Tags

Related Posts

Share This

Le Pacte migratoire vu par Jacques Guillemain dans Riposte Laique

source www.ripostelaique.com

Le pacte de Marrakech, c’est bien pire que ce qu’on imagine. Il va tuer toute liberté d’expression et museler tous les opposants à la submersion.

Comme le dit un député européen néerlandais, il va permettre aux mondialistes de truquer les élections européennes de 2019 en brisant  l’opposition.

Et pendant que Macron tentait d’anesthésier le peuple avec ses « 13 minutes pour convaincre », il envoyait son émissaire à Marrakech signer l’arrêt de mort de la France et des Gilets jaunes.

Car ne nous leurrons pas. La France est en première ligne face au tsunami migratoire venu d’Afrique puisque les pays les plus pauvres du continent se situent au Sahel et sont des anciennes colonies françaises.

Le Sahel crève de faim mais a le taux de fécondité le plus élevé au monde avec 7 enfants par femme. Toute la jeunesse africaine rêve de venir en France.

Tous les MNA sont issus de l’Afrique de l’Ouest.

Mais ce pacte est du miel pour Macron car il vient renforcer et cautionner la politique mondialiste et multiculturaliste qu’il mène contre l’avis du peuple.

Ce qui explique qu’il se soit bien gardé de consulter le Parlement avant d’aller le signer dans le dos du peuple, placé devant le fait accompli.

Il dit aimer la France mais il en est le fossoyeur. Le sort des Gilets jaunes et du peuple français, Macron s’en fout. Seule compte la mondialisation à marche forcée. Classes moyenne et populaire seront laminées, mais peu importe.

Macron se plie aux intérêts supérieurs de Bruxelles et de l’Onu.

On sait que ce torchon onusien ne fait aucune différence entre réfugiés et clandestins.

Il ne dépeint qu’un aspect positif de l’immigration pour les pays d’accueil, sans tenir compte du choc des cultures et de la fracture identitaire qui en découle.

Adhérer à ce plan onusien machiavélique qui va détruire l’Europe, c’est nier l’identité et la culture européennes. C’est donc du Macron pur jus.

Pendant qu’il faisait hier son mea-culpa larmoyant devant le peuple français qu’il promet d’écouter dorénavant, il le poignardait dans le dos en signant le pacte.

Ce pacte va être exploité par les lobbies immigrationnistes et les associations pour que l’immigration devienne un droit incontournable comme le droit d’asile. C’est l’accélération du Grand Remplacement.

À terme, ce sera l’abolition des frontières, une sorte de Schengen mondial, c’est-à-dire la libre circulation de tous les miséreux de la planète.

Comme le dit Marine, c’est un « pacte avec le diable », qui va transformer le monde en « un gigantesque squat ».

Nombreux sont les pays qui n’entendent pas se soumettre à ce suicide collectif de l’Occident.

États-Unis, Australie, Israël, Autriche, Hongrie, République tchèque, Slovaquie, Pologne, Lettonie, République dominicaine, Chili.

Bulgarie, Estonie, Italie, Slovénie, Suisse n’ont pas encore décidé.

Mais le pire n’est pas là. Le pire, c’est que l’Onu entend liquider une bonne fois pour toutes la liberté d’expression des pays occidentaux.

Seules les louanges sur les migrations seront tolérées dans les médias.

Le document, prétendument non contraignant, demande aux États signataires de supprimer les subventions aux médias diffusant un discours jugé xénophobe ou intolérant.

On imagine combien les associations immigrationnistes doivent jubiler. Faire taire les patriotes et les identitaires qui refusent de disparaître ! Le pied !

C’est la mort de ce qu’il reste de la liberté d’expression en ce qui concerne le sujet existentiel qu’est la politique d’immigration de la France.

Non seulement il sera impossible d’expulser, tant les contraintes seront draconiennes, mais il sera interdit d’exprimer la moindre critique sur la submersion subie par le peuple français.

Un député néerlandais résume parfaitement l’ampleur de la menace. Extraits :

https://www.facebook.com/lengadocinfo/videos

Les pays signataires s’engagent à élaborer une nouvelle législation pour criminaliser le discours de haine. Toute critique de l’immigration deviendra une infraction pénale.

Il sera possible de fermer les médias qui offrent une tribune à la critique de l’immigration de masse.

Il s’agit de légaliser l’immigration de masse, devenue un droit humain incontestable, sauf à risquer de subir les foudres de la justice.

Ce pacte est un « coup d’État des mondialistes pro-migrants qui profite aux multinationales ».

« Les pays qui importent le tiers-monde vont devenir le tiers-monde ».

Il sera impossible de dire que l’islam est incompatible avec la loi républicaine.

Il sera interdit de dire que l’immigration de masse plombe les comptes sociaux des pays occidentaux.

« Il sera impossible de dire que l’immigration de masse conduit à une explosion du nombre de viols et de meurtres ».

« Ce pacte va permettre de supprimer le financement des partis politiques critiques en matière d’immigration afin de réduire l’opposition au silence ».

« L’affaire Tommy Robinson au Royaume-Uni est le premier exemple à citer ».

Ce pacte va conduire à des élections européennes truquées.

En conclusion, c’est la disparition des Gilets jaunes que Macron a programmée en signant ce pacte suicidaire.

Il n’a qu’une  obsession, faire de la France une parcelle de ce grand village mondial que souhaitent Bruxelles et l’Onu.

C’est une vaste entreprise de démolition de la civilisation occidentale qui est en marche. Pour les multinationales, l’argent n’a ni odeur, ni frontières, ni patrie.

Jacques Guillemain.