Le Pape François me laisse pantois…et vous ?

1.Un texte de <http://breizatao.com/2018/01/09/le-pape-intime-lordre-aux-europeens-de-ne-pas-sopposer-a-lislamisation-du-continent/

2- Prenez svpl aussi connaissance du message d’ex-musumans devenus chrétiens adressé au Pape François:

Des ex-musulmans au pape François: « non, l’islam n’est pas une religion de paix »

Le Pape intime l’ordre aux Européens de ne pas s’opposer à l’islamisation du continent

le Pape François me laisse pantois

voir mon blog www.super-senior.ch

Cruel dilemme pour ceux qui comme moi tentons de suivre le Christ… Message du Christ aux Apôtres: ALLEZ, ENSEIGNEZ TOUTES LES NATIONS …………et BAPTISEZ-LES au nom du PERE, du FILS et du ST-ESPRIT Le Pape François en…

Le Pape intime l’ordre aux Européens de ne pas s’opposer à l’islamisation du continent

Share on Facebook
Tweet on Twitter

 

BREIZATAO – ETREBROADEL (09/01/2018) Le Vatican, sous l’influence de Jorge Bergoglio, semble perdre tout contact avec la réalité. L’actuel occupant du Saint-Siège, d’origine argentine et réputé pour ses opinions proches de l’extrême-gauche, n’en démord pas : l’Europe ne doit pas s’opposer aux flux de migrants clandestins provenant du monde musulman.

Bergoglio a ainsi affirmé que « la construction de sociétés inclusives exige comme condition une compréhension intégrale de la personne humaine, qui peut se sentir vraiment accueillie quand elle est reconnue et acceptée dans toutes les dimensions qui constituent son identité, y compris religieuse » (source). Une phraséologie alambiquée pour intimer l’ordre aux Européens de laisser l’islam progresser sur leurs terres à la faveur de la politique de remplacement voulue par l’Union Européenne.

Les sorties de plus en plus extrémistes de Bergoglio sur le sujet, outre qu’elles trouvent une explication dans les sommes d’argent colossales que certaines organisations liées au Vatican perçoivent pour faciliter l’implantation de migrants clandestins, affrontent une défiance grandissante dans les pays encore catholiques. Pologne en tête.

_______________________________________________________________________________________________

Des ex-musulmans au pape François: « non, l’islam n’est pas une religion de paix »

Publié par Rosaly le 9 janvier 2018

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Si l’islam est intrinsèquement une si bonne religion, comme vous semblez l’affirmer, alors pourquoi sommes-nous devenus catholiques, au péril de nos vies ?

Un groupe d’ex-musulmans, convertis au christianisme, ont rédigé une lettre à l’attention du Pape François. Publiée en ligne, elle recueille de plus en plus d’adhésions..

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les auteurs de la lettre sont déconcertés par la position du Pape à l’égard de l’islam, considérée trop faible et incapable de définir la religion d’Allah pour ce qu’elle est réellement, à savoir l’Anti-Christ. Ils contestent l’attitude assumée par le Pape envers la religion de Mahomet. 

 Nous avons essayé maintes fois de vous contacter, mais n’avons jamais reçu le moindre message accusant la réception de nos lettres.

Ainsi commence la lettre, qui sera présentée au Pape François, dès qu’un nombre significatif de signatures sera atteint. Les auteurs, ex-musulmans convertis au Christ, citent le code du Droit Canon pour justifier leur initiative, qui se fonde sur le Droit et parfois le Devoir des fidèles à exprimer à leur Berger leurs idées pour le bien de l’Eglise.

Nous ne comprenons pas votre enseignement concernant l’islam. Si l’islam est intrinsèquement une si bonne religion, comme vous semblez l’affirmer, alors pourquoi sommes-nous devenus catholiques ?

Ou encore :

Vos paroles ne mettent-elles pas en doute le bien-fondé de notre choix, que nous fîmes au péril de nos vies ?

Nombreux sont les croyants qui ont déjà adhéré à l’appel et le chiffre ne cesse de s’accroître au fur et à mesure que la nouvelle se répand dans les milieux catholiques et autres.

Tandis que l’Evangile annonce la bonne nouvelle de Jésus mort et ressuscité pour le salut de tous, Allah n’a rien d’autre à offrir que la guerre et le meurtre des infidèles en échange du paradis.

Et sur le dialogue interconfessionnel, tant recherché par le Pape, mais non partagé par les ex-musulmans, ces derniers écrivent :

Nous n’établissons aucune confusion entre islam et musulmans, mais si pour vous, le dialogue est la voie de la paix, pour l’islam c’est un autre moyen de faire la guerre. Dès lors, l’angélisme face à l’islam est un choix très dangereux, voire suicidaire. Comment peut-on parler de paix et soutenir en même temps l’islam, comme vous le faites ?

Pour les auteurs de la missive, scandalisés par l’éloge constante de Mahomet de la part du chef de l’Eglise catholique, il est inquiétant d’entendre le Pape proposer le coran comme moyen de salut. Ils se réfèrent au message envoyé par Bergoglio lors de la journée mondiale du migrant en 2014, quand le Pape déclara :

 Que tous les hommes doivent arracher de leurs cœurs la maladie qui empoisonne nos vies. Que ceux qui sont Chrétiens le fassent avec la Bible et les musulmans avec le coran.

Mais si le livre sacré d’Allah devient pour le Pape une voie de salut, alors se demandent les auteurs de la lettre cela signifie-t-il que nous devrions retourner à l’islam ?

Le texte, rendu public le jour de Noël, se poursuit par une supplique au Pape à ne pas chercher dans l’islam un allié dans la lutte, qu’il mène contre les puissances, qui cherchent à asservir le monde.

Et de mettre en garde contre les discours en faveur de l’accueil des migrants, position humaniste qui ne tient pas compte du fait que les migrants sont majoritairement musulmans.

Nous ne comprenons pas, qui vous puissiez plaider la cause des musulmans, qui veulent pratiquer leur religion en Europe. Le Bon Berger est celui qui chasse le loup et non celui qui le laisse entrer dans la Bergerie.

La requête finale est celle d’entendre enfin un discours franc et direct sur l’islam de la part du Pape, de manière à ce que les musulmans convertis au catholicisme puissent confirmer leur conversion au Christ.

Le pape doit répondre à cette lettre. Il ne peut pas tout simplement l’ignorer. Les catholiques du monde entier méritent une réponse. Les convertis de l’islam au catholicisme au risque de leur vie méritent une réponse.

Au lieu de louer et de défendre l’islam, à la moindre occasion, le Pape ne devrait-il pas appeler les Européens à ne pas perdre leur âme, à ne pas abandonner le Christianisme ? Ne devrait-il pas encourager les Chrétiens à rester fermes dans leur foi, à résister à l’offensive islamiste, à ne pas capituler face au militantisme des fidèles d’Allah. ?

Les musulmans sont chez nous, en terre chrétienne et non l’inverse. Il est anormal que les Chrétiens et les Juifs en Europe commencent à se sentir en danger. Ni l’Eglise, ni les gouvernements occidentaux ne devraient assister à l’évolution dramatique de la situation, qu’ils ont créée de manière irresponsable, avec une inconscience, une sérénité, un détachement surréalistes des plus intolérables. L’islam ne doit pas devenir la religion prédominante en Occident chrétien. J A M A I S !

Il est impossible d’intégrer en Europe des millions de musulmans et l’actualité le prouve quotidiennement, peu importe la bonne volonté, l’énergie et les moyens financiers gaspillés dans les vaines tentatives d’y parvenir. Par contre, les migrants non musulmans persécutés en terre d’islam devraient être accueillis avec chaleur et affection, car ils partagent nos valeurs, ne posent aucun problème et s’intègrent facilement.

Dans le coran, il est interdit aux musulmans de prendre pour amis les Juifs et les Chrétiens. Alors pourquoi se précipitent-ils ici par millions, si ce n’est que pour joindre l’utile à l’agréable : bénéficier de nos généreux systèmes sociaux tout en accomplissant leur devoir de bons musulmans : nous islamiser par la douceur ou par la terreur du djihad.

Le Pape et ses alliés politiques, qui veulent nous imposer l’islam et les musulmans, par la ruse, l’usure ou bientôt sans doute par la force de la loi connaissent-ils la doctrine d’Al-wala’wal-bara ?

Dans l’esprit de al-Wala wal-Bara, les musulmans doivent être pleins de compassion les uns pour les autres, mais impitoyables avec les infidèles. On ne peut pas prendre les infidèles pour amis. L’hostilité et la haine doivent persister jusqu’à ce que l’infidèle croie en Allah et en lui seul. Les infidèles sont des gens haïssables et maudits, vils et diaboliques, couverts de honte et égarés. Même les membres de sa propre famille ne doivent pas être pris pour amis s’ils ne sont pas musulmans.

Contrairement au mythe, l’islam ne s’intéresse pas à la fraternité universelle, mais à la seule fraternité entre croyants, les membres de l’Oumma et encore… Le corollaire de ce principe est un antagonisme absolu envers l’Autre. Le coran déshumanise les infidèles, ce sont des vils animaux, les pires des créatures et des démons, des transgresseurs pervers et des compagnons de Satan, qui doivent être combattus, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une seule religion, celle d’Allah. On doit les décapiter, les terroriser, les annihiler, les crucifier, les punir et les expulser. Il faut utiliser contre eux des stratagèmes, ne pas hésiter à la mystifier, ce qu’ils réussissent parfaitement bien avec nos traîtres politiques au pouvoir et les naïfs religieux. Les croyants doivent entretenir un état de guerre perpétuel avec les infidèles.

Selon Ibn Taymiya, théologien et juriconsulte musulman décédé en 1328 :

Puisque pour l’essentiel, la seule guerre légale est le djihad, et puisqu’il a pour objectif que la seule religion soit celle d’Allah (2 : 189, 8 : 39) et que la parole d’Allah occupe le rang le plus élevé, (9 : 40) il s’ensuit pour tous les musulmans, qu’il faut combattre tout ce qui fait obstacle à cette orientation. Quiconque combat Allah mérite la mort. (22)

Faut-il être d’une crédulité abyssale pour croire qu’il soit possible d’intégrer en Occident des millions de musulmans éduqués dès leur plus jeune âge à haïr les non musulmans ?

Les chefs religieux chrétiens et tous les politiciens apologistes de l’islam et de l’immigration musulmane devraient faire l’effort de lire le livre sacré des musulmans avant de nous imposer le multiculturalisme islamique et le délit de blasphème pour toute critique pourtant hautement justifiée de l’islam, l’ennemi mortel de nos peuples. L’idéologie islamique doit pouvoir être critiquée et combattue tout comme le nazisme et le communisme.

Espérons que le Pape François daignera cette fois répondre à ces gens courageux, afin qu’ils n’aient pas à se poser la question en écho à celle de l’Apôtre Paul : Suis-je devenu votre ennemi pour vous avoir dit la vérité ?

Ci-après le texte de la lettre adressée par le groupe des ex-musulmans au Pape François. (Merci à F. Sweydan)

Très Saint Père,

Plusieurs d’entre nous, à maintes reprises, et depuis plusieurs années, avons cherché à vous contacter, et nous n’avons jamais reçu le moindre accusé de réception de nos lettres ou demandes de rencontre. Vous n’aimez pas les mondanités, et nous non plus, aussi permettez-nous de vous dire très franchement que nous ne comprenons pas votre enseignement au sujet de l’ISLAM, tel que nous le lisons par exemple dans les paragraphes 252 et 253 de EVANGELII GAUDIUM, parce qu’il ne rend pas compte du fait que (Cf. 1 Jn 2.22), et l’un des plus dangereux qui soient du fait qu’il se présente comme l’accomplissement de la RÉVÉLATION (dont JÉSUS n’aurait été qu’un prophète). Si l’ISLAM est en lui-même une bonne religion, comme vous semblez l’enseigner, pourquoi sommes-nous devenus catholiques ? Vos propos ne remettent-ils pas en cause le bienfondé du choix que nous avons fait… au péril de notre vie ? L’ISLAM prescrit L’ISLAM VENANT APRÈS LE CHRIST, EST, ET NE PEUT ÊTRE QU’UN ANTICHRIST meurtre des apostats (CORAN 4.89 ; 8.7-11), l’ignorez-vous ? Comment est-il possible DE COMPARER LA VIOLENCE ISLAMIQUE ET LA PRÉTENDUE VIOLENCE CHRÉTIENNE ?! «Quel rapport entre le CHRIST et Satan ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ? Quelle association entre le fidèle et l’infidèle ? (2 Co 6.14-17)» Conformément à Son enseignement (Lc 14.26), nous L’avons préféré, Lui, le CHRIST, à notre propre vie. Ne sommes-nous pas bien placés pour vous parler de l’ISLAM ?

En réalité, du moment que l’ISLAM veut que nous soyons son ennemi, nous le sommes, et toutes nos protestations d’amitié n’y pourront rien changer. En bon Antichrist, l’ISLAM n’existe qu’en étant l’ennemi de tous : «Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine à jamais jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! (CORAN 60.4)». Pour le CORAN, les chrétiens «ne sont qu’impureté (CORAN 9.28)», «les pires de la Création (CORAN 98.6)», tous condamnés à l’ENFER (CORAN 4.48), aussi Allah doit-il les exterminer (CORAN 9.30). Il ne faut pas se laisser abuser par les versets coraniques réputés tolérants, car ils ont tous été abrogés par le verset du Sabre (CORAN 9.5). Alors que l’Évangile annonce la bonne nouvelle de JÉSUS mort et ressuscité pour le salut de tous, accomplissement de l’ALLIANCE initiée dans le peuple hébreu, Allah n’a rien d’autre à proposer que la guerre et le meurtre des «infidèles» en échange de son paradis : «Ils combattent dans le chemin d’Allah, ils tuent et se font tuer. (CORAN 9 111)». Nous ne faisons pas d’amalgame entre ISLAM et musulmans, mais si pour vous le «dialogue» est la voie de la paix, pour l’ISLAM il est une autre façon de faire la guerre. Aussi, comme il l’a été face au nazisme et au communisme, l’angélisme face à l’ISLAM est suicidaire et très dangereux. Comment parler de paix et cautionner l’ISLAM, ainsi que vous semblez le faire : «ARRACHER DE NOS CŒURS LA MALADIE QUI EMPOISONNE NOS VIES (…) QUE CEUX QUI SONT CHRÉTIENS LE FASSENT AVEC LA BIBLE ET QUE CEUX QUI SONT MUSULMANS LE FASSENT AVEC LE CORAN. (ROME, 20 JANVIER 2014)» ? Que le PAPE semble proposer le CORAN comme voie de salut, n’est-ce pas inquiétant ? Devrions-nous retourner à l’ISLAM ?

Nous vous supplions de ne pas chercher en l’ISLAM un allié dans le combat que vous menez contre les puissances qui veulent dominer et asservir le monde, car ils sont tous en réalité dans une même logique totalitaire, fondée sur le rejet de la royauté du CHRIST (Lc 4.7). Nous savons que la BÊTE DE L’APOCALYPSE cherchant à dévorer la Femme et son Enfant, a plusieurs têtes… Allah défend d’ailleurs de telles alliances (CORAN 5.51) ! Et surtout, les prophètes ont toujours reproché à ISRAËL sa volonté d’alliance avec les puissances étrangères, au détriment de la confiance absolue qu’il faut avoir en DIEU. Certes, la tentation est forte de penser que tenir un discours islamophile épargnera un surcroît de souffrances aux chrétiens en pays devenus musulmans, mais outre que JÉSUS ne nous a jamais indiqué d’autre chemin que celui de la CROIX, en sorte que nous devons y trouver notre joie, et non la fuir avec tous les damnés, nous ne doutons pas que seule la proclamation de la VÉRITÉ apporte avec le salut, la liberté (Jn 8.32). Notre devoir est de rendre témoignage à la vérité «à temps et à contretemps (2 Tm 4.2)», et notre gloire est de pouvoir dire avec SAINT PAUL : «Je n’ai rien voulu savoir parmi vous, sinon JÉSUS CHRIST, et JÉSUS CHRIST crucifié. (1 Co 2.2)».

Corrélativement au discours de Votre Sainteté sur l’ISLAM, et alors même que le Président ERDOGAN, entre autres, demande à ses compatriotes de ne pas s’intégrer dans leurs pays hôtes, que l’ARABIE SAOUDITE et toutes les pétromonarchies n’accueillent aucun réfugié, expressions parmi d’autres du projet de conquête et d’ISLAMISATION DE L’EUROPE, OFFICIELLEMENT PROCLAMÉ PAR L’OCI et d’AUTRES ORGANISATIONS ISLAMIQUES depuis des décennies, TRÈS SAINT PÈRE, vous prêchez l’accueil des migrants sans tenir compte du fait qu’ils sont musulmans, alors que le commandement apostolique l’interdit : «Si quelqu’un vient à vous en refusant l’Évangile, ne le recevez pas chez vous. Quiconque le salue participe à ses œuvres mauvaises. (2 Jn 10-11)» ; «Si quelqu’un vous annonce un évangile différent, qu’il soit maudit ! (Ga 1.8-9)».

De même que «J’ai eu faim et vous ne M’avez pas donné à manger. (Mt 25.42)» ne peut pas signifier que JESUS aurait aimé avoir été un parasite, de même «J’étais un étranger et vous M’avez accueilli» ne peut pas signifier «J’étais un envahisseur et vous M’avez accueilli», mais «J’ai eu besoin de votre hospitalité, pour un temps, et vous Me l’avez accordée». Le mot ξένος (Xénos) dans le NOUVEAU TESTAMENT ne renvoie pas seulement au sens d’étranger mais à celui d’hôte (Rm 16.23 ; 1 Co 16.5-6 ; Col 4.10 ; 3 Jn 1.5). Et lorsque YHWH dans l’ANCIEN TESTAMENT commande de bien traiter les étrangers parce que les HEBREUX ont eux-mêmes été étrangers en ÉGYPTE, c’est à la condition que l’étranger s’assimile si bien au peuple élu qu’il en prenne la religion et en pratique le culte… Jamais il n’est question d’accueillir un étranger qui garderait sa religion et ses coutumes ! Aussi, nous ne comprenons pas que vous plaidiez pour que les musulmans pratiquent leur culte en EUROPE. Le sens de l’ÉCRITURE ne doit pas être donné par les tenants du mondialisme, mais dans la fidélité à la TRADITION. Le BON BERGER chasse le loup, il ne le fait pas entrer dans la bergerie.

Le discours pro-ISLAM de VOTRE SAINTETÉ nous conduit à déplorer que les musulmans ne soient pas invités à quitter l’ISLAM, que nombre d’ex-musulmans, tel MAGDI ALLAM, quittent l’ÉGLISE, écœurés par sa lâcheté, blessés par des gestes équivoques, confondus du manque d’évangélisation, scandalisés par l’éloge fait à l’ISLAM… Ainsi les âmes ignorantes sont-elles égarées, et les chrétiens ne se préparent pas à la confrontation avec l’ISLAM, à laquelle les a appelés saint JEAN PAUL II (ECCLESIA IN EUROPA, N°57). N’avez-vous jamais entendu votre confrère Mgr EMILE NONA, archevêque catholique chaldéen, exilé, de MOSSOUL, nous crier : «Nos souffrances actuelles sont le prélude de celles que vous, EUROPEENS et chrétiens occidentaux, allez souffrir dans un proche avenir. J’ai perdu mon diocèse. Le siège de mon archevêché et de mon apostolat a été occupé par des islamistes radicaux qui veulent que nous nous convertissions ou que nous mourrions. (…) Vous accueillez dans votre pays un nombre toujours croissant de musulmans. Vous êtes aussi en danger. Vous devez prendre des décisions fortes et courageuses (…). Vous pensez que tous les hommes sont égaux, mais l’ISLAM ne dit pas que tous les hommes sont égaux. (…) Si vous ne comprenez pas ceci très vite, vous allez devenir les victimes de l’ennemi que vous avez accueilli chez vous. (www.catholicnewsagency.com/news/iraqi-bishop-wa…)». C’est une question de vie ou de mort, et toute complaisance face à l’ISLAM est une trahison. Nous ne voulons pas que l’OCCIDENT continue à s’islamiser, ni que votre action y contribue. Où irions-nous à nouveau chercher refuge ?

Permettez-nous de demander à VOTRE SAINTETÉ de convoquer rapidement un synode sur les dangers de l’ISLAM. QUE RESTE-T-IL EN EFFET DE L’ÉGLISE LÀ OÙ L’ISLAM S’EST INSTALLÉ ? Si elle y a encore droit de cité, c’est en dhimmitude, à condition qu’elle n’évangélise pas, qu’elle doive donc se renier elle-même… Dans un souci de justice et de vérité, l’ÉGLISE doit montrer au grand jour pourquoi les arguments avancés par l’ISLAM pour blasphémer la foi chrétienne sont faux. Si l’ÉGLISE a le courage de faire cela, nous ne doutons pas que par millions, des musulmans, et d’autres hommes et femmes cherchant le vrai DIEU, se convertiront. Comme vous l’avez rappelé : «Celui qui ne prie pas le CHRIST, prie le Diable. (14.03.13)». Si les gens savaient qu’ils vont en ENFER, ils donneraient leur vie au CHRIST (Cf. CORAN 3.55).

Avec le plus profond amour pour le CHRIST qui, par vous, conduit Son ÉGLISE, nous, chrétiens venus de l’ISLAM, soutenus par nombre de nos frères dans la foi, notamment les chrétiens d’ORIENT, et par nos amis, nous demandons à VOTRE SAINTETE de confirmer notre conversion à JESUS-CHRIST, vrai DIEU et vrai homme, seul Sauveur, par un discours franc et droit sur l’ISLAM, et, Vous assurant de nos prières dans le cœur de l’IMMACULÉE, nous sollicitons votre bénédiction apostolique.

Pétition que vous trouverez ici.
Liste des noms des signataires et de leur courriel (Certainement que tous les ex-musulmans ne signeront pas cette lettre par crainte de représailles possibles…).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source :” La lettera a Papa Bergoglio e pubblicata online sta raccogliendo adesioni. Gli autori: Non capiamo la Sua posizione surll’islam.” (Il Giornale)

………………………………………………………………………….

Echanges repris de mon mur Facebook    www.facebook.com/philippe.boehler

A propos des Papes ces échanges repris de mon mur Facebook

Philippe Böhler

6 h

 Allez, cher Pape François , enseignez toutes les nations et BAPTISEZ-LES au nom du PÈRE, du FILS, et de l’ESPRIT-SAINT…

C’EST UN message du Christ aux Apôtres…

Le pape François lance un appel aux Européens pour qu’ils intègrent les réfugiés avec leur identité religieuse. Le souverain pontife a tenu lundi un long discours aux…
citoyens-et-francais.fr

Bernard Migy Soyons sérieux cher Philippe ; cela devient du délire ! Au service de qui ? Suffit de lire les éloges au sujet duPape d’un Mélenchon pour esquisser une réponse…. Nous marchons sur la tête !

Philippe Béguin Ce Pape n’est plus de confiance, ni d’ailleurs respectable. Nous allons voir maintenant qui autour de lui va s’en éloigner ! Le mouvement a déjà débuté en Italie.

 

Louis Michel Il n’est pas pape, la renonciation de Benoît XVI n’étant pas valide (même selon le droit Canonique moderne) puisqu’elle contrevient à deux règles qui décident de tout:

– Une démission suivant des pressions extérieure n’est pas valide.
– Une démission dictée par une compréhension erronée de la nature de l’acte n’est pas valide.

Les “preuves” du premier scénario sont légions, à commencer par les aveux de “Mgr” Danneels et de sa “clique St Gallen”. Puis l’idée curieuse selon laquelle Josef Ratzinger croit (selon ses propres paroles) poursuivre “une part contemplative du ministère pétrinien” est pure fantaisie puisque la fonction pontificale est indivisible.

Par conséquent, et avant même toutes ses hérésies et ses sacandales, Bergoglio n’est pas pape.

Patrick de Bruyn-Relecom C’est peut-être l’Anti-Christi allié aux Illuminatis??

Louis Michel En fait, le regretté Père Malachi Martin qui, étant secrétaire du Cardinal Béa, a lu le VRAI 3e secret de Fatima en 1960, a passé sa vie à dire qu’il était tenu par serment de ne pas en révéler le contenu mais que, si quelqu’un lui demandait si tel ou tel élément en faisait partie, il confirmerait ou infirmerait. Lors d’une entrevuie téléphonique sur une émission de la radio américaine (Art Bell’s show) à la fin des années 90, un auditeur lui a dit qu’un prêtre qu’il avait rencontré lui avait affirmé que “le dernier pape serait sous LE CONTRÔLE DE SATAN”. Après un silence ponctué de soupirs, le Père Martin a répondu “il est évident que cette personne a vu ou a connu quelqu’un qui a vu le contenu du 3e secret”‘. Plus tard, le Père Martin a précisé qu’il s’agirait du dernier pape AVANT le Châtiment annoncé par Notre Dame. En fait, souvenez-vous que dans la vision publiée en 2000 par le Vatican comme étant le 3e secret (mais qui n’est qu’un vision complémentaire, notamment parce qu’il ne contient aucune parole de Notre Dame, parce qu’il ne débute pas par ce que soeur Lucie avait révélé en 1941 – i.e “au Portugal sera préservé le dogme de la Foi” – et qu’il ne répondait pas non plus au critère précisé par Lucie en 1957 alors qu’on lui demandait pourquoi il devait être révélé en 1960 “parce que cela sera plus clair alors”), la phrase suivante:

« Et nous vîmes dans une lumière immense qui est Dieu : « Quelque chose de semblable à la manière dont se voient les personnes dans un miroir quand elles passent devant » un Évêque vêtu de Blanc, « nous avons eu le pressentiment que c’était le Saint-Père ».

Observation 1:”…à la manière dont se voient les personnes dans un miroir quand elles passent devant » un Évêque vêtu de Blanc…”

Pour qu’il y ait un impression de reflet, il doit y avoir un sujet réel et une image reflétée… deux “saints Pères” au Vatican, en simultané, vêtu de la même façon, le “pape émérite” gardant les signes extérieurs de son titre et sa fonction, voire ses armoiries et son nom pontifical! L’autre est un “reflet”, qui a refusé les signes extérieurs, qui porte le pantalon noir et les souliers noirs, qui se fait simplement appeler “évêque de Rome” dès l’annonce de son “élection”… ça ne s’invente pas!

Observation 2:

« nous avons eu le pressentiment que c’était le Saint-Père »

Le mot IMPRESSION (dans certaines traductions) et “PRESSENTIMENT” (dans d’autres) est fort intéressant… C’est qu’il n’y a pas CERTITUDE. Alors, soit le reflet est Bergoglio et que ce dernier ne donne que l’impression d’être pape sans l’être. À l’inverse, soit Josef Ratzinger est pape et que malgré le fait de sa supposée résignation, les enfants perçoivent malgré tout qu’il est le Souverain Pontife.

Bref, rien en faveur de la légitimité de Bergoglio.

 

Répondre

1

3 hModifié

Gérer

Louis Michel P.S. Dans une lettre à un évêque, soeur Lucie a écrit “l’ultime bataille du diable doit se faire contre la famille”. Est-ce un hasard si Amoris laetitia et son relativisme, son ouverture officieuse au divorce et au remariage (puisque “François” a précisé que le Sacrement de Pénitence et la Sainte Communion était désormais possible pour les gens en pareille situation) coïncide avec l’époque de la théorie du genre, de la percée LGBTQ etc, de la procréation assistée, de l’avortement vu comme un acte d’héroïsme social? N’est-ce pas là l’heure de “l’ultime bataille du diable”? Avouons que les événements parlent d’eux-même, pour ceux qui savent du moins.

 
 

Eddie Mabillard non il faut les convertir au catholicisme, mon cher pape et c’est ton boulot de donner l’ordre aux évêques, pas besoin d’aller en mission dans les pays lointains puisqu’ils sont ici.

 

Claude Saez-Pin C’est un pervers ! Regardez comment il se suce le doigt

 

Ginette Major AVEC UN CONSEILLER EN POLITIQUE INTERNATIONALE, COMME PETER SUTHERLAND, MONDIALISTE ET GLOBALISTE… PLUS AUCUN COMMENTAIRE NE DOIT NOUS SURPRENDRE…

 

Grégory Delseth c est un fou !!!! il oublie l essentiel: ÉVANGÉLISER !!!!

 

Robert Quinodoz Sauf que l’islam n’est pas une religion. Le pape le sait et n’est pas stupide. C’est de la casuistique jésuite.

 

Christophe Thomas-Castelnau Il peut aller se faire voir chez les Grecs sinon les Sénégalais, je me convertis Orthodoxe !