Tags

Related Posts

Share This

Josiane Filio de RL. Les accompagnements risqués avec Macron, conseiller sans expérience

On se demande comment on faisait avant, sans Macron !

En même temps, il n’a rien inventé, puisque le concept des 1 000 jours a été lancé par l’Unicef.

 

L’émotion est palpable (vide sidéral) sur le visage du Président sans enfant !

 

Il semblerait que celui qui voulait « resacraliser la fonction présidentielle » ne cesse de s’emmêler les pieds dans le manuel qui lui a été confié par ses mentors… car contrairement à ce que claironnent les médias à ses ordres, il devient de plus en plus clair qu’il n’est qu’un « loser » qui rate tout ce qu’il touche, et que bien qu’il se prenne pour le roi du monde, donneur de leçon universel, il ne cesse de se ridiculiser sur la scène internationale, et malheureusement la France entière avec !

Pourtant l’énergumène ne manque ni d’imagination ni de culot, et encore moins d’aplomb, pour manipuler le peuple qu’il pense pouvoir encore tromper sans vergogne, précisément à l’approche de la prochaine campagne électorale pour les municipales, en sortant de son chapeau un subit intérêt pour les enfants en bas âge… ce qui avait totalement échappé aux foules jusqu’à présent !

Réalisant sans doute qu’il y avait encore une poignée de copains qui n’étaient pas casés à de juteux postes, sa nouvelle lubie est de leur offrir un nouveau « comité Théodule », commission prétendue de réflexion sur la manière d’accompagner les parents durant les 1 000 premiers jours d’un enfant… C’est du moins ce qu’il a annoncé sur son compte Twitter.

Au secours !

De la grossesse aux 2 ans de votre enfant, il y a 1000 jours. 1000 jours déterminants. Rassurez-vous, personne ne naît parent. Mais pour que votre enfant parte bien dans la vie, je lance une commission qui va se pencher sur la manière de vous accompagner durant ces 1000 jours.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) September 19, 2019

https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1174720737321652224

Pourvu qu’ils ne se penchent pas trop… faudrait pas que ces « éminents » personnages tombent !

La première interrogation consiste à savoir exactement quand les futurs parents vont devoir signaler leur prochaine parenté, afin d’être aidés… puisque la grossesse étant comprise dans les 1000 jours, le premier jour étant donc logiquement celui de la conception, le futur papa devra-t-il se précipiter dès le lendemain matin, en mairie, pour avertir qu’à partir d’aujourd’hui lui et son épouse (ou concubine) ont besoin d’être aidés ?

On se demande comment on faisait avant, sans Macron !

En même temps, il n’a rien inventé, puisque le concept des 1 000 jours a été lancé par l’Unicef.

https://www.santepubliquefrance.fr/la-sante-a-tout-age/la-sante-a-tout-age/les-1000-premiers-jours

Loin de moi l’idée d’apeurer les gens, mais imaginez un peu le bordel qui règnera bientôt, compte tenu de la sexualité débridée de nombreux « nouveaux Français » pour qui le sport se borne à « niquer » tout ce qui bouge, et aux nombreuses grossesses non désirées que cela induit…

Vous me direz, ça ne changera pas grand-chose puisque déjà ils se limitent à procréer, pour laisser le soin à l’État de les élever avec les nombreuses aides sociales qui leur sont dédiées en priorité… Et c’est justement cela qui est inquiétant, quand on sait que l’unique manière de régler les problèmes des gauchistes dégénérés (en Marche ou pas) passe  précisément toujours par du fric donné aux mêmes, et surtout fourni par les mêmes !

Il y a donc à parier que passé le premier effet d’annonce, et le bénéfice retiré par les « abonnés » aux aides de l’État, pour les autres citoyens, parents ou non, à partir de maintenant ce sera exactement comme d’habitude !

Mais très vite d’autres inquiétudes se profilent… surtout quand on connaît les brillants résultats du monsieur et de son équipe dans tous les domaines… et notamment à l’Éducation nationale avec nos enfants… voilà qu’ils voudraient aussi s’attaquer à nos bambins !

Non mais ça va bien ?

Merci bien, on n’a pas besoin d’être aidés… juste un peu moins d’impôts et taxes, et un peu plus de salaires équitables, et bonjour chez vous !

Déjà on peut voir sur la photo du haut que lorsqu’il s’occupe d’un bébé… Macron étale une nouvelle fois sa préférence raciale puisque, par le plus grand des hasards, c’est un poupon de couleur noire qu’il tient dans ses bras, affichant une non-émotion aveuglante, sauf pour les attendries qui l’entourent, les yeux rivés sur le bébé.

Ses méthodes perso d’éducation laissant par ailleurs fortement à désirer…

Qui ne se souvient pas de la manière dont l’an dernier il avait drastiquement « remonté les bretelles » (c’est une image !) d’un jeune Antillais de Saint-Martin, récemment condamné pour un braquage, lui enjoignant de « mettre son énergie au service de son territoire » :

« Il ne faut pas refaire des bêtises, hein, les braquages c’est fini, tu me l’as dit… tu n’oublies pas »

Pour aussitôt atténuer la violence de son sermon par un câlin consolateur, lui valant immédiatement en retour le respect des jeunes…

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/photos-de-macron-a-saint-martin-le-208127

Ou encore, si l’on en croit les pérégrinations du jeune chômeur, tancé l’an dernier par Sa Majesté, et à qui il a fallu bien plus que simplement « traverser la rue » car pour trouver enfin du travail, il a surtout dû traverser plusieurs départements, à  plusieurs reprises…

https://www.valeursactuelles.com/politique/exhorte-par-macron-traverser-la-rue-jonathan-fait-toute-la-france-110983

Ce nouveau « cirque » serait (officiellement) au nom du combat pour l’égalité… Non mais, sérieusement, il croit vraiment pouvoir encore entuber la majorité des citoyens avec ce genre de leurre électoral ?

Pas sûr Coco, si l’on en croit les réponses « enthousiastes » au tweet ravageur, qui ne se sont pas fait attendre, et dont voici quelques extraits savoureux :

Et d’une manière générale, comment pourrions-nous encore faire confiance à ce tartuffe, qui fait semblant de s’intéresser au devenir de nos petits… quand par ailleurs il œuvre, activement, avec ses complices de tous poils, pour les faire étouffer sous les hordes de petits nouveaux qui seront prioritaires en tout sur eux !

Sur le sujet migratoire, je crois que nous pourrons, avec la nouvelle Commission européenne, défendre une position commune pour que tous les pays membres de l’Union participent à la solidarité en la matière ou soient, le cas échéant, pénalisés financièrement.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) September 18, 2019

https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1174428795866103808

Si je puis me permettre, M’sieur Manu, moi j’ai une idée toute simple pour aider réellement les nouveaux parents : vous cessez de donner priorité aux étrangers entrés illégalement en France, avec votre bénédiction, et vous consacrez vraiment l’essentiel du budget national aux Français !

C’est pourtant pas compliqué !

D’ailleurs, moi non plus, je ne suis pas la seule à avoir cette idée :

Et vous ne vous occupez plus de rien à propos de nos enfants… ou alors juste d’essayer de colmater les nombreux dégâts issus des mesures stupides prises par vos sbires depuis plus de deux ans ; ça devrait vous occuper largement pour un moment !

Nous vous en serions tellement reconnaissants.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression