Le Djihad silencieux en France (2 ème partie)

Merci à Christine Tasin,  auteur de cet article repris par Sami Aldeeb dans son blog.

Philippe Boehler.

………………………………………………………..

Zvi Yehezkeli conclut : 

Tant que le djihad blanc n’intéresse presque pas la France du calme, et qu’il n’est pas sanglant, tout le monde s’en fiche de ce qui se passe dans les banlieues, de ce qui se passe dans cet état religieux qui se construit au sein de l’Etat français. Ce sont deux processus qui vont entrer inévitablement en conflit. Quand ça arrivera, quand ça arrivera… Impossible de savoir. Mais les deux côtés utilisent déjà, le même terme en France, la guerre civile. Il y a là un pistolet chargé et il tirera un jour.

Et l’un de ses interlocuteurs : un étrange peuple, n’est-ce-pas… Personne n’aurait imaginé qu’il aurait pu y avoir la guerre civile, lors de la révolution françaises et puis d’un coup… Je pense que si, très vite, les choses ne sont pas faites ( et j’ai peur qu’elles ne le soient pas ), on va aller au-devant d’une guerre civile.

Vidéo-choc d’un journaliste israélien, le djihad silencieux en France (2e partie)

 

Source

Voici la suite, très attendue, du travail de Titan de Philippe Grimberg, qui a traduit et sous-titré le remarquable travail d’investigation du journaliste israélien Zvi Yehezkeli, qui s’est fait passer pour un cheikh arabe, Khaled Abou Salem, venu apporter de l’argent des pays du Golfe aux musulmans de France.

« le but du djihad silencieux c’est d’islamiser la France, l’Europe et le monde entier ».

http://resistancerepublicaine.eu/2018/03/06/video-choc-terrifiante-enquete-dun-journaliste-israelien-sur-lislam-en-france/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/03/05/document-choc-un-journaliste-israelien-filme-lappel-au-djihad-dans-une-mosquee-parisienne/

La France, dans cette « saga » de 6 épisodes, y a la place la plus importante (deux vidéos de 50 minutes pour elle seule… C’est dire que ce qui s’y passe n’est ni anodin ni le fait du hasard).

Dans le deuxième épisode que nous vous proposons aujourd’hui, ci-dessous, il est encore et toujours question, bien sûr, de l’islamisation de la France, avec des  moments forts à ne pas manquer. Forts, ou plutôt révoltants, effrayants, ahurissants…

VIDEO

Lien : https://tvs24.ru/ripostelaique/cc-content/uploads/h264/IzFk5wGN9PqajIKZYtfJ.mp4

Pour mieux lire les sous-titres, vous pouvez ralentir la vidéo. Voici le mode d’emploi donné parMarchersurdesoeufs :

1°)- Baisser le son au maximum ou invalidez-le en le rendant muet : [en cliquant sur l’icône du haut parleur.]

2°)- Ralentissez la vitesse en la mettant à 0,75, ou 0,5 de la vitesse normale. [cliquez sur l’icône roue/écrou qui est celle des paramètres ; puis sur vitesse ans le petit panneau noir ; enfin sélectionnez la vitesse qui vous convient le mieux ; trois sont possibles : 0;75 ; 0,5 ; 0,25.]

Mais surtout baisser le son le plus possible ou mettez en mode muet, sinon c’est horrible.

Il faut absolument voir l’ensemble de la video, tout aussi percutante que la première, preuve irréfutable du processus délibéré d’islamisation de la France, mais nous nous arrêterons sur quelques passages qui valent le détour.

Nous avions déjà évoqué l’un deux avant même la traduction de la vidéo, dès la présentation de la bande annonce, l’enregistrement de la séquence où Samy Debah, fondateur du CCIF reconnaît que son association reçoit de très grosses sommes du Qatar… et où il accepte de l’argent de Khaled Abou Salem alias Zvi Yehezkeli !

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/12/samy-debah-fondateur-du-ccif-jai-recu-beaucoup-dargent-du-qatar-et-des-freres-musulmans/

Sur la vidéo c’est à partir de la minute 16.

A partir de la minute 21 : immersion dans les prisons françaises, appelées aussi « bombe à retardement ». Prisons dans lesquelles, évidemment, les Frères musulmans « investissent » aussi, en y envoyant moult imams… avec l’aide empressée des autorités ! Zvi Yehezkeli a interviewé un détenu français sorti de prison, il y évoque la nourriture halal que l’on sert, les 85 à 90 pour cent de musulmans qui s’y trouveraient, et le fait que les règles utilisées en prison sont les règles de la charia. Règles contrôlées par lesdits imams de l’UOIF. Zvi Yehezkeli interviewe un libraire, racontant qu’il vend régulièrement des petits livres coraniques à une personne qui les introduit en prison… et qui a l’autorisation de le faire ! Une centaine la semaine où le libraire était interviewé…

Bref, les imams que réclament à cor et à cris un Jack Lang et tous les pourris qui se prétendent hommes politiques, sans parler des associations et autres droidelhommistes, forment de futurs radicalisés dans les prisons, des fanatiques, qui, une fois sortis de prison, vont endoctriner leurs coreligionnaires et les pousser au terrorisme… Bravo les politiques !

Le passage qui évoque la dévotion pour Merah et la haine pour la France est terrible…  A partir de la minute 24.

On a aussi la confirmation que tous les politiques, sans exception, s’attendent à une explosion de violence…  A partir de la minute 25

A partir de la minute 30, on voit les attaques contre Noël, considéré comme haram, comme honteux.

Et un Coran offert au père Noël, un !

Ensuite l’omniprésence du halal lors d’une promenade dans Paris… Ici, c’est comme un pays musulman… Omniprésence de l’industrie du halal avec un argent fou qui ne va pas dans les poches de l’Etat… C’est un monopole musulman, c’est plus que la viande, c’est les bonbons, les tee-shirts, les jeux vidéos, c’est fou… Le processus du halal se trouve presque entièrement aux mains d’organisations qui font partie, d’une façon ou d’une autre, des Frères musulmans.

En Belgique, il y aurait un port certifié halal, dans lequel il est interdit de faire entrer quoi que ce soit qui ne soit pas halal…

Nous avons là la confirmation que l’industrie du halal finance le terrorisme…

A partir de la minute 37, un petit détour par Chateau-Chinon, là où se trouve le fameux Institut européen de sciences sociales auquel nous avons déjà consacré plusieurs articles et où se trouve le projet phare des Frères musulmans. L’école des futurs leaders de l’Europe. 7 années de formation pour ensuite partir, partout en France, guider les communautés islamiques pour qu’elles vivent séparées des autres, en préparation du Califat. Institut fondé par Qaradawi qui est interdit d’entrer en France depuis 2010… Bref 7 années pour devenir imam et encadrer mosquées, écoles, prisons… Et Macron s’apprête à salarier ces hommes !!!

Le panneau est très clair, il dit, en français, Institut européen des sciences humaines, en arabe, il est écrit « institut européen d’études islamiques »… Aucun rapport entre le français et l’arabe… Même au Moyen-Orient, il est difficile de trouver des endroits comme celui-ci où il est possible d’étudier la doctrine des Frères musulmans.

A partir de la minute 39, notre journaliste d’entrer dans le Saint des Saints, le fameux IESS… Démonstration d’un petit exercice de takki-ya. La traduction en arabe n’est pas la même et en sus : « Entre nous, on l’appelle Institut de la charia, les autres l’appellent institut européen« … Pour qu’il ne soit pas fermé…

Qaradawi l’a dit : maintenant on peut recommencer la conquête, mais pas avec le sabre

Zvi Yehezkeli conclut :

Tant que le djihad blanc n’intéresse presque pas la France du calme, et qu’il n’est pas sanglant, tout le monde s’en fiche de ce qui se passe dans les banlieues, de ce qui se passe dans cet état religieux qui se construit au sein de l’Etat français. Ce sont deux processus qui vont entrer inévitablement en conflit. Quand ça arrivera, quand ça arrivera… Impossible de savoir. Mais les deux côtés utilisent déjà, le même terme en France, la guerre civile. Il y a là un pistolet chargé et il tirera un jour.

Et l’un de ses interlocuteurs : un étrange peuple, n’est-ce-pas… Personne n’aurait imaginé qu’il aurait pu y avoir la guerre civile, lors de la révolution française et puis d’un coup… Je pense que si, très vite, les choses ne sont pas faites (et j’ai peur qu’elles ne le soient pas), on va aller au-devant d’une guerre civile.