in Czech Republic, the Social Democratic then Prime Minister Bohuslav Sobotka noted in an interview last year.

Even Czech President Milos Zeman, who is also a Social Democrat, has strongly condemned the Middle Eastern religion.

Among other things, he has said that Islam simply does not belong in Europe.

In connection with the asylum chaos in 2015, Zeman noted during an Islam critical demonstration that the Muslim migrants who then made it to Europe came from a “culture of murderers and religious hatred.”

…………………………………………………………………………….

www.les Observateurs.ch

Des politiciens tchèques veulent interdire complètement l’islam car il « colonise la société

Les dirigeants de la République tchèque ont déjà condamné l’islam en termes énergiques par le passé. Maintenant, des membres du Parlement tchèque discutent de l’interdiction totale de la religion. ( note. L’islam est un tout qui englobe religion et vie de chacun.  Ph. Boehler)

Si quelqu’un appelle au meurtre d’infidèles et de Juifs, alors ce n’est pas une religion de paix, dit le député Jiri Kobza.

Lui et son parti, « Liberté et démocratie directe », qui est l’un des plus importants au Parlement, estiment que l’islam n’est pas une simple religion mais aussi une idéologie violente qui devrait être interdite.

Nous avons proposé que toutes les idéologies qui encouragent la haine et la violence soient interdites. L’une d’elles est l’islam. D’autres sont le fascisme et le nazisme, dit-il.

Il souligne que les musulmans ne veulent pas s’intégrer et ne s’intégreront pas dans les sociétés non musulmanes. Ce n’est pas de la migration, c’est de la colonisation.

La méfiance à l’égard de l’islam est très forte dans l’ensemble du spectre politique en République tchèque, où seulement 0,5 % de la population est musulmane.

Nous ne voulons pas qu’il y ait davantagede musulmans en République tchèque, a déclaré l’année dernière dans une interview le Premier ministre social-démocrate de l’époque, Bohuslav Sobotka.

Même le président tchèque Milos Zeman, qui est également social-démocrate, a fermement condamné la religion du Moyen-Orient.

Entre autres choses, il a dit que l’islam n’a tout simplement pas sa place en Europe.

A propos du chaos de l’asile en 2015, Zeman a affirmé lors d’une manifestation islamo-critique que les migrants musulmans qui arrivaient alors en Europe venaient d’une « culture d’assassins et de haine religieuse ».

Source : Voice of Europe

Traduction Cenator pour LesObservateurs.ch

5 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    C’est exactement ça!

  2. Posté par Dominique Schwander le

    Ces politiciens tchèques ont raison sauf quand ils disent que l’islam est une religion.

    Le mot islam signifie littéralement soumission, donc dépendance; le terme islam vient du verbe arabe aslama (soumettre ou se rendre). L’islam est-il une idéologie suprémaciste, totalitaire, sectaire, fanatique, politique, guerrière et fasciste déguisée en religion? L’islam est-il « la loi des Maures » comme les contemporains chrétiens de saint Thomas d’Aquin le dénommait avec raison? L’islam correspond-il à notre conception européenne de la notion de religion ou est-il juste un ersatz de religion comme le fut le nazisme et autres idéologies politiques? Qu’est le mieux, une fausse religion comme cet ersatz de religion qu’est l’islam ou point de religion du tout et une culture helleno-romano-judéo-chrétienne?
    Evidemment, depuis la nuit des temps, chaque religion dans le monde et chaque religieux, voir chaque secte et idéologie, ont leur propre appréciation de ce qu’il leur convient d’appeler religion. L’Europe judéo-chrétienne et greco-romaine, depuis Cicéron qui fut assassiné en 43 avant J-C soit VII siècles avant les balbutiements de l’islam de Mahomet, a la sienne. Dans nos langues européennes, où le terme religion est issu du terme latin religio, la religion est envisagée comme ce qui concerne la relation entre l’humanité et dieu. L’islam, tout comme le judaïsme qui l’a précédé de longtemps, n’a pas de terme précis pour traduire le mot religion telle que nous la comprenons en Occident; le terme arabe dîn ne signifie pas religion mais loi. Pour le judaïsme du passé puis pour l’islam son réchauffé, il s’agit d’une doctrine qu’invente l’Etat pour en faire son affaire, puis cette doctrine s’intrique dans l’Etat et s’unit à l’Etat au point d’en devenir indistinct. Alors que pour nous, loi et religion sont deux objets totalement différents. Dans le coran, le terme arabe dîn désigne la nature de l’islam comme un système idéologique légalisé tout à la fois politique, militaire, économique, social, juridique, sociétaire, soit un mode de vie caractérisé par la soumission complète de l’individu à une divinité (allah), à son messager (Mahomet) mais surtout à la loi coranique en particulier à la charia et aux hadiths, si ce n’est à un calife le dit lieutenant de allah.
    De plus tout particulièrement Khomeini a martelé que l’islam est politique:
    «SI L’ISLAM N’EST PAS POLITIQUE; IL N’EST RIEN » a-t-il dit.

  3. Posté par Marcassin le

    Si un quelconque groupement appelait quelqu’un au meurtre d’infidèles et de Juifs il serait immédiatement interdit et dissout, ses responsables jetés en prison.
    Sauf l’islam.
    Cherchez l’erreur.

  4. Posté par Nicolas le

    Enfin un dirigeant lucide et courageux!

  5. Posté par Léo C le

    J’avais adoré Prague, ville magnifique. Ils vont vraiment me donner envie d’aller durer chez eux.

    Le plus fou est que la proportion de muzz en République Tchèque est d’environ 0.12 %; ça laisse rêveur. Pas fous.

    Quoi qu’il en soit, entre le pacte félon et leur décision, ils ont choisi.
    Voilà ce que j’appelle un état souverain. Nous sommes des serpillières à côté d’eux.

 

%d blogueurs aiment cette page :