Tags

Related Posts

Share This

La Syrie et ses détracteurs, ses faux protecteurs et faux amis.

Pauvre France!

Que le Pays cesse de jouer au “Grand”  qu’ elle n’est plus depuis 1981, date de la prise de pouvoir des socialistes en France avec François Mitterand!

La France menace, s’excite alors qu’elle est incapable de mettre fin au désordre dans ses zones de non-droit, et dans les  petits califats disséminés partout  dans l’Hexagone.

La France, comme l’Angleterre et les USA a perdu une partie de poker -menteur en Syrie,grâce à l’habileté des Russes et de leur Président Poutine.

Les Casques blancs aimeraient bien monter une opération de fausse attaque chimique .

Hélas pour eux, plus personne n’est dupe de ces fausses attaques montées uniquement afin de s’emparer de la Syrie, plaque tournante stratégique  au Moyen-Orient. Enfin, le CEMA français , le général Lecointre se fend d’un message de menaces en  cas  d’utilisation de l’arme chimique par le gouvernement syrien  (… il dit le régime) –

Voici le message que je tiens à adresser au Général Lecointre:

…Etant  donné que je suis au bénéfice du no matricule  7242 du Bop russe , délivré  par les exécuteurs-censeurs  de l’Elysée, je suppose que mon message vidéo sera acheminé sans encombre au destinataire.

Philippe Boehler.

<

Message vocal au Général Lecointre, CEMA .FRANCE … à propos de la Syrie

Gepostet von Philippe Böhler am Donnerstag, 6. September 2018

“L’armée française est prête à frapper de nouveau en Syrie si l’arme chimique venait à être utilisée dans l’offensive contre l’enclave d’Idlib, dans le nord-ouest du pays, a déclaré jeudi le chef d’état-major des forces armées françaises, François Lecointre. /Photo d’archives/REUTERS/Charles Platiau

SYRIE: LA FRANCE FRAPPERA EN CAS D&#39;USAGE D&#39;ARME CHIMIQUE

L’armée française est prête à frapper de nouveau en Syrie si l’arme chimique venait à être utilisée dans l’offensive contre l’enclave d’Idlib, dans le nord-ouest du pays, a déclaré jeudi le chef d’état-major des forces armées françaises, François Lecointre. /Photo d’archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) – L’armée française est prête à frapper de nouveau en Syrie si l’arme chimique venait à être utilisée dans l’offensive contre l’enclave d’Idlib, dans le nord-ouest du pays, a déclaré jeudi le chef d’état-major des forces armées françaises.

Le général François Lecointre a dit par ailleurs à des journalistes que la fin du “califat physique” de l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak devrait être effective “avant la fin de l’année, sans doute à la fin de l’automne”.

La province d’Idlib, dernier bastion rebelle en Syrie, se prépare à une offensive jugée imminente des forces du régime de Bachar al Assad, appuyées par l’armée russe.

Idlib abrite quelque trois millions de personnes, dont 700.000 à 800.000 réfugiés. Selon l’Onu, 10.000 djihadistes y auraient trouvé refuge.

L’état-major français estime que l’armée russe a la volonté de prendre cette dernière poche de résistance avant la fin de l’année.

La France avait mené, aux côtés des Etats-Unis et du Royaume-Uni, des frappes aériennes contre des installations militaires en Syrie en avril dernier à la suite d’une attaque chimique contre la ville rebelle de Douma imputée au régime syrien.

(Sophie Louet, édité par Simon Carraud)

…………………………………………………………………