Tags

Related Posts

Share This

Les autorités françaises auraient exigé de Google de supprimer ce photomontage de Macron

“SANS LA LIBERTE DE BLÂMER, IL N’ EST POINT ” D’ ELOGE FLATTEUR”

PIerre-Augustin Caron de Beaumarchais ( 1784- Le mariage de Figaro )

Rien à ajouter!

Bien malicieusement,

Philippe Boehler

…………………………………………………………………………..

Le pauvre chou, il n’aime pas.

Philippe Boehler.

Les autorités françaises auraient exigé de Google de supprimer ce photomontage de Macron

https://fr.sputniknews.com/france/201901311039844495-macron-photomontage-photo-google-demande-supprimer/

Les autorités françaises auraient exigé de Google de supprimer ce photomontage de Macron

© Sputnik . Alexei Vitvitsky

France

URL courte
487421

L’Office de lutte contre la cybercriminalité a demandé à Google de supprimer un photomontage d’Emmanuel Macron en compagnie d’Édouard Philippe et Christophe Castaner, relate le site Next INpact. Le cliché, détourné par un internaute à partir d’une photo du général chilien Pinochet, a été depuis largement partagé sur le Web.

L’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) a envoyé une requête à Google lui demandant de supprimer une image d’Emmanuel Macron, informe la plateforme d’information Next INpact, se référant à l’archive collaborative Lumen.

Effectivement, sur ce site de base de données qui recense les demandes de suppression de contenus en ligne, on peut trouver une «demande du gouvernement» français d’effacer un photomontage représentant l’actuel résident de l’Élysée, posté sur le réseau social Google+.

Emmanuel Macron et Brigitte Macron
© AP Photo / Pool/Patrick Kovarik

L’image en question montre Emmanuel Macron assis sur une chaise avec Édouard Philippe dans son dos et Christophe Castaner à sa gauche. Le cliché a été détourné à partir d’une photo de l’ancien Président chilien Augusto Pinochet.

Cependant, comme la compagnie américaine n’a pas pour le moment satisfait à la demande des autorités françaises, la photo indésirable a depuis été largement partagée sur les réseaux sociaux.

Pour l’instant, l’OCLCTIC n’a fait aucun commentaire à ce sujet.