Tags

Related Posts

Share This

La rédactrice en chef monde de RT a interviewé les deux «suspects» de l’affaire Skripal

Comme tout change selon le point de vue!!

Sachons voir un peu en dehors de nos Etranges Lucarnes officielles

Philippe Boehler.

…………………………………………..

La rédactrice en chef monde de RT a interviewé les deux «suspects» de l’affaire Skripal https://francais.rt.com/international/53891-redactrice-chef-monde-rt-margarita-simonian-a-interviewe-deux-suspects-affaire-skripal

La rédactrice en chef monde de RT a interviewé les deux «suspects» de l’affaire Skripal

La rédactrice en chef monde de RT a interviewé les deux «suspects» de l'affaire Skripal© Metroplitan Police handout Source: Reuters
Les deux hommes accusés d’avoir empoisonné Sergueï Skripal et sa fille Ioulia (image d’illustration).

Les deux suspects de l’affaire Skripal, présentés par Londres comme Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov, ont été interviewés par Margarita Simonian, rédactrice en chef monde de RT. Un entretien à retrouver prochainement sur RT France.

La rédactrice en chef monde de RT, Margarita Simonian, a annoncé ce 13 septembre avoir rencontré les deux suspects de l’affaire Skripal recherchés par Londres : Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov. Cette interview exclusive est à retrouver prochainement sur RT France. Margarita Simonian rapporte que les deux individus l’ont contactée directement, alors que de nombreux médias, dont RT, avaient cherché à entrer en contact avec eux, notamment par le biais des réseaux sociaux.

«Je ne les ai pas cherchés. En fait, notre équipe de rédaction les recherchait comme tous les autres médias, via les réseaux sociaux notamment. Nous avons même trouvé des personnes, mais les mauvaises. Finalement, les vrais Petrov et Bochirov – dans la mesure où cela peut être vérifié – m’ont appelé eux-mêmes», a expliqué Margarita Simonian. La rédactrice en chef monde de RT a également confié qu’elle n’avait aucun doute que les hommes à qui elle avait parlé étaient les mêmes que ceux désignés comme suspects par Londres, en témoignent les photos diffusées par les services britanniques.

Le mystère entoure les individus présentés par Londres comme suspects dans les tentatives de meurtre contre l’ancien agent double Sergeï Skripal, sa fille Ioulia et un agent de police britannique. Le 5 septembre, leur image a fait la une des médias internationaux après une conférence de presse de la police britannique. Les enquêteurs britanniques chargés de l’affaire Skripal avaient alors émis un mandat d’arrêt européen à l’encontre d’Alexandre Petrov et de Rouslan Bochirov. Moscou avait alors expliqué ne pas avoir connaissance de ces noms et appelé à la coopération internationale en vue d’une enquête.

En marge du Forum économique oriental qui se tient à Vladivostok, le président russe Vladimir Poutine avait affirmé le 12 septembre que Moscou avait identifié les suspects pointés du doigt par Londres et qu’il s’agissait de civils et non d’agents du renseignement militaire, comme l’affirmaient les autorités britanniques. «Nous savons de qui il s’agit, nous les avons trouvés. Mais nous espérons qu’ils apparaîtront eux-mêmes au grand jour pour dire qui ils sont. Ce sont des civils, bien sûr», avait-il déclaré.

Lire aussi : Skripal : 5 mois plus tard, l’absence de preuves contre Moscou n’arrête toujours pas les accusations