Tags

Related Posts

Share This

Quand Fabrice Lucchini rencontre Michel Onfray

Quand  Fabrice Lucchini rencontre Michel Onfray

Délicieux!

 

Je connais pas le nom de l’animateur mais je tiens à souligner qu’il est bon. Le mec est un passionné, ca se voit. Il pose les questions justes, rebondit bien. Et il arrive à mettre les livres et les invités en valeur sans pour autant être trop complaisant. La classe. C’est assez rare à la télé pour etre souligné.

112

Coluche : ” Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu, ne jamais se montrer pour qu’ on continue à y croire. “

101

Je suis vraiment impressionné par Michel Onfray, un esprit vif, une connaissance sans limite, il n’impose rien, il dit, il décrit, son explication c’est sa pensée toujours d’une intelligence raffinée, de surcroit il est sympathique cet immense Monsieur. Des qu’il s’exprime je me régale car lui, il dit des choses; il ne parle pas pour parler, mais pour vraiment éclairer.

372

Le philosophe et le littéraire. La raison et l’imaginaire. Je vous aime tous les 2. Vous êtes les versants de la complétude. Je vous écoute et vous me faites du bien. L’un me confronte au réel et à son absurdité. L’autre est l’antidote à ce réel. Tous les 2 oeuvrez pour la justice et la beauté. Merci

38

Je vois un obsessionnel passionné qui rencontre un pragmatique perplexe. Le premier est seducteur, charmeur, l’autre : impassible. Manifestement, Luchini est comme à son habitude dans son monde sauf que cette fois ci, son interlocuteur doué de lucidité ne s’y invite pas. “Moi je te tutoie, tu reviens au vouvoiement”

131

que c’est agréable de lire des commentaires intelligents et surtout SANS FAUTE D ORTHOGRAPHE ! dorénavant je regarderai ce type de reportage, la grande librairie, je prends note !

24

Il est intéressant de voir le vide s’installer dans un échange où trois personnes sont issus de mondes si différents qu’ils n’utilisent pas le même langage. D’ailleurs intuitivement, l’animateur insiste sur le “mot”, celui qui pourrait lier ces trois personnes, le mot magique qui permettrait à l’un de pénétrer le monde de l’autre. Malheureusement , dans ce court extrait, personne ne le trouve. Même les références littéraires ne paraissent pas être les mêmes. Peut-être qu’un quart d’heure est un peu court, peut-être que si personne n’accepte d’abandonner son petit monde, l’échange ne peut pas naître. Mais d’ailleurs s’agit-il d’échange ? S’agit-il d’exhibitionnismes personnels se heurtant l’un à l’autre ?

23

Fabrice Luchini – que j’apprécie à sa juste valeur mais là n’est pas la question – est cette fois “confronté” à un homme difficilement impressionnable, possédant en outre, une connaissance hors norme sur le sujet. Un très bel échange mais on sent que F. Luchini n’est pas trop à son aise. Ce n’est certes pas Marc Olivier Fogiel ou autres consorts qu’il a en face de lui. Merci pour avoir partagé ce beau moment de culture. Ça change un peu des diarrhées verbales que l’on nous propose à longueur de journée.

102

Deux hommes, deux tempéraments. L’un, philosophe austère, universitaire, didactique, rationnel. Et l’autre, troubadour génial, amuseur fantasque nous procurant des moments jubilatoires. Et, sans l’air d’y toucher, nous expose tranquillement et modestement sa remarquable compréhension de la pensée nietzschéenne. Et là on se demande qui est le philosophe ? Un surdoué ce Fabrice…

46

La semaine prochaine : Enora Malagre et Matthieu Delormeau.

172

Tous les 2, écorchés, tourmentés, on a envie de vous réconforter. Michel, vous avez beaucoup de courage et traquez sans relâche la paresse intellectuelle, ardent défenseur de la justice sociale, et de la pensée critique. Fabrice vous transmettez l’amour des mots et de leur agencement, le rythme et le silence, la futilité et la profondeur. Merci à tous les 2.

65

Michel ONFRAY,l’un des rares intellectuels , clairvoyant et éclairant que compte la FRANCE et le MONDE!!!! !Quoi que disent ou pensent ses détracteurs .

6

Etonnant que personne ne voit qu’ici le realiste et le rationel c’est luchini. Il parle de la mesquinerie et de la bassesse et banalite humaine, alors qu’onfray parle de l’idealisme viril de Nietzsche et de Cyranno. Quand onfray parle d’un homme libre qui ne subit aucune influene, c’est biensur utopique et impossible.

86

Beaucoup beaucoup trop court.

39

Luchini, en quelques minutes, montre à quel point il comprend profondément la pensée de Nietzsche, sans pour autant y adhérer, tandis que Onfray deblatère sur la politique comme à son habitude. Qui est le philosophe ici ?

56

Voilà deux hommes qui savent parler le français, et puis surtout deux hommes libre de réfléchir, de dire et penser

3

Luchini, ce génie ! Ou comment, sans y paraître, survoler la médiocrité pour toucher là où ça fait mal. Il ne rentre pas dans le jeu d’Onfray et c’est ce qui lui en donne les cartes.

4

Dès que lucchini ouvre la bouche on ressent son intelligence … mais on pige rien ?

8

Je les adore tous les deux, ces hommes sont brillants. Michel est un visionnaire ancré dans le réel et très pédagogue. Un excellent philosophe qu’on a la chance de côtoyer de notre vivant ! Fabrice a ce surplus de “folie” qui le rend inimitable et irremplaçable. Un génie de la langue française, elle est tellement belle dans sa bouche ! C’est juste dommage qu’il soit aussi virulent à l’endroit de la gauche, son intelligence devrait être au-dessus de ces divisions.

2

nietzschéen, pas nietzschien à part ça, très bon échange

24

Ahah ça pue l’égocentrisme ici

5

monsieur Onfray un homme qui dit ce qu il pense et pense ce qu il dit semble il .a mon sens un grand homme qui porte un regard lucide sur notre société .notre époque a besoin d’hommes et de femmes dans son genre

4

Un homme libre c’est « un homme qui travaille » ?

6