75 ans après, la France de nouveau envahie, par des musulmans | Riposte Laïque

L’Europe convoitée, l’Europe du Dar-el-Harb,

elle fait rêver ceux qui pensent naïvement que l’argent

y coule comme du miel…

Disons-le tout net…

L’ISLAM N’A PAS SES RACINES ICI…

IL EST TEMPS DE RÉAGIR, FERMEMENT.

DE SONGER A RECHRISTIANISER L’EUROPE.

AU TRAVAIL, ON CONTINUE DES DEMAIN…

Philippe Boehler.

Les invasion se succèdent, par tranche de 75 ,50, 25 ans

25  ans  entre 1914 et 1939

75 ans   entre  1944 et 2019

75 ans après, la France de nouveau envahie, par des musulmans

— À lire sur ripostelaique.com/75-ans-apres-le-6-juin-1944-la-france-de-nouveau-envahie-cette-fois-par-des-musulmans.html

Patrick Jardin, dans Riposte Laique :

Nous sommes le 6 Juin 2019. Le 6 juin pour moi est une date spéciale. En effet, étant issu d’une famille de Normands, toute ma famille a vécu le débarquement en direct puisqu’ils habitaient tous entre Sainte-Mère-Église, Isigny, Arromanches et Omaha Beach. Mes cousins d’Omaha Beach ont perdu d’ailleurs leur maison et ont passé trois jours dans les fossés, cherchant à se protéger, recouverts par des matelas.

Bien entendu je connais cette magnifique région comme ma poche et j’ai toujours été frappé par ce cimetière de Colleville ou 10 000 tombes de valeureux Américains témoignent de la violence des combats. Des Américains, des Canadiens, des Anglais, des Irlandais, des Écossais sont venus mourir sur nos côtes pour libérer la France et les Français du joug nazi. Ma famille a payé comme beaucoup un lourd tribu lors de cette guerre mondiale puisque un de mes oncles y a perdu la vie, brûlé vif dans un char. Mon autre oncle ayant été fait prisonnier, puis déporté en Pologne à Treblinka, après avoir tenté de s’évader onze fois ! (on est têtu dans la famille). C’est pourquoi le gouvernement français me déçoit encore une fois car demain c’est le 75e anniversaire de ce débarquement sur le sol français, M. Macron ne présidera pas cet événement « pour un problème d’agenda ». Trump, Teresa May, Albert de Monaco, et plusieurs têtes couronnées ont fait le déplacement. Et bien Macron, lui, a un problème d’agenda, c’est quand même un peu fort !

Je me souviens d’une conversation que j’avais eue avec mon oncle qui a souffert de ses détentions successives et de ses évasions avortées. Je lui ai dit combien j’étais admiratif de ce qu’il avait réalisé, mais que tout cela n’a pas servi à grand chose, car certes tous ces jeunes nous ont délivrés des Allemands, mais maintenant nous sommes envahis par des musulmans qui répandent la haine et la violence. Si j’ai le choix, je préfère et de loin être envahi par les Allemands que par les musulmans. Certes les Allemands de l’époque ne faisaient pas dans la dentelle mais les musulmans sont bien pires…

Autre point qui me révolte : la justice irakienne a condamné à mort 11 djihadistes « français » et 44 avocaillons sont révoltés, criant à qui veut l’entendre que c’était la honte pour la France !

À ces avocats je répondrai que tout d’abord, pour moi comme pour une majorité de Français, ces djihadistes ne sont plus français. D’une part ils ont quitté leur pays en déchirant leurs passeports et comme cela ne suffisait pas, ils ont combattu contre les militaires français. Donc ils ne MÉRITENT PLUS DE POSSÉDER la nationalité française !

La honte pour la France ! Qu’est-ce qui est la honte pour la France ? Que des ressortissants « français »aient quitté notre sol pour partir faire le djihad en Irak et en Syrie ? Ou est-ce que ces salopards aient soutenu des déjections animales qui ont fusillé des gens venus assister à un concert et par conséquent désarmés ? Ou est-ce le gouvernement français qui en accueille tant et plus soit 450 000 par an ? Ou est-ce les gouvernants, depuis 45 ans,  qui par leur incompétence ou leur idéologie mortifère ont permis que cela puisse se produire en France ? Ou est-ce ces 44 abrutis qui, sous le sceau de la bien-pensance, s’élèvent contre la sentence de jugements rendus dans le pays où ces djihadistes ont commis leurs méfaits ? Ou est-ce l’ingérence dans la justice irakienne de ces 44 crétins, sûrement adeptes d’un de leur prédécesseurs qui a fait voter la suppression de la peine de mort !

Je ne sais pas, à vrai dire, ce qui est la honte de mon pays ou si, plutôt je le sais, mais ayant l’habitude d’être traité de facho, d’extrême droite, ou tout bonnement de salopard et ne voulant pas aggraver mon cas de fiché S, je me garderai bien de le dévoiler puisque désormais démocratie et France cela fait deux !

En attendant, en tant que victime du terrorisme, ma fille ayant été lâchement assassinée au Bataclan, j’avoue attendre avec beaucoup d’impatience que la sentence de la justice irakienne, pour laquelle j’ai beaucoup de respect, peut-être plus que la nôtre, soit très vite exécutée et qu’on ne parle plus de ces erreurs de la nature.

Patrick Jardin 

Ci-joint la copie de la lettre que j’ai fait parvenir à l’ambassade d’Irak à Paris.

Comines le 5/6/2019

Votre Excellence,

Je suis Patrick Jardin, papa de Nathalie Jardin assassinée le 13/11/2015 au Bataclan à Paris. Votre pays a condamné à mort des ressortissants français ayant participé ou ayant connu les criminels qui ont perpétré les attentats du 13/11/2015 à Paris. Bien évidemment il ne m’appartient pas de m’immiscer dans la justice de votre pays et de faire de l’ingérence, bien au contraire, mais je sais que le gouvernement français s’emploie à faire commuer cette peine capitale en peine de prison, quitte à payer une forte rançon au détriment des contribuables français. Par la présente je tiens à vous faire savoir que cette démarche faite par le gouvernement français est faite contre la volonté de la majorité du peuple français qui a accueilli la sentence de la justice de votre pays avec beaucoup de satisfaction. Je tiens également à vous faire savoir que la majorité du peuple français tient à ce que cette sentence soit exécutée le plus rapidement possible. Il me tenait à cœur de vous faire savoir quelle était l’opinion de la majorité du peuple de France, contrairement à ce que tentent de faire croire les représentants du gouvernement français.

Je vous prie de croire, Monsieur l’Ambassadeur, à l’assurance de ma parfaite considération.

Patrick Jardin