E. Macron et l’immigration . En avant les illusions perdues.

Source: Jacques Guillemain dans www.ripostelaique.com

 

La loi “asile-immigration” se précise. Mais en introduction, je vous invite à visionner la vidéo avec le lien ci-dessous, qui résume à elle seule toute l’ignominie de notre politique d’immigration, alors que les Français sont ruinés et écrasés d’impôts (lire à partir de la 13e minute).

L’injustice de notre modèle social le dispute à la trahison de nos élus.

Dupont-Aignan y est excellent.

Ensuite, allez faire un tour sur ce lien.

https://fr-fr.facebook.com/nicolasdupontaignan/videos/10154626929437991/

Vous y apprendrez que pendant que certains parents se saignent pour les études de leurs enfants, notre généreux pays accorde 35.000 euros par personne, pour financer la formation professionnelle de 1.000 migrants !

Mais revenons à notre sujet.

Le projet de loi sur l’immigration, qui se veut à la fois “efficace et humaniste”, est le nouveau mirage élyséen du moment. Un super numéro d’illusionniste.

Une vaste fumisterie, un discours trompeur à des années lumière des réalités techniques. Tout n’est que pipeau.

Macron a parfaitement compris que l’immigration est devenue le principal sujet d’inquiétude des Français. Il s’agit donc d’anesthésier le peuple par un discours de fermeté, tout en encourageant  le laxisme habituel en coulisses.

Pas de quoi s’étonner quand on sait que Machiavel trône en bonne place dans la bibliothèque de notre Président. Entre le discours et les actes, c’est le jour et la nuit !

Les chiffres sont accablants.

Le budget de l’AME, qui soigne les sans papiers et constitue une des principales pompes aspirantes de notre politique d’immigration, vient d’être augmenté de 110 millions et porté à 1 milliard.

La fraude est colossale, toute la planète vient se faire soigner gratuitement en France. On a vu une femme accoucher 4 fois dans l’année avec la même carte Vitale  ! Car le droit du sol, c’est le jackpot assuré et l’assurance de ne pas être expulsé.

On soigne 300.000 « sans-papiers » chaque année, sans AUCUNE limitation de dépenses, alors que 5 millions de Français n’ont pas les moyens de se payer une mutuelle. Un sans-papier est mieux soigné qu’un Français.

Dans le même temps, Macron annonce qu’il va expulser davantage de clandestins et déboutés du droit d’asile, dont le nombre a explosé, mais il diminue le budget des expulsions de 7% ! Donc il ment.

D’ailleurs, il n’a aucune intention de limiter l’immigration, bien au contraire.

Il refuse d’annuler la circulaire Valls de 2012 qui a permis de régulariser 33% de clandestins en plus durant le quinquennat Hollande.

En matière d’immigration, Macron, c’est le discours musclé de Sarkozy de 2007 en façade, et le laxisme de Hollande en coulisses.

En 2016, sur les 96.076 mesures d’éloignement prononcées, seulement 16 489 ont été exécutées. Et Macron diminue le budget des expulsions !

96% des déboutés du droit d’asile restent en France !

Chaque année 75.000 illégaux se maintiennent en France malgré les mesures d’éloignement qui les frappent.

On connaît le chiffre des demandeurs d’asile qui a augmenté de 17% pour dépasser 100 000 demandes en 2017.

Mais on ne connaît pas le nombre de clandestins, ni le nombre de Dublinés, immigrés arrivés en France après être entrés en Europe par un autre pays.

On sait aussi qu’il y a plus de 100 bidonvilles en Île de France ! (Valérie Pécresse)

Merci pour les riverains qui voient la valeur de leur logement s’effondrer, ou les commerçants du quartier qui voient leur CA en chute libre.

On sait aussi que 25.000 clandestins sont logés à l’hôtel chaque soir, selon la place Beauvau ! Nos 140.000 SDF n’ont pas cette chance….

De plus, les pays d’émigration refusent de coopérer et d’accorder les laisser-passer consulaires, indispensables pour expulser un étranger.

En effet, il faut savoir que les immigrés en France sont une ressource inestimable pour les pays d’Afrique, lesquels n’ont aucun intérêt à coopérer.

10 milliards d’euros sont transférés chaque année vers ces pays.

Une perte sèche pour la France déjà ruinée, mais une manne pour les pays pauvres ( je rappelle que le milliard d’Africains  produit moins de richesses chaque année que les 65 millions de Français….).

Donc, sans la bonne volonté de ces pays, rien ne changera. Macron nous ment.

Seule la politique d’expulsion menée par Netanyahu est efficace : départ volontaire ou prison. C’est simple et tous les candidats à l’exil vers l’Europe comprennent le message.

D’ailleurs, les débats sur cette loi “asile et immigration” n’ont pas encore commencé que tout le monde est déjà vent debout.

A commencer par l’inénarrable  Toubon, le Défenseur des droits :

“La volonté des pouvoirs publics actuels de considérer qu’il existe des bons et des mauvais migrants, des migrants accueillables et d’autres rejetables, par une sorte de tri est une erreur absolue.”

Autrement dit, c’est No-Limit, il faut accueillir 1 milliard d’Africains !

Encore un ex-RPR qui a retourné sa veste, un pâle monsieur sans convictions, qui a oublié qu’en 1990, la droite et le centre voulaient imposer une immigration zéro (Assises de Villepinte sur l’immigration).

Ensuite, les associations. Toujours à la pointe du combat quand il s’agit d’ouvrir les vannes de l’immigration. Elles sont financées par le contribuable mais veulent le ruiner toujours plus.

Que l’immigration nous coûte 70  à 80 milliards par an, soit 100% de l’impôt sur le revenu, ne les concerne absolument pas. Plus on accueille de pauvres improductifs, plus ces irresponsables applaudissent.

Il y a aussi les Insoumis, dont certains voudraient élargir le droit d’asile aux migrants économiques.

En effet, pourquoi ne pas accueillir 2 milliards de crève-la-faim, à la charge du contribuable français, qui supporte déjà une dette de 2200 milliards ?

Enfin les écologistes, dont certains veulent créer un statut de réfugié climatique !

Voilà qui devrait encore nous enrichir de quelques centaines de millions de déshérités fuyant les inondations, la sècheresse et autre fléaux climatiques.

On le voit, l’effondrement économique de la France, l’explosion de son modèle social et les conflits inter-ethniques, ne sont plus très loin.

10 ans ? Peut-être moins.

Nos élites auto-proclamées s’y attellent avec  toute la minutie et l’attention nécessaires.

Pour anéantir le pays, il est clair qu’on peut leur faire confiance.

Jacques Guillemain