Tags

Related Posts

Share This

26 décembre 537 consécration de la Basilique Ste-Sophie à Constantinople

Une seule et unique interrogation:

Quand redeviendra-t-elle  un lieu de culte chrétien?

Bonne lecture et prières efficaces!

Philippe Boehler.

source:https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=12&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwir5-OHrMDfAhULKVAKHW9MCvkQFjALegQIBhAB&url=http%3A%2F%2Fmedieval.mrugala.net%2FArchitecture%2FTurquie%2C_Istanbul%2C_Basilique_Sainte-Sophie%2FTurquie%2C_Istanbul%2C_Basilique_Sainte-Sophie.htm&usg=AOvVaw2uK2PWH-zLuM4TjgLHWNPj

http://medieval.mrugala.net/Architecture/Turquie,_Istanbul,_Basilique_Sainte-Sophie/Turquie,_Istanbul,_Basilique_Sainte-Sophie.htm

Istanbul, Eglise Sainte-Sophie
Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte Sophie est la merveille des merveilles.
L’édifice sainte Sophie a servi de basilique pendant 916 ans et de mosquée pendant 482 ans, en 1935 est est devenu finalement un musée par ordre d’Atatürk.

Une première église : l’église de la sagesse divine (Hagia Sophie, Sainte Sophie) fut construite sous le règne de Constantin en 325 sur l’ancien temple d’Artémis. Son fils Constantius la fait agrandir en 365.
L’église devint l’église épiscopale de Constantinople.
En 404, l’église fut brûlée au cours une émeute causée par l’exil de saint Jean Chrysostome.
Dés 415, elle était rebâtit par Théodose II.
En 532, l’église, comme toute la ville fut à nouveau brûlée au cours de la révolte de Nika, une insurrection organisée contre l’empereur Justinien.
La reconstruction de l’édifice débuta la même année, à la demande de l’Empereur Justinien. Elle fut reconstruite par les deux architectes : Isidore de Milet et Anthemius de Tralles.
Plus de 10.000 ouvriers y auraient travaillé pendant cinq ans. La plus grand basilique du monde chrétien fut achevée en 5 ans, en 537.
La basilique de Sainte Sophie a été inaugurée par Justinien en décembre 537.
Justinien avait voulu ériger un sanctuaire plus magnifique encore que le temple Salomon de Jérusalem et la légende rapporte qu’il s’écrié le jour de la consécration : Salomon, je t’ai vaincu/surpassé !.
La basilique Sainte Sophie compte parmi les églises les plus célèbres du monde, non seulement pour son ancienneté et son histoire, mais aussi pour la prouesse architecturale qu’elle constitue.

Elle est constituée d’un grand espace au milieu, de deux nefs, d’absides, de deux narthex intérieurs et extérieurs.
L’espace intérieur fait 100 m sur 70 m et est couvert d’une coupole de 56.71 m de hauteur, supporté par quatre piliers principaux reliés entre eux par deux arches et soutenu par deux demi-dômes à l’est et à ouest.
Le diamètre de cette coupole est de 30-31 m.
Cette basilique est de plan central, avec ses 7540 m² de superficie, elle se situe au quatrième rang après Saint-Pierre de Rome, la cathédrale de Séville et le Dôme de Milan.

Une splendide décoration de mosaïques d’or couvrant 16.000 m² contribuait à augmenter l’éclat de l’intérieur. Aussi, la coupole était recouverte de mosaïques sur fond d’or avec une croix au milieu, mais la plupart de ces décorations de mosaïque ont disparus malheureusement, sous les coups des iconoclastes, qui épargnèrent les décorations abstraites, et par les conquérants turcs ottomans auxquels il était interdit de reproduire la figure humaine.
Au début de 1200, Constantinople tomba sous les coups de l’armée des Croisés. Durant trois jours la basilique fut pillée et entièrement dépouillée d’icônes précieuses, de candélabres d’or et d’argent, de croix incrustées de pierres précieuses et de rares reliquaires; on fondit tous ces trésors pour frapper des monnaies.
En 1453, la conquête de ville par les Turcs sous le sultan Mehmet II permit de sauver « l’édifice en ruine », car il la transforma aussitôt en mosquée.
La transformation de Sainte Sophie en mosquée se fit avec le plus grand respect pour l’édifice malgré les changements inévitables.
Au sommet de la coupole on ne remplaça la croix par le croissant qu’un siècle plus tard.
On recouvrit le dôme d’or obtenu par la fusion de 50.000 pièces.
L’intérieur a gardé sa forme d’origine, malgré la transformation de l’église en mosquée.
On érigea une chaire à la place de l’ambon et un mihrab orienté vers la Mecque pour les prières, un minbar, et une plate forme à colonnades qui servait de loge impériale.
On dota alors la nouvelle mosquée d’un minaret auquel vinrent s’ajouter d’autres par la suite (4 en tout).
Les icônes, les iconostases et les mosaïques restèrent toutes en place.
Parmi les travaux importants de Sainte Sophie, on peut voir au XVIème siècle, les murs de soutènement construits par l’architecte Sinan et au milieu du siècle dernier, les restaurations des frères architectes Fossati.
La Basilique Sainte Sophie a subi de nombreuses restaurations, surtout à l’extérieur.

La mosaïque de Constantin

Istanbul, Eglise Sainte-Sophie, Mosaique de Constantin

 

 

La mosaïque date du 10ème siècle. Au milieu, elle représente de la vierge Marie assise tenant dans ses bras l’Enfant Jésus. A droite Constantin, fondateur de Constantinople, la Nouvelle Rome, présente la maquette de la ville et à gauche l’empereur Justinien présente la maquette de Sainte Sophie. Les deux monogrammes encerclés donnent les première et dernière lettre des mots grecs : Mère de Dieu.

Mosaïque de Jean II Commène et Irène

 

Istanbul, Eglise Sainte-Sophie, Mosaique, Jean II Commene et Irene
Mosaïque du 11e siècle. La vierge Marie et l’enfant Jésus entre l’empereur Jean II Commène et sa Femme l’impératrice Irène. Jean Commène est le troisième mari de l’impératrice.