Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Conférence de Paris, faite par ceux qui n'ont pas la compétence de décider du sort du Peuple Elu, Israël.

com

« Et quelle réponse sera faite aux députés des nations ? C’est que l’Eternel a fondé Sion et que les humbles de son peuple y trouvent un abri » (Isaie 14 : 32).







Les 70 pays, dont la France, qui vont se réunir à Paris, n’ont aucun droit légal ou moral d’imposer leurs plans politiques mal conçus sur Israël dans un souci d’une paix illusoire avec les arabes Palestiniens.



Ces 70 pays – 70 nations (existant selon la Bible) vont s’attribuer le droit de diviser la terre d’Israël, d’accuser les juifs d’occuper une terre, la Judée-Samarie, qui est la leur, et qui a été colonisée / occupée par les Arabes, et d’accuser Dieu de leur avoir donné la terre qui porte son nom.



Après les Juifs et Israël, c’est Dieu maintenant qui est mis par ces nations au « ban des nations ». Nous attendons Sa réponse.



Un peu d’histoire.



« La seule cause de cette guerre doit suffire à vous animer, puisque ne l’ayant entreprise que pour repousser les injures insupportables, il n’y en eut jamais de plus juste, et les maux qui nous affligent ne sont pas tels qu’ils doivent nous faire désespérer de remporter la victoire. Je vous prends à témoins des outrages que nous avons reçus de ces barbares, les plus perfides et les plus impies de tous les hommes… Marchez avec une ferme confiance en la justice de votre cause contre cette impie et perfide nation qui a violé les traités les plus inviolables… »



Cette harangue du roi Hérode à ses soldats, après que des tribus arabes eurent attaqué les Juifs, pensant tirer profit du tremblement de terre en Judée, est rapportée par Flavius Josèphe, dans La Guerre des Juifs contre les Romains[1]. Elle témoigne de l’existence des Juifs sur leur terre dès l’antiquité, des relations entre Juifs et Arabes et du fait que, dès cette époque, des tribus arabes ont tenté de s’emparer de leur terre, comme aujourd’hui.



Depuis l’exil décidé par l’empereur Hadrien (132-136) qui les confinera aux frontières de l’empire, les Juifs ont été persécutés en tant que peuple et en tant que croyants, par le monde romain puis chrétien et persécutés par un islam qui ne pouvait admettre qu’ils ne se convertissent pas. Discriminés et difficilement tolérés en terre d’Islam (Dar al-Islam) avec un statut inférieur, celui de Dhimmis, les Juifs furent contraints de porter des habits distinctifs tels que le “ghiyar, (un tissus jaune mis sur leurs habits), le “zunnar” (ceinture) et un “qalansuwa” (un chapeau de couleur en forme de selle ), et de vivre dans des Ghettos.[2]



Les dhimmis n’avaient pas le droit de monter sur des chevaux, d’être armés, de construire des maisons plus hautes que celles de leurs voisins musulmans, d’avoir des esclaves, de construire de nouvelle synagogues ou églises, de ressembler à de musulmans dans leur habillement, d’épouser des musulmanes, mais les musulmans avaient le droit d’épouser des juives et de les convertir.



Ils avaient le devoir d’honorer et de respecter les musulmans, l’obligation de descendre de leurs ânes lorsqu’ils croisaient un musulman et de donner leur place à un musulman lorsque ce dernier voulait s’asseoir.



Les expulsions des Juifs, les conversions forcées, les persécutions, des massacres et des pogroms ont eu lieu avant la Shoah sur les terres chrétiennes et musulmanes.[3]



Même au XXe siècle, des pogroms ont eu lieu dans les terres arabes, à Bagdad, où des foules ont tué des centaines de Juifs, en Libye, en Égypte, au Yémen et au Maroc même, pays perçu par certains comme très tolérant.



Les Juifs ont été abandonnés et menés à la mort dans ces installations industrielles de l’Allemagne Nazie à la connaissance et avec une totale indifférence des dirigeants européens et américains.



“Les grandes puissances étaient bien au courant des infrastructures ferroviaires qui emportaient les Juifs dans les camps de concentration. Ils avaient des photos et ne les ont pas bombardés. »[4]



Les dirigeants palestiniens (Hajj Amin al-Husseini, Grand Mufti de Jérusalem) ont collaboré avec Hitler, et la Grande-Bretagne a empêché les Juifs de se réfugier dans leur patrie, la Palestine. Le France, entre autres, a fait en sorte d’envoyer ses Juifs en camps d’extermination et d’exfiltrer le grand Mufti de Jérusalem.



Pour beaucoup de musulmans et de chrétiens, à l’exception des évangélistes qui y voient un plan divin, le retour des Juifs dans leur patrie ne peut être qu’un accident de l’histoire, une parenthèse à effacer autant que possible.



Les Musulmans ne peuvent accepter que les Juifs ne se soient pas convertis à l’Islam, que la chrétienté ne s’est pas, non plus, convertie à l’Islam, et que sa conquête en Europe s’est terminée à Poitiers (France), qu’ils ont perdu parmi d’autres conquêtes l’Andalousie et certaines des terres qu’ils ont conquis en Europe, en Asie et en Extrême-Orient et sont maintenant victimes de discriminations ou de persécutions dans plusieurs pays aussi lointains que les Philippines, la Chine, la Birmanie, le Cachemire, la Somalie, l’Erythrée, la Tchétchénie, la Russie et la Bosnie-Herzégovine.



Ils font valoir que, étant donné que les Juifs et les chrétiens n’ont pas été convertis, le monde est dans la tourmente.



Et ils redécouvrent le Coran. En effet un Coran, dans sa version finale, qui a deux Coran : «… le premier, spirituel, livre de paix et de tolérance et un second, législatif et militaire, qui appelle au jihad et à l’intolérance. » ”[5]



En effet, le Coran a des « sourates et des versets révélés à la Mecque et à Médine. Et :



en cas de contradiction entre deux versets, les spécialistes attestent que le verset postérieur abroge le premier. En somme, là où le Coran se contredit [et nombreuses sont les contradictions], c’est la dernière Parole d’Allah qui l’emporte. Ainsi, par cette règle, le Coran est dépouillé de plus de 114 versets « doux », pacifiques, antérieurement révélés…



Toutefois, un ordre chronologique nous est délivré grâce aux études des savants de l’islam, lesquels distinguent les sourates mecquoises des sourates médinoises. Résultat ? Une chronologie lourde de conséquences, car entre en jeu le principe de l’abrogation (verset abrogeant nâsikh, verset abrogé mansûkh), contenu dans le Coran lui-même…[6]



Et ils déclarent la guerre, contre les infidèles, les idolâtres, les non-croyants et les Juifs et les chrétiens, à partir de ces deux versets :



« Lorsque les mois sacrés seront terminés, tuez les polythéistes (païens, idolâtres) là où vous les trouvez ; capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade » S’ils se repentent, font la prière, acquittent l’aumône, laissez-leur le champ libre, car Dieu pardonne, il a pitié. » (sourate 9, verset n° 5)



Et



« Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu ni au Jour dernier, ceux qui ne pratiquent pas la religion vraie, parmi ceux qui ont reçu l’Ecriture – jusqu’à ce qu’ils versent la capitation (le Tribut) par leurs propres mains, après s’être humiliés ».[7]



Les idolâtres doivent être combattus, à moins qu’ils ne se convertissent à l’Islam : ce sont les Hindouistes, les bouddhistes, les Yézidis, les polythéistes, les panthéistes et d’une manière générale, tous ceux qui ne croient pas en la « religion de vérité », c’est-à-dire l’Islam. Les Juifs et les chrétiens qui ont un statut spécial, ayant reçu la Bible, doivent être combattus jusqu’à ce qu’ils soient humiliés et qu’ils paient le tribut ou la taxe, pour être protégés d’exaction. Et puisqu’ils ne sont pas humiliés aujourd’hui et ne paient pas de taxe, ils doivent être combattus.



Le prophète Mohammed prévoyait que l’Islam s’étendrait au monde entier. Il n’est donc pas surprenant que les musulmans interprètent l’immigration massive et l’accroissement démographique des musulmans en Europe, comme un signe confirmant la promesse de Mohammad. [8]



Pour l’Islam, une fois qu’une terre donnée est sous domination islamiste, cette terre appartient à l’Islam. Dans cette perspective, aucune paix négociée ne peut être conclue pour résoudre le conflit Israélo / palestinien / Arabe (musulman). « Abandonner n’importe quelle partie de la Palestine est un abandon direct d’une partie de la religion », comme l’a affirmé la Charte du Hamas (Article 13). Pour l’Islam, la seule solution est la fin de l’état d’Israël qui se produira le jour du Jugement dernier.



Et alors que les Européens et les Américains sont contre la présence juive et la construction des villages Juifs en Judée-Samarie (dans la zone C) parce qu’ils perçoivent cela comme un obstacle pour ce qui est appelé « la solution de deux États », les musulmans se battent contre les Juifs pour leur prouver que leur promesse divine ne se réalise pas, qu’il s’agit d’une invention et qu’ils devaient quitter le pays.



Bien que le Coran prévoie le retour des Juifs à la terre, [9] pour l’Islam, ils n’ont aucun droit historique sur la terre de leurs ancêtres. Pour les deux, l’Islam et le christianisme, la religion juive a été remplacée : le judaïsme a été remplacé par le christianisme et l’Islam a pris la place du christianisme. Pour les chrétiens, les Juifs qui n’ont pas reconnu Jésus comme le Sauveur (Christ / Messie / oint) ont échoué, et l’Israël véritable est l’Eglise chrétienne.



Quelle civilisation la chrétienté a-t-elle produit? « Elle a installés beaucoup de saunas – bains chauds, multiplié beaucoup de réserves monétaires, nous dit le Talmud. Mais tout ce que vous avez fait c’est pour votre propre intérêt que vous l’avez fait. » nous répond Dieu. [10]



Pour Pierre Boutang, le rôle d’Israël et du peuple Juif, son rôle et sa mission sur sa terre est de continuer “sa mission originelle », puisque la Chrétienté a failli à sa mission avec la première et la deuxième guerre mondiale.[11]



« le temps de la chrétienté a pris fin mais la chrétienté ne le sait pas encore…la conscience chrétienne a été traumatisée par la découverte de sa responsabilité « indirecte » dans la Shoah. La conscience chrétienne de bonne foi a été épouvantée de voir ce qu’a été le résultat de l’antisémitisme lorsque ce ne sont pas eux qui sont les bourreaux et allument les bûchers…. La conscience chrétienne est obligée de se mesurer à l’interrogation suivante : conscient dans sa bonne foi propre d’être membre de cette civilisation qui commence à Rome il y a 2000 ans et se perçoit comme étant Israël, se demander corollairement à cette culpabilité énorme par rapport à la Shoah : peut-être que les juifs sont vraiment Israël ? Imaginez le drame de la conscience chrétienne contemporaine. C’est Vatican 2 qui en est le verrou. Il faut prendre cela en bonne part, que nous aurons bientôt un devoir de charité chrétienne envers les chrétiens : les aider à s’en sortir ! On ne peut pas laisser l’humanité avec un problème pareil. Il y a là un volcan souterrain et il ne faut pas croire que c’est anodin.» [12]



Pour les musulmans, les Juifs ont échoué (à l’époque des prophètes) et ont été dépossédés de la promesse divine. Et le Coran a remplacé / abrogé / subrogé la Bible des Juifs et aussi toutes les autres religions. Le Coran est devenu la « vérité de la Bible ».[13] Les Juifs et les chrétiens sont inférieurs et doivent payer une taxe (la Djiziya) pour mériter d’être protégés des exactions des foules.



Les Musulmans prétendent même que les prophètes d’Israël appartiennent à l’Islam et qu’ils étaient musulmans et non pas des Juifs, et que les Juifs ne sont pas une nation. Dans l’Islam, la Oumma (la communauté des croyants) n’a aucune frontière et les nations sont une innovation (Bid’a). Le concept d’« Exil » n’existe pas, puisque l’Islam n’a aucune frontière sur la terre. Ils considèrent qu’une religion ne peut pas être la base du groupe national ou de personnes. Ils ne veulent pas accepter que les Juifs sont un peuple, qui a une seule Terre (Israël / Judée et Samarie) et une loi (la Torah).



Les tentatives répétées d’effacer l’Etat d’Israël en 1948, 1956, 1967 et 1973 ont échoué. Pour le Hamas, ISIS, les chiites iraniens et les Arabes sunnites musulmans, de Judée Samarie et d’ailleurs, « Israël, le judaïsme et les Juifs défient l’Islam et les musulmans » par le simple fait qu’ils existent.[14] Aujourd’hui, ils projettent de l’annihiler avec l’aide de tous les Etats.



Aujourd’hui, les Juifs ne sont pas en position inférieure, ni physiquement ni métaphysiquement, comme le veut l’Islam, car Dieu les a ramenés à leur terre et même permis qu’ils s’installent en Judée et Samarie, leur a donné leur souveraineté sur Sa terre et ils ne paient pas la Djiziya (la taxe) aux musulmans, afin d’être protégés contre les foules musulmanes.



C’est de cette manière que les Européens doivent comprendre le mot « humiliation » de l’occupation israélienne : humiliés dans leur foi et leurs pratiques. Les Arabes musulmans se sentent humiliés parce qu’ils ne peuvent plus humilier les Juifs comme le Coran le mentionne et ils sont même obligés de montrer aux soldats juifs (et en plus parfois de soldats noirs et des femmes) leurs cartes d’identité ou permis aux postes de contrôle, pour des raisons de sécurité. Leur « dignité » perdue ne peut revenir seulement que lorsqu’ils seront en mesure d’humilier les Juifs.



Ce retour les interpelle théologiquement, remet en cause leur rôle respectif dans leur interprétation du plan du Créateur et ce que leur civilisation a apporté au monde. Quelle civilisation l’Islam a-t-il apporté? Ils ont « installé beaucoup de ponts, ont conquis beaucoup de provinces, faits beaucoup de guerres » nous dit le Talmud. Mais ils ont fait cela « par intérêt et par impérialisme » nous dit le Talmud.[15] Aujourd’hui, cette civilisation a produit Daech (ISIS), qui détruit tout, à l’intérieur du monde musulman, comme à l’extérieur, avec pour principe de revenir à l’Islam des origines, et à l’Islam de la conquête.



Seulement très peu de musulmans considèrent aujourd’hui :



« que le bain de sang mutuel des musulmans n’est pas une conséquence du ‘problème de la Palestine’ mais une manifestation de la colère d’Allah envers les infidèles du monde entier qui n’acceptent pas Sa prophétie concernant le retour des Juifs sur leur terre et l’établissement de leur capitale dans la ville sainte de Jérusalem unie ».[16]



Très peu de chrétiens du monde occidental considèrent que ce qui se passe dans leur pays a également un lien avec la politique de leurs gouvernements à l’égard des Juifs, d’Israël, de la terre d’Israël et avec l’abandon de leurs valeurs religieuses judéo-chrétiennes et leur histoire.



Et nous Juifs, qui sommes retournés sur la terre de nos ancêtres, indépendants et souverains sur notre terre, grâce à Dieu qui nous a délivré de notre exil, nous voyons et vivons en direct la réalisation de la « promesse » :



“L’Eternel vous dispersera parmi les peuples, et vous serez réduits à un misérable reste au milieu des nations ou l’Eternel vous conduira. Là vous serez soumis à ces dieux, œuvres des mains de l’homme, dieux de bois et de pierre, qui ne voient ni n’entendent, qui ne mangent ni ne respirent. » (Deutéronome 4: 27-28) …



“Et il te ramènera, l’Eternel ton Dieu dans le pays qu’auront possédé tes pères, et tu le possèderas a ton tour; et il te rendra Florissant et nombreux, plus que tes pères. » (Deutéronomy 30: 5)



…. « Et je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays et vous ramènerai sur votre sol. » (Ezekiel 36: 24)…



« Je repeuplerai les villes, et les ruines seront rebâties. Et ce sol dévasté sera cultivé, au lieu d’offrir l’image de désolation aux yeux de tout passant. Et l’on dira : Voyez-vous, cette terre dévastée est devenue comme le jardin d’Eden, et ces villes ruinées, dépeuplées, écroulées, les voilà fortifies et habitées! Elles sauront alors les nations qui seront restées autour de vous, que c’est moi, l’Eternel, qui ai rebâti les décombres, replanté le sol dévasté, moi, l’Eternel qui l’avais annoncé et qui l’aurait accompli. » (Ezekiel 36: 33-36)… « Je multiplierai sur vous la population, la maison d’Israël toute entière; les villes seront repeuplées et les ruines rebâties. Je multiplierai sur vous hommes et bêtes, ils foisonneront et fructifieront. Je vous repeuplerai comme au temps d’autrefois et vous ferai plus de biens qu’à vos débuts: vous saurez que je suis l’Eternel. » (Ezekiel 36 : 10-12).



Même le Coran le prévoit:



« Nous avons donné en héritage aux gens qui avaient été opprimés les contrées orientales et les contrées occidentales de la Terre que Nous avons bénies. Ainsi s’accomplit la très belle promesse de ton Seigneur envers les fils d’Israël parce qu’ils ont été patients. » (Coran, Sourate 7, 137) [17]



« Après la mort [de Pharaon] nous avons dit aux fils d’Israël : « Habitez la Terre et lorsque s’accomplira la promesse de la vie future, nous vous ferons revenir en foule ». (Coran, Sourate 17, 104) [18]



« Ô mon peuple [peuple de Moïse] ! Entrez dans la terre sainte qu’Allah vous a prescrite. Et ne revenez point sur vos pas (en refusant de combattre) car vous retourneriez perdants ». (Coran, Verset V, 21)[19]



Nous voyons que Jérusalem n’est plus désolée et divisée, qu’elle est peuplée et libérée :



“Eclatez en cris de joie, chantez en chœur, ruines de Jérusalem ! Car l’Eternel console son peuple, délivre Jérusalem. » (Isaiah 52: 9).



“Pour l’amour de Sion, je ne garderai pas le silence, pour Jérusalem, je n’aurai point de repos, que son salut n’ait éclaté comme un jet de lumière, et sa victoire comme torche allumée”. (Isaiah 62: 1).



Nous voyons bien que les pays de tradition chrétienne nient la présence de Dieu et que leurs nations mélangées ne connaissent plus Dieu. Que les musulmans interprètent le Coran de manière à invalider les passages concernant le retour des Juifs sur leur terre.



N’est-il pas curieux que 70 pays vont se réunir à Paris, sur les 195 états qui existent dans le monde : Ces 70 nations, qui selon la Bible et nos enseignements, existent dans le monde et qu’elles vont se permettre de juger Dieu, de l’accuser de leur avoir donné Sa terre qui porte son nom, Israël, d’avoir réalisé ses promesses prophétiques et de les avoir fait revenir sur Sa terre, d’accuser les Juifs d’avoir occupé une terre, la Judée Samarie, qui a été colonisée / occupée par les Arabes et de décider de diviser Sa terre?



En fait à la Conférence de Paris, ce n’est pas Israël qui sera principalement mis en accusation, mais Dieu lui-même. Ces 70 nations vont nier à la fois la puissance et la présence de Dieu sur terre, mais contester de plus sa volonté et son choix d’avoir donné Sa terre au peuple Juif.



Et quelle réponse devons-nous donner aujourd’hui aux représentants de la France et à ces 69 autres nations ? La réponse est là déjà prête:



« Et quelle réponse sera faite aux députés des nations ? C’est que l’Eternel a fondé Sion et que les humbles de son peuple y trouvent un abri » (Isaie 14 : 32)



Attendons maintenant la réponse du Créateur à Ses créatures.



Par Michel CALVO



Avocat au Barreau d’Israel



Docteur en Droit des Organisations Internationnales



et des Relations Economiques Internationales



————————————————————



[1] Flavius Joseph, La Guerre des Juifs Contre les Romains, Lidis (1981), pp. 469 – 471.



[2] Majid Khadduri, War and Peace in the Law of Islam (2010), pp. 197-198. Bat Ye’or, The Dhimmi: Jews and Christians Under Islam, Fairleigh Dickinson University Press et Associated University Presses, Cranbury and AUP (1985). L’étoile jaune n’était pas une invention Nazi.



[3] Comme exemples : l’expulsion des Juifs vivant à Jérusalem en 638, le massacre des Juifs vivant à Césarea en 643, le massacre des Juifs de Jérusalem en 1010, à Kairouan en 1016, à Fès en 1032, à Grenade en 1066, à Jérusalem en 1073 et 1077, Tlemcen, Bougie, Oran en 1142, à Tunis en 1145, Marrakech en 1147 , dans Adan en 1198, à Fès en 1224, à Marrakech en 1224, à Bagdad en 1334, au Touat en 1492, en Tunisie, en 1535, à Marrakech en 1554, en Teroudan, en 1608, au Yémen, en 1676, en Arabie, en 1770, à Tétouan en 1790, à Alger en 1805 et 1806, à Tétouan en 1807, à Bagdad en 1828 ; en 1834 à Safed, en Damas en 1840, à Demnate en 1854, à Bagdad, en 1889, à Alep en 1895, à Oran en 1897, en 1904, au Yémen, à Fès en 1912, à Hébron en 1929 et de Constantine en 1934.



[4] Pape Francois’ interview, i24News, June 16, 2014. http://www.i24news.tv/fr/tv/revoir/reportage/3627509851001



« Bien que la Grande-Bretagne ait eu la charge du mandat sur la Palestine en 1922 avec l’objectif de soutenir les Juifs, les britanniques n’ont jamais respecté l’esprit et la lettre de mandat. Peu à peu, ils ont fermé les portes aux immigrants juifs qui tentaient de fuir l’Europe de Hitler, avant, pendant et après la Seconde guerre mondiale. Le gouvernement britannique n’a pas même essayé de sauver des Juifs à l’époque où l’extermination avait lieu à Auschwitz ; et aucun membre de la Ligue des Nations n’a émis aucune quelconque objection au comportement Britannique », Guy Millière, Radical Islam, Israel and Agitprop, The Gatestone Institute, September 28, 2014,http://www.gatestoneinstitute.org/4721/radical-islam-israel-agitprop.



« En ce qui concerne l’Amérique et le Président Roosevelt, « tragiquement, l’antisémitisme enraciné dans Roosevelt ne se limitait pas aux blagues. Il était exprimé dans le refus du gouvernement américain en 1939 d’admettre les réfugiés désespérés qui se trouvaient à bord du S.S. St. Louis, et qui ont été renvoyés en Allemagne – ou même de réaliser les quotas qui autorisaient un nombre limitée d’admission d’Allemands. Il a été révélé dans la suppression par le gouvernement américain des informations sur l’extermination en masse des Juifs d’Europe. La maison blanche s’est opposée à une résolution de créer le War Refugee Board et retardé sa création pendant quatorze mois. Les ordres de bombarder les voies ferrées conduisant à des camps d’extermination n’ont jamais données, bien que des installations Nazies situées à environ 8 kms installations seulement aient été détruites. Et des missions spéciales américaines ont été lancées pour récupérer des œuvres d’art…L’antisémitisme de Roosevelt n’a pas provoqué l’Holocauste. Mais son indifférence à l’anéantissement des Juifs d’Europe a contribué à ses conséquences horribles ». Jerold S. Auerbach, Betrayal: FDR and the Jews, The Algemeiner, September 23, 2014, http://www.algemeiner.com/2014/09/23/betrayal-fdr-and-the-jews/



Voir aussi, Rafael Medoff, FDR and the Holocaust: A Breach of Faith, David S. Wyman Institute for Holocaust Studies; 1st edition (2013).



« En mars 1943, l’Archevêque de Canterbury (1942-1944) William Temple, s’est adressé à la Chambre des Lords et a exhorté à prendre des actions destinées à répondre à l’assassinat des Juifs par l’Allemagne nazie :



‘Ma principale protestation est contre la procrastination de toute sorte. … Les Juifs sont massacrés à raison de dizaines de milliers par jour sur plusieurs jours. … Il est toujours vrai que les obligations des hommes décents sont décidées pour eux par les contingences qu’ils n’ont pas eux-mêmes créés et en grande partie par l’action des hommes méchants. Le prêtre et le Lévite dans la parabole n’étaient pas moins responsables des blessures du voyageur tel qu’il était là au bord de la route et il ne fait aucun doute qu’ils avaient bien d’autres choses pressantes à faire, mais ils se trouvaient là comme l’image de ceux qui sont condamnés pour avoir négligé l’occasion de montrer de la miséricorde. Nous avons en ce moment sur nous une énorme responsabilité. Nous sommes au tribunal de l’histoire, de l’humanité et de Dieu… Au vu des massacres et de la famine des Juifs et d’autres, dans les territoires de l’ennemi et des pays occupés par l’ennemi. cette Assemblée désire assurer au gouvernement de sa Majesté son plein appui pour des mesures immédiates, sur le plus grand et le plus généreux niveau compatible avec les exigences des opérations militaires et de la sécurité, pour fournir l’aide et l’asile temporaire aux personnes en danger d’être massacré, qui sont en mesure de quitter le territoire de l’ennemi et les pays occupés pas l’ennemi.’ German Atrocities: Aid for Refugees, (Hansard, 23 March 1943), available at



http://hansard.millbanksystems.com/lords/1943/mar/23/german-atrocities-aid-for-refugees.



« Immédiatement après, une conférence a eu lieu à Hamilton, aux Bermudes (19-29 avril 1943) entre le Royaume-Uni et les États-Unis. L’objet était la question des réfugiés juifs qui avaient été libérés par les forces alliées et ceux qui restaient encore dans l’Europe occupée par les Nazis. Les quotas d’immigration aux États-Unis n’ont pas augmentés et l’interdiction britannique faite aux réfugiés juifs cherchant à se réfugier dans le territoire du Mandat de la Palestine n’a pas été levé. Les camps d’extermination n’ont pas étés détruits non plus. Ils ont préféré laisser le génocide continuer. » See Richard L. Rubinstein, Jihad and Genocide, Rowman &Littlefield Publishers (2010); Louis Lochner, ed., The Goebbels Diaries, 1942-43, Doubleday, Garden City, NY (1948). See also Efraim Karsh, Palestine Betrayed, Yale University Press (2010);; Richard L. Rubinstein, Jihad and Genocide, Rowman & Littlefield Publishers’ New York (2010); David Wyman, The Abandonment of the Jews: America and the Holocaust 1941-1945, Pantheon Books, New York (1984); Eli Kavon, The Balfour betrayal: How the British Empire failed Zionism, The Jerusalem Post, November 2, 2013.



[5] Amélie Boukhobza, Jouissances jihadistes : genèse d’une haine intellectuelle, Thèse de Doctorat en psychologie et psychopathologie clinique, sous la direction de Mohamed Ham, Professeur, Psychologie Clinique, Université de Nice Sophia-Antipolis, https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01261349v2.



Surah XVI : 101 : Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait



mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent : « Tu n’es qu’un menteur ». Mais la plupart d’entre eux ne savent pas ». Surah II : 106 : « Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est Omnipotent?



[6] Amélie Boukhobza, Jouissances jihadistes : genèse d’une haine intellectuelle,



[7] Coran, Sourate IX At-Tawbah (« Le Désaveu » Ou « Le Repentir »), Verset 29 (Coran médinois, Post-Hégire) Dit le «Verset de la guerre».



[8] « La population musulmane de l’Europe devrait pour augmenter de 63 %, passant de 43 millions en 2010 à 71 millions en 2050. La population chrétienne de l’Europe devrait tomber à environ 100 millions de personnes, passant de 553 millions en 2010 à 454 millions en 2050. En Amérique du Nord, le nombre de musulmans devrait presque tripler, de plus de 3 millions en 2010 à plus de 10 millions en 2050, rendant le groupe religieux musulmans, le troisième dans la région au milieu du siècle. » Pew Research Center, The Future of World Religions: Population Growth Projections, 2010-2050, Projected Religious Population Changes in Europe, April 2, 2015, available at http://www.pewforum.org/2015/04/02/europe/



[9] « Les prophètes, y compris David, parlent clairement. Ils montrent que la terre d’Israël est une entité propre, distincte des concepts actuels de Dar al-Islam (Royaume de la paix) et de Dar al-Harb (Domaine de la Guerre). La terre d’Israël est la terre du Seigneur Dieu d’Israël. Et comme telle, la terre d’Israël ne peut jamais être partie de la Dar al-Harb (Domaine de la Guerre). « Même si conquise et temporairement occupée par non-Israélites, la terre d’Israël demeure la Terre de Dieu ». Arieh Gallin, Cracking the Qur’an, The Root and Branch Association, Ltd., www.lulu.com.



Selon Jérémie 2:7, Ézéchiel 36 : 5 et Ézéchiel 38 : 16, le Tout-Puissant se réfère à la terre d’Israël comme « Ma terre ». Dans Joël 4:2, il est dit que : «.. Je rassemblerai toutes les nations et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat ; et là je les mettrai en jugement à cause de mon peuple et d’Israël, mon héritage, qu’ils ont dispersé parmi les peuples, en se partageant Mon pays ».



[10] Léon Ashkenazi (MANITOU), Les Conflits des Fins des Temps (1991) – 2ème partie –, http://manitou.over-blog.com/article-les-conflits-des-fins-des-temps-1991-2eme-partie-57469423.html



[11] Pierre Boutang, La Guerre de Six Jours, Ed. Les Provinciales, 2011, est un poète et philosophe Français. Il a été journaliste politique associée aux courants de Maurras et royaliste. Il a fondé l’hebdomadaire La Nation Française, a enseigné la philosophie au Lycée Turgot à Paris et devint professeur à l’Université de Brest en 1974. Il fut nommé professeur de métaphysique à la Sorbonne, (après E. Levinas), où il a enseigné jusqu’en 1984, continuant ses séminaires à son domicile à Saint-Germain-en-Laye jusqu’à la fin de sa vie. Il mourut le 27 juin 1998. Il fut mon professeur.



[12] Léon Ashkenazi (MANITOU), Les Conflits des Fins des Temps (1991) – 2ème partie, http://manitou.over-blog.com/article-les-conflits-des-fins-des-temps-1991-2eme-partie-57469423.html



[13] Amélie Boukhobza, supra note 1225, p. 299.



[14] Article 28 de la Charte du Hamas.



[15] Léon Ashkenazi (MANITOU), Les Conflits des Fins des Temps (1991) – 2ème partie.



[16] Qur’an, Surah al-Isra (“The Night Journey”) – Bani Isra’il (“Children of Israel”), 17:105, « Ils sont mentionnés comme les héritiers de la Terre Sainte, qui, selon tous les commentateurs islamiques, inclue Jérusalem et le pays autour d’elle. La revendication musulmane que la promesse Divine pour les enfants d’Israël est mentionnée dans le Noble Coran au passé et par conséquent n’est pas pertinente aujourd’hui est un mensonge malveillant. Tout le monde sait que la plupart du Noble Coran a été écrit au passé, mais ce qui est écrit sur les enfants d’Israël est une promesse et une prophétie, et Allah ne peut pas changer d’avis ou rompre ses promesses ». Ali Salim, Hatred of Jews, The Gatestone Institute, September 16, 2013, available at http://www.gatestoneinstitute.org/3897/hatred-of-jews



[17] Le Coran, Traduction par D. Masson, Ed. Gallimard, 1967, p. 199.



[18] Ibid, p. 354



[19]Coran, Sourate V Al-­‐Ma-­‐ida (≪ La Table servie ≫), Verset 21 (Coran médinois, Post–Hégire).



[20] Francis Boyle, “The Impending Collapse of Israel in Palestine, The Palestinians must sign nothing and let Israel collapse!”, Veteran Today, http://www.veteranstoday.com/2010/10/01/prof-francis-boyle-the-impending-collapse-of-israel-in-palestine/



À l’exception des athées qui ne croient pas en son existence, accuser Dieu de voler ce qui Lui appartient démontre le manque de sens commun de base et reflète l’état moral de ceux qui dans le Monde croient en son existence.





En savoir plus sur http://jforum.fr/conference-de-paris-d-ieu-au-ban-des-nations.html#ParkpQChgG6ber83.99

Print
Repost

Commenter cet article