Tags

Related Posts

Share This

L ‘Egypte était le pays des momies. L ‘Algérie se presse au portillon avec Bouteflika afin d’être sur le podium

A. Bouteflika

candidat à un cinquième mandat en Algérie!

Qui saurait expliquer clairement le sens de cette phrase-programme*) de M Bouteflika ?

Bonne chance aux Algériens …qui sont encore en Algérie !

L ‘Egypte était le pays des momies.

L ‘Algérie se presse au portillon avec Bouteflika afin d’être sur le podium

 

Philippe Boehler:
…………………………………………………………………….

Dans ce message, Abdelaziz Bouteflika, s’il est élu, assure:

*)…….qu’il mettra sur pied une «conférence nationale inclusive» dont l’objectif sera l’élaboration

d’une «plateforme politique, économique et sociale», voire de «proposer un enrichissement de la

Constitution», rapporte l’APS, sans autre précision.

 

Algérie : le président Abdelaziz Bouteflika officiellement candidat à un cinquième mandat

Algérie : le président Abdelaziz Bouteflika officiellement candidat à un cinquième mandat

– Avec AFP

Algérie : le président Abdelaziz Bouteflika officiellement candidat à un cinquième mandat© Zohra Bensemra Source: Reuters
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika vote lors des élections législatives à Alger, le 4 mai 2017.

AddThis Sharing Buttons

Share to TelegramShare to WhatsAppShare to Plus d’options…Share to Imprimer

Abdelaziz Bouteflika a annoncé ce 10 février sa candidature à l’élection présidentielle d’avril prochain. Selon l’APS, le chef de l’Etat algérien a fait par de son intention de briguer un cinquième mandat dans un message à la nation.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, est candidat à la présidentielle du 18 avril, lors de laquelle il briguera un cinquième mandat, a annoncé ce 10 février l’agence de presse officielle APS. Selon l’APS, le chef de l’Etat, au pouvoir depuis 1999, a annoncé sa candidature dans un message à la nation transmis à l’agence, qui le diffusera ultérieurement dans la journée.

Dans ce message, Abdelaziz Bouteflika, s’il est élu, assure qu’il mettra sur pied une «conférence nationale inclusive» dont l’objectif sera l’élaboration d’une «plateforme politique, économique et sociale», voire de «proposer un enrichissement de la Constitution», rapporte l’APS, sans autre précision.

Longtemps resté silencieux sur ses intentions bien que pressé depuis plusieurs mois par son camp de se représenter, Abdelaziz Bouteflika a suscité de nombreuses spéculations autour de sa candidature, à moins d’un mois de la clôture officielle du dépôt des dossiers, le 3 mars à minuit.

Celle-ci semblait néanmoins acquise depuis une semaine, l’Alliance présidentielle, coalition des quatre partis qui le soutiennent, l’ayant désigné le 2 février comme leur candidat. Affaibli par les séquelles d’un AVC dont il a été victime en 2013, Abdelaziz Bouteflika n’apparaît que rarement et ne s’exprime plus en public.

Lire aussi : L’Algérie furieuse après qu’une journaliste qualifie Bouteflika d’«amas de chair» depuis Bruxelles

Publicités