Tags

Related Posts

Share This

Histoire de la canicule en France

source: www.pariszigzag

L’histoire de la canicule en France

été-paris-zigzag

Alors que le mercure devrait frôler, voire dépasser, les 42 degrés sur la Capitale, il est normal que les Français, éprouvés par cette terrible chaleur, se demandent si leurs aïeux ont déjà vécu pareille situation.

Nous vous proposons ici un bref rappel historique des épisodes caniculaires en France, qui devrait, sinon vous faire suer, au moins vous rassurer !

Des étés mortifères…

Si les dérèglements climatiques ont évolué au fil des siècles, la canicule qui nous frappe aujourd’hui de plein fouet n’est pas un phénomène propre au XXIème siècle.

Effectivement, l’historien Emmanuel Le Roy Ladurie, professeur au Collège de France, qui publia Une histoire du climat depuis l’an mil, nous rappelle quelques éléments importants.

Dès le XIIème, le thermomètre s’affola, et la Sarthe fut par exemple complètement asséchée !

La chaleur devenait une cause dont les conséquences étaient le plus à craindre : ainsi, lors des affreux épisodes caniculaires des étés 1718 et 1719, il n’y eut pas moins de 700.000 morts…  à cause des eaux impropres à la consommation !

Effectivement, le niveau des eaux étant abaissé par les chaleurs, les méandres devenaient vaseux et infectés par toute sorte de maladies, qu’il était difficile à identifier, et donc, à soigner. De la même manière, les récoltes étaient directement impactées par ces dérèglements climatiques, provoquant la hausse des prix des productions et, dans le pire des cas, des disettes et des famines.

Les Français, alarmés par ces situations, se tournaient vers l’Etat, qui proposait quelques solutions : contrôle du prix des grains, interdiction d’exporter… Si les esprits les plus échauffés se rassuraient, la canicule ne continuait pas moins de faire parler !

En effet, les Miss Météo et autres chaines d’informations en continu ne sont pas les seuls à évoquer ce sujet jusqu’à saturation ; dès le XVIème siècle, le thème de la canicule circule dans toutes les chaumières, les habitants s’inquiètent et les rumeurs fusent, à l’image de Mme de Sévigné qui témoignera, somme toute assez sobrement : « Le procédé du soleil et des saisons a changé. »

De quoi faire trembler les comités scientifiques les plus sérieux… S’il est évident que les récents épisodes caniculaires sont liés au réchauffement climatique, induit par des émissions de gaz à effet de serre toujours en hausse, ils ne sont finalement pas inédits et exclusifs à notre époque.

Alors que nous rêvons tous en ce moment à une petite brise ou à une pluie rafraîchissante, il faut savoir que la canicule n’était pas le seul épanchement climatique à redouter, et que parfois même, les catastrophes s’enchaînaient !

Juste avant la Révolution française par exemple, les Français connurent successivement des pluies torrentielles à l’automne et de la grêle dangereuse au printemps, le tout suivi d’un été étouffant !

Cette année presque apocalyptique nous rappelle aussi un événement survenu lors des fameux étés caniculaires de 1718 et 1719, durant desquels, comme dans un tableau biblique, une nuée de sauterelles et un vent saharien vinrent s’abattre sur la Capitale !

climat-paris-zigzagPetrus Groenia (1767-1844) (dessin), Abraham Jacobs Hulk (17..-18..) (gravure), L’Orage, 1792

Si ces épisodes, à la limite du surnaturel, ont aujourd’hui heureusement disparu, les réflexes sont toujours restés les mêmes : s’hydrater, se protéger, prendre soin de ses proches et… fuir les insectes envahisseurs !

A lire également :
Que mangeaient les Parisiens il y a 300 ans ? 
Les moyens de survivre à la chaleur parisienne