Tags

Related Posts

Share This

dans Riposte Laïque: La castration des Noirs par les afros-musulmans. Horrible , pas vrai Mmes Obono, Diallo , N’Diaye

  1. La castration des Noirs par les afros-musulmans. Horrible ,

  2. pas vrai Mmes Obono, Diallo , N’Diaye

Qu’en pensent Rokhaya Diallo, Danielle Obono, Sybeth Ndiaye et autres responsables associatifs des noirs d’Afrique comme ceux du Cran et des Indigènes de la République que l’on entend jamais sur ce sujet !

Source _: www.ripostelaique.com  Gérard Brazon

Contrairement à la Chine, la propriété des eunuques en Turquie n’était pas limitée aux palais royaux car tous les sujets pouvaient s’offrir un eunuque.

Esclave noir castré 

Il semble évident que les Turcs et les arabo-musulmans n’avaient pas le même « respect » de la victime que les Chinois ! Certains eunuques de l’Empire ottoman provenaient de la Russie, ou des Balkans, (des blancs donc) ! Sans compter les captifs sur les côtes européennes, sur les bateaux marchands par les barbaresques ! Mais c’est à partir du 16ème siècle, que les noirs furent les plus utilisés comme esclaves de par les vastes razzias commises en Afrique de l’Ouest et de l’Est, et furent transformés en eunuques !

Les noirs étaient chargés du harem dans la cour ottomane, le plus souvent des individus d’Éthiopie ou du Soudan qui avaient été castrés enfants.  Selon d’autres rapports, beaucoup de garçons étaient castrés dans un monastère en Haute-Égypte (musulmane) où les prêtres coptes (chrétiens) effectuaient l’opération .

L’enfant était retenu sur une chaise ; le phallus et le scrotum étaient attachés avec un cordon que l’on tirait, et le phallus, le scrotum et les testicules étaient éliminés aussi près que possible d’un seul coup d’un rasoir.

Le saignement était arrêté avec de l’huile bouillante, et la plaie était habillée avec un extrait de cire et de suif. Dans certains cas, l’arrêt des saignements était obtenue avec du sable chaud, et la plaie était recouverte avec un extrait d’écorce d’acacia. La mortalité était élevée, avec seulement un survivant sur trois.

C’était donc un véritable massacre d’enfants qui fut fait pour satisfaire les dirigeants islamique au pouvoir !

Qu’en pensent Rokhaya Diallo, Danielle Obono, Sybeth Ndiaye et autres responsables associatifs des noirs d’Afrique comme ceux du Cran et des Indigènes de la République que l’on entend jamais sur ce sujet !

Qu’en pense Laétitia Avia et la plus effrayante de toute par son hypocrisie et son silence, Christiane Taubira de cette horreur commise pour, disait-elle, ne pas faire porter le poids d’une culpabilité aux jeunes des cités, descendants des conquérants arabo-musulmans islamistes, et fournisseurs d’esclaves noirs !

Certains chiffres parlent de plus de 15 à 17 millions de noirs captifs durant 14 siècles ! Bien plus que la honteuse traite négrière en atlantique et dans l’Océan Indien menée par les armateurs blancs de Bordeaux ou de Nantes durant 4 siècles ! Un vrai « génocide » passé sous silence par la bien pensance et les gauchistes islamo-collabos ! Lire le Génocide Voilé de Titiane N’Dyane sociologue et historien Sénégalais !  

Comparons si cela est possible, avec la pratique Chinoise dont on parle si peu puisque aux yeux du Cran et autres associatifs, il n’y aurait que les blancs qui seraient génétiquement « criminels » !

La possession et l’emploi d’eunuques en tant que serviteurs en Chine étaient réservés à la famille impériale et aux 8 princes héréditaires. L’empereur en a maintenu environ 2000 à son service, les princes impériaux et les princesses en avaient environ 30, et plusieurs membres de la famille avaient droit à une dizaine d’eunuques chacun. 

La procédure par laquelle les eunuques de la cour chinoise étaient castrés à la fin du 19ème siècle, pendant la dynastie Qing, a été décrite en détail par Stent en 1878 .

Les spécialistes (appelés couteaux) ont effectué l’opération dans un établissement maintenu à l’extérieur de l’une des portes du palais de la ville impériale, et le commerce a été transmis de père en fils. Le sujet était couché sur un large banc, et les organes génitaux étaient anesthésiés avec un agent secret connu uniquement du chirurgien. Deux assistants ont tenu les jambes écartées, et un troisième assistant maintenait les bras. Le chirurgien se tenait entre les jambes armées d’un couteau incurvé, saisissait le scrotum et le pénis avec sa main gauche et demandait au candidat ou à ses parents de consentir à la procédure. Si la réponse était oui, les organes génitaux (scrotum, pénis et testicules) étaient tranchés d’un seul coup. 

Un bouchon en étain était introduit dans l’urètre pour empêcher la formation de rétrécissement. La plaie était lavée trois fois avec une solution de poivre bouilli et recouverte d’un morceau de papier doux et humidifié. (…/…) les 3 jours suivants, le sujet n’était pas autorisé à boire des liquides ou à uriner. Le quatrième jour, le pansement et le bouchon était retirés, et si le sujet pouvait uriner, l’opération était considérée comme un succès. 

La guérison prenait environ 100 jours, et finalement tout ce qui restait était une cicatrice contractée. La rétention urinaire était traitée avec des médicaments . Les complications comprenaient une hémorragie, une infection et une extravasation d’urine, mais la mort était rare (environ 2% environ).

La conclusion coule de source!

Nous avons des gens venus d’Afrique, nés en France ou naturalisés qui ne peuvent pas ne pas savoir, tous les crimes de la traite négrière aussi bien celle des négriers blancs, que des négriers arabo-musulmans !

Ils ont fait le choix de taper sur celle des blancs car c’est toujours plus facile de taper sur du bois que sur du fer ! Le bois est attendri par la culpabilité, la repentance, les horreurs racistes du nazisme, les révisions historiques d’une gauche honteuse de son passé collaborationniste, de ses responsabilités et ses démissions gouvernementales du temps du Front Populaire, de son vote pour le Maréchal Pétain, sa collaboration avec les nazis jusqu’en juin 1941,  et donc malléable à volonté !

De plus, il ne leur a pas échappé que cet état d’esprit, pouvait rapporter d’avantageux revenus , et des postes bien juteux grâce à la discrimination positive, et de grasses subventions pour leurs associations anti France.

Il n’avait pas la main sur les arabo-musulmans, elle était impossible ! Pas plus que les moyens de les culpabiliser. D’autant plus, que la plupart des ces « français de papier » sont devenus musulmans par héritage familial !

Gérard Brazon

Extrait de :

Conséquences à long terme de la castration chez les hommes: les leçons du Skoptzy et les Eunuques des tribunaux chinois et ottomans  de Jean D. Wilson du Départements de médecine interne et d’urologie, Université du Texas Southwestern Medical Center, Dallas, Texas 75235-8857 et Claus Roehrborn  Publié le 01 décembre 1999