Comme en 1940-44, les collabos se sentent pousser des ailes..

DImanche de la  honte à Paris :

Les futurs occupants se comportent en victimes, alors que les bras armés de l’islam ont assassiné  263 personnes en France depuis la tuerie chez Charlie-Hebdo

En 1940/44, les collabos français pactisaient avec les occupants nazis.

En 2019, les collabos français pactisent avec les futurs occupants musulmans.

Quel parallèle en tirer?

Facile !…..  Les deux supports politiques sont des idéologies soeurs:


NAZISME ET ISLAMISME,  une des deux a été interdite. A quand l’autre ?

Philippe Boehler.


source: www.ripostelaique.com

Nous ignorons si la décision d’Eric Zemmour, nous demandant de renoncer, ce dimanche, au rassemblement de soutien que nous avions organisé, était judicieuse ou pas. Etait-il mieux de laisser cette manifestation de la honte se dérouler, sans rien d’autre, ou aurait-il fallu essayer de sauver l’honneur devant CNews ? Nul ne le sait. Nous avons publié un numéro spécial, ce jour, reprenant ce qu’auraient été les onze interventions que nous avions prévues.

https://ripostelaique.com/numero-special-ce-que-nous-aurions-dit-devant-les-locaux-de-cnews.html

Pendant ce temps-là, dans les rues de Paris, depuis la Gare du Nord, jusqu’à Nation, 13.500 manifestants, selon les chiffres des autorités.

Comment résumer l’imposture en quelques mots ? Les plus radicaux des soldats d’Allah (on compte ce jour 11 millions de musulmans en France, selon le président du CFCM), ont tué, selon les chiffres officiels, depuis 2015, 263 innocents, majoritairement français, aux cris de « Allah akbar », au nom de leur religion. Ce chiffre est largement minoré, si on compte le nombre d’agressions, de viols et de crimes commis quotidiennement par des islamo-racailles. Or, il ne s’est rien passé. Aucun musulman n’a subi de représailles, ce qui est par ailleurs une situation étonnante et exceptionnelle. Au contraire, nous avons eu droit à « Je suis Charlie », où on a, dans une manipulation d’Etat, assisté au déni de la religion des assassins, et à la stigmatisation de l’islamophobie et de la haine d’une prétendue extrême droite. Cela a été la grand vogue des fleurs, des bougies et des chansons, sans oublier le célèbre ‘Vous n’aurez pas ma haine », d’Antoine Leiris.

Il a suffi qu’un élu RN interpelle, judicieusement, une présidente socialiste de Région Bourgogne sur le voile d’une accompagnatrice scolaire, qu’Eric Zemmour fasse un discours remarquable à la convention de la droite, qu’il utilise les mots qu’il faut pour parler de l’immigration et de l’islam, qu’il ait une émission quatre jours par semaine à CNews, et qu’un vieil homme blesse deux musulmans, devant une mosquée, pour que nous ayons droit à une incroyable inversion accusatoire, et que les adeptes de la religion des égorgeurs se victimisent, avec la complicité des collabos de gauche, des féministes d’extrême gauche, des LGBT et d’universitaires islamo-gauchistes.

Peu importe le nombre de manifestants. Peu importe si, sur les 13.500 annoncés, il y avait 5.000 ou 10.000 musulmans, que cette manifestation ait pu avoir lieu est un véritable scandale. On pense à ce qu’a dû ressentir un homme comme Patrick Jardin, et l’ensemble des familles qui ont perdu un proche à cause des tueurs musulmans, devant autant d’indécence.

Cette manifestation ressemblait à une démonstration de force d’une armée d’occupation, soutenue par les miliciens de gauche. Nous y avons entendu Marwan Muhammad et Taha Bouhafs, initiateurs du honteux appel des Cinquante contre l’islamophobie, relayé complaisamment par le collabo Joffrin, de Libération, scander « Allah akbar », le cri des musulmans quand ils égorgent des infidèles. Et ils osaient dire que c’était un mot d’ordre de paix. Nous avons entendu aussi « Zemmour à la mer », et des slogans hostiles contre la formidable Zineb, Laurent Bouvet ou Elisabeth Levy.

À la #Marche10Novembre, « on dit Allah akbar parce qu’on en a marre que les médias fassent passer cette expression pour une déclaration de guerre. »

Les médias ou plutôt ceux qui ont fait 263 morts dans notre pays en son nom ?! pic.twitter.com/yJuvXuDskc

— LA DROITE IS BACK (@lafranceisback) November 10, 2019

En manifestant contre l’islamophobie et pour le droit de porter l’infâme voile islamique, ces musulmans ont commis un acte de sécession contre les valeurs laïques, républicaines et féministes de notre pays. En les soutenant ouvertement, en cautionnant le fait que l’islamophobie serait un raciste, en relayant la campagne des islamistes, les forces de gauche, presque toutes présentes, ont commis une trahison qui appellent des sanctions, et pas seulement dans les urnes. 

Comment ne pas de parallèles historiques, avec les années 1940. Les envahisseurs sont différents, ceux-là n’ont pas gagné une guerre militaire, pas encore, ils sont présents parce que des traîtres, descendants des collabos des années 1940, leur ont permis d’occuper notre pays, et d’y imposer de plus en plus des pratiques qui n’ont rien à voir avec nos traditions. Or, deux peuples différents sur un même territoire, cela ne peut finir que par la guerre.

Sur cette vidéo, Pierre Cassen brocarde Mélenchon et toute cette gauche qui est passée de L’internationale à Allah akbar !

Et puisqu’on parle de parallèles historiques, comment ne pas être indignés par cette comparaison sordide et indécente entre les juifs de 1930 et les musulmans des années 2019, comme le démontre dans cette vidéo Gérard Boyadjian. Notons que cette étoile jaune, portée de manière scandaleuse par une fillette, ne paraît pas déranger la sénatrice Esther Benbassa, signataire de l’Appel contre l’islamophobie, et dans tous les mauvais coups contre la France. Il est vrai qu’elle a trois nationalités, et ne maîtrise pas très bien le Français. Mais grâce aux Verts, elle est sénatrice !

Cette manifestation, dans un contexte où à Chanteloup, Béziers, Mantes ou Nantes, tous les jours, de véritables actes de guerilla urbaine, menés par des racailles la plupart du temps islamisées, marque une accélération dans le déliquescence de notre pays, et rend plus incontournable que jamais, tant que Macron sera au pouvoir, la mise en danger de nos compatriotes, et le péril mortel qui guette notre pays.

Lire également :

http://www.fdesouche.com/1293325-le10contrelislamophobie-la-marche-islamo-gauchiste-en-direct

https://francais.rt.com/france/67728-mobilisation-paris-pour-dire-stop-islamophobie