Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIGILANCE SUPER-SENIOR

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

les propagandistes de l'islam s'en donnent à coeur-joie dans les Unis de Suisse...

Chère Madame Brunschwig-Graf.

La Charia est INCOMPATIBLE AVEC LES LOIS EUROPEENNES ,

Vous êtes totalement à côté de la plaque, si j'ose dire...chère Madame...

Vous plaignez les pauvres musulmans, au lieu de plaindre les vraies victimes...

Les plus de 31'000 morts tués au nom de l'Islam depuis le 11 septembre 2001..

Je déplore que vous soyez "aux manettes" de ce centre, car vous ne savez rien des visées de l'Islam... et de son essence...

Svpl. lisez l'arrêt de la CEDH du 31.07.2001 et la confirmation du 13.02.2003.

Lien ici...<http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-64174

puis lisez le coran , édition par ordre chronologique de Sami Aldeeb,  Dr. et prof d'Universités.  St-Sulpice.

Mieux, Invitez le Dr. Sami Aldeeb à faire des conférences dans votre Centre.

Cela aura l'avantage de remettre les pendules à l'heure

Bien cordialement,

Philippe Boehler.

3 rue du Coppet

1870 MONTHEY

<http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-64174

 

Les universités suisses gangrénées par les propagandistes de l’islam

En Suisse, nous avons assisté à une véritable opération de désinformation massive : le colloque sur la prétendue « hostilité envers les musulmans ». Des moyens…

ripostelaique.com

 


En Suisse, nous avons assisté à une véritable opération de désinformation massive : le colloque sur la prétendue « hostilité envers les musulmans ».

Des moyens particulièrement importants ont été engagés dans cette immense opération de manipulation.

La Commission fédérale contre le racisme, les universités et les organisations islamiques de Suisse ont rassemblé leurs ressources pour ce colloque organisé sous l’égide de Centre Suisse-islam et société, de l’Université de Fribourg.

Après avoir entendu le message du conseiller fédéral, Alain Berset, qui ne comprend pas pour quelles raisons l’image de l’islam s’est assombrie, on a eu droit aux explications de Martine Brunschwig Graf, la présidente de la Commission fédérale contre le racisme.

Avec beaucoup d’aplomb, elle nous a expliqué que des études scientifiques ont amené les organisateurs à dénoncer l’hostilité envers les musulmans.

Quand on parle d’hostilité envers les musulmans, il s’agit, selon elle, d’une vérité scientifiquement démontrée.

Les « sommités scientifiques » qui l’entouraient, nous ont juré la main sur le cœur qu’elles ont poursuivi des études approfondies : sous leurs microscopes, elles n’ont vu que de l’hostilité envers les musulmans.

Le terrorisme islamique ou les ravages de l’islamisme en Europe et dans le reste du monde, ils semblent n’y trouver aucune trace.

Ils sont formels : leurs affirmations ne représentent pas une opinion personnelle ou un courant politique, encore moins une propagande, mais une vérité ultime scientifiquement établie.

Les dizaines de milliers d’attentats commis par les terroristes au nom d’Allah, les prêches de haine diffusés sans aucune honte par les mosquées en Suisse et dans le reste de l’Europe, n’apparaissent pas dans les études des organisateurs de ce colloque de la honte.

Quand les propos haineux figurent explicitement sur les sites des mosquées, nos scientifiques et nos antiracistes semblent frappés d’aveuglement :

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2017/09/06/mosquee-de-lausanne-hostilite-envers-les-chretiens-et-les-juifs-discrimination-de-la-femme/

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2017/09/22/la-mosquee-de-lausanne-et-l-effroyable-danger-de-mecreance-286486.html

Ces organisateurs se présentent comme des « éminents scientifiques » guidés uniquement par l’antiracisme et la défense des êtres humains victimes de discriminations. Pour ces spécialistes, les centaines de milliers de victimes innocentes du terrorisme islamique n’ont aucun lien avec le Coran et ses prescriptions de haine et de violence.

Les sites de la « fachosphère », avec Riposte Laïque en première place, sont les seules métastases cancérigènes qui menacent l’Europe et le reste du monde. Parole d’universitaires « professeurs et chercheurs » : la menace islamique n’est qu’un fantasme « islamophobe ». 

Chers lecteurs, on nous intime cet ordre avec autorité : nous n’avons d’autre choix que de nous prosterner devant cette « vérité scientifique » au service d’Allah, le plus grand Saigneur des saigneurs.

Les microscopes de nos chercheurs ne révèlent qu’une seule « vérité » scientifiquement et islamiquement établie : notre horrible hostilité envers les musulmans. 

Et quand nous demandons en quoi consiste cette horrible hostilité, c’est le Président du Centre Suisse Islam et Société de l’Université de Fribourg, le Professeur Docteur Hansjörg Schmid, qui nous explique doctement :

« On constate une dévalorisation croissante des musulmans et de l’islam.

Ce phénomène qualifié d’hostilité envers les musulmans, est à mettre en lien avec le discours sur l’islam…

Il n’est pas aisé d’opérer une distinction nette entre la critique de la religion (l’islam) et l’hostilité envers les musulmans… »

Voilà comment notre professeur s’exprime avec une « clarté scientifique », en mettant dans le même sac l’islam et les musulmans.

L’islam, qui se définit lui-même comme une doctrine politico-religieuse, est amalgamé avec les personnes musulmanes par ceux-là mêmes qui nous ordonnent à grands cris :

« Ne faites pas d’amalgame entre islam et les horreurs commises en son nom ! »

Du haut de leur « science », ces personnalités proclament avec autorité à l’ensemble du peuple suisse et des peuples européens :

« Faites l’amalgame entre islam et musulman, mais ne faites pas l’amalgame entre islam et terrorisme ».

 Ceux qui osent rappeler que l’islam prescrit le terrorisme, aussi bien dans le Coran que dans les Hadiths, sont traités par les éminents professeurs comme des ignorants qui ne connaissent rien au Saint Coran et au noble prophète de l’islam.

 Et pourtant, le Dieu du Coran se définit lui-même comme un terroriste, comme le montrent ces versets parmi tant d’autres : (S59, V2) :

« C’est Lui (Allah) qui a expulsé de leurs maisons, ceux parmi les gens du Livre (les juifs) … ils pensaient que leurs forteresses les défendraient contre Allah.

Mais Allah est venu à eux par où ils ne s’attendaient point, et a lancé la terreur dans leurs cœurs. »(S33, V26-27) ;

« Il les a fait descendre de leurs forteresses et Il a jeté la terreur dans leurs cœurs ; un groupe d’entre eux (les enfants mâles et les hommes) vous tuiez, et un groupe (les femmes et les filles) vous faisiez prisonniers (en les partageant entre vous comme esclave sexuelles).

Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez point foulée.

Et Allah est tout puissant (dans le pillage). » Le Dieu du Coran ne se contente pas de se définir lui-même comme terroriste.

Il ordonne à ses fidèles de pratiquer le terrorisme quand ils combattent dans son chemin (S8, V60) :

« Et préparez contre (les infidèles) tout ce que vous pouvez comme force et cavalerie équipée, afin de terroriser l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissiez pas, mais qu’Allah connaît. »

Sachant qu’ils allaient mettre en œuvre ces prescriptions de terreur, le Dieu du Coran félicite ses fidèles (S59, V13) : « Vous jetez dans leurs cœurs plus de terreur qu’Allah lui-même. »

Pour ceux qui pratiquent le déni de vérité et refusent d’assumer ces prescriptions coraniques, en prétendant que le Coran ne doit pas être compris d’une manière littéraliste, on leur montrera que Mahomet, leur noble Prophète, ne comprenait ce livre sacré de l’islam que d’une manière littéraliste.

Il suffit de rappeler les paroles et les actes du Prophète de l’islam. Mahomet affirmait avec fierté : « Par celui qui détient mon âme entre ses mains ! Je ne suis venu à vous qu’avec l’égorgement ! Et il a fait le signe de la main sous la gorge. » (Sirat d’Ibn Ishaq, Ibn Hisham) 

 Mahomet, à travers ses paroles (Hadiths), explique la manière dont il faut interpréter les versets du Coran qui ordonnent la violence, la haine et le terrorisme :

« Allah m’a accordé la victoire par la terreur que j’inspire à une distance d’un mois de marche.

Allah m’a donné les clés des trésors de la Terre et les a mis entre mes mains. » (Sahih Al Boukhari : Livre du Jihad, Hadith numéro 122) ;

« (Dans le Coran qu’Allah m’a révélé) Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils déclarent qu’il n’y a d’autres divinités qu’Allah et que Muhammad est Son Messager, qu’ils accomplissent la prière et s’acquittent de la Zakât (aumône obligatoire). S’ils s’y conforment (en se convertissant à l’islam), ils préserveront de moi leur vie et leurs biens… » (Sahih Boukhari : Livre de la foi, Hadith numéro 17).

Mahomet ne laissait à ceux qu’il considérait comme mécréants que le choix entre l’islam ou la mort.

Et l’islam enseigne à tous les musulmans que ce même Mahomet représente l’excellent modèle que tout musulman se doit d’imiter (S33, V21) :

« En effet vous avez dans le Prophète (Mahomet) un excellent modèle, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. »

Ce qui n’empêche pas les organisations musulmanes et leurs soutiens en Suisse de marteler sans cesse ce déni de vérité : l’islam n’a rien à voir avec le terrorisme et le meurtre.

Quand on leur demande de dénoncer les versets et les Hadiths qui ordonnent explicitement le terrorisme et le meurtre, ils affirment que cette demande n’a aucun sens. On ne touche pas au texte sacré de l’islam ! 

Avec un cynisme sans borne, ils ne veulent ni assumer ces versets et ces Hadiths, ni les condamner.

Ils refusent tout débat ou toute forme de dialogue sur ces préceptes qui figurent pourtant dans les textes fondateurs de l’islam.

  Pour tous ces représentants de l’islam et les sommités « antiracistes » qui les soutiennent, le dialogue n’est concevable qu’avec les personnes qui défendent l’islam et pratiquent les mêmes dénis de vérité.

Quand on les confronte au racisme des préceptes coraniques, ils nient avec énergie. Et pourtant, les versets explicitement racistes sont appris, mémorisés et récités quotidiennement par des dizaines de millions d’enfants dans les mosquées et les écoles coraniques. 

Dans le Coran, les chrétiens et les juifs sont décrits comme les pires créatures (S98, V6) :

« Les infidèles parmi les chrétiens et les juifs qui ont reçu les Écritures (Torah, Psaumes et Évangile), ainsi que ceux qui parmi eux, associent à Allah d’autres divinités (comme Jésus le Fils de Dieu et le Saint Esprit) iront au feu de l’Enfer, pour y demeurer éternellement.

DE TOUTE LA CRÉATION, CE SONT EUX LES PIRES DES CRÉATURES. »

Le Coran confirme aux juifs leur sort détestable et la pire des rétributions qu’ils auront auprès d’Allah. Les juifs sont décrits comme (S5, V60) :

 « Ceux qu’Allah a maudit, ceux qui ont encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des cochons. Ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit. »

Le sort des chrétiens n’est guère plus enviable, puisqu’ils sont maudits pour l’éternité (S5, V14) : « Et de ceux qui disent : “Nous sommes chrétiens”, Allah a pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Allah a donc suscité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour du Jugement Dernier. »

Le Dieu du Coran ne se contente pas de maudire les seuls juifs et chrétiens.

Il va beaucoup plus loin dans sa fureur envers l’ensemble des infidèles qui refusent de se soumettre à l’islam : Allah leurs enlève toute humanité. Il les déshumanise et les considère comme inférieurs aux animaux.

Le Coran explique aux musulmans que les infidèles ne sont que souillures (S9, V28) : « Ô vous (musulmans) qui croyez ! (Sachez que) les associateurs (qui associent d’autres divinités au seul Allah, comme les chrétiens qui rendent un culte au Père, au Fils et au Saint Esprit) ne sont que souillure. Ils ne doivent pas s’approcher de la Mosquée sacrée. » On signalera que cette interdiction est toujours en vigueur, puisque les prescriptions coraniques sont établies pour l’éternité.

Cela n’empêche pas les organisations islamiques et leurs supplétifs en Occident de continuer leur déni de vérité, en prétendant que les prescriptions du Coran sont limitées au seul contexte historique de l’Arabie au temps de Mahomet.

Pourtant, on peut lire dans le Coran, qui est diffusé dans toutes nos librairies et nos bibliothèques, les mêmes versets racistes que ceux que proclamait Mahomet au VIIe siècle.

Les infidèles dans leur ensemble sont qualifiés non seulement d’animaux, mais comme les pires des animaux  (S8, V55) : « Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont ceux qui ont été mécréants et qui refusent toujours de croire (en Allah et en Mahomet). »

Le mécréant qui refuse de se soumettre à l’islam est traité de chien, ce qui constitue la pire des insultes en terre d’islam (S7, V176-177) : 

« Et si Allah avait voulu, il l’aurait élevé par l’enseignement (du Coran), mais le mécréant s’inclina vers la terre et suivit sa propre passion. Il est semblable à un chien qui halète si tu l’attaques, et qui halète aussi si tu le laisses.

Tel est l’exemple des gens qui traitent de mensonges Nos versets (du Coran) … Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé.

Et quiconque Il égare, voilà les perdants. » (S7, V176-177) : « Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé.

Et quiconque Il égare, voilà les perdants. Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas.

Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. » (S25, V44) : « Pensez-vous que la plupart des infidèles entendent ou comprennent ? Ils ne sont en vérité comparables qu’à des bestiaux.

Ou plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier. » (S47, V12) : « Ceux qui croient et accomplissent de bonnes œuvres, Allah les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux.

Et ceux qui refusent de croire en l’islam, vivent et mangent comme mangent les bestiaux ; et le Feu sera leur lieu de séjour. »

Ainsi, l’islam revendique et enseigne le racisme.

Des dizaines de millions d’enfants apprennent, mémorisent et récitent quotidiennement ces versets remplis de haine envers les êtres humains qui refusent la soumission à Allah et à son Prophète, Mahomet.

Au colloque, organisé à Fribourg et soutenu par la Commission fédérale contre le racisme, les organisations islamiques et les Universités suisses, quelques rares auditeurs ont signalé ce racisme enseigné par l’islam.

Mais ils n’ont reçu que le silence pour seule réponse.

Aucune condamnation de ce racisme instauré par l’islam. 

On fronce les sourcils contre toute demande insensée et on lui reproche de porter préjudice aux musulmans en exigeant d’eux qu’ils modifient la « Parole incréée, éternelle et intangible d’Allah » !

On corrige ces prétentieux qui auraient dû comprendre d’eux-mêmes cette explication lumineuse :

« Si Allah qualifie les mécréants de souillure, des bestiaux égarés et de pires créatures, Il sait de quoi Il parle.

Après tout, ces mécréants ne sont que ses propres créatures.

C’est Lui, Allah, le tout puissant, qui les a créés, qui les a égarés et qui les a destinés à la malédiction éternelle.

Les musulmans n’ont aucune responsabilité. Ils ne font qu’annoncer et enseigner la « Parole éternelle d’Allah ».

Comment ose-t-on leurs demander de changer cette Parole ? »  

En conséquence, il n’y eut dans ce colloque, aucun responsable musulman ni aucun « universitaire chercheur scientifique » qui reconnaissait les prescriptions racistes et discriminatoires qui figurent noir sur blanc dans le Coran, la Sunna de Mahomet et qui sont institutionnalisées dans les législations officielles des pays musulmans.

Il suffit de voir les discriminations qui frappent les apostats, les minorités religieuses, les femmes ou les enfants adoptifs en terre d’’islam :

⦁ La femme n’est pas considérée comme un être humain à part entière, mais comme une calamité et une tentation au mal :

http://ripostelaique.com/a-ceux-qui-osent-dire-que-le-coran-nimpose-pas-le-voile-et-le-burkini.html

⦁ L’enseignement de la haine (vidéo) : 

http://ripostelaique.com/islam-enseignement-de-haine.html

⦁ Incitation à la violence dans l’enseignement coranique (vidéo) :

http://ripostelaique.com/decodex-lislam-apprend-aux-enfants-lamour-et-la-paix.html

⦁ Le mariage de Mahomet avec Zaynab, la femme de son fils adoptif Zayd :

http://ripostelaique.com/le-mariage-de-mahomet-avec-zaynab-la-femme-de-son-fils-adoptif-zayd-est-authentique.html

Dans ce colloque de la honte, le refus de toute forme de condamnation ou de remise en cause de l’islam va encore plus loin.

Les organisations musulmanes, comme les universités, le centre Suisse, islam et société de l’université de Fribourg, ou la Commission fédérale contre le racisme, refusent en bloc toute forme de dialogue ou de débat.

Elles refusent même d’entrer en matière. Comme seule réponse, ceux qui osaient poser ces questions sur le racisme et les discriminations dans l’islam n’ont eu droit qu’à un silence méprisant.

Ce mépris envers ceux qui osent poser les questions est dans l’ordre des choses dans cette sphère de la dhimmitude assumée et du politiquement correct. Ce qui rend ce mépris abject, c’est qu’il concerne surtout les millions de victimes.

Ce mépris des victimes de préceptes racistes et discriminatoires de l’islam relève de l’infamie. Il constitue la forme la plus abjecte du racisme chez ceux qui font une dénonciation sélective du racisme : la discrimination envers les victimes, en fonction de la nature de leurs bourreaux.

Quand ces bourreaux s’appellent Allah et Mahomet, alors les victimes ne méritent que le mépris des autorités politiques, des universitaires et des associations musulmanes. Ils se mettent ensemble pour imposer le silence et élever un mur infranchissable devant toute forme de dénonciation de l’islam, en tant qu’idéologie totalitaire.

Chers lecteurs, au nom de ces millions de victimes, élevons notre voix pour briser ce mur d’infamie.

Zohra Nedaa-Amal

les propagandistes de l'islam s'en donnent à coeur-joie dans les Unis de Suisse...

D'un ami...

"Madeleine Debauve Que l'islam ait conquis 56 pays par envahissement en 1300 ans, qu'ils arrivent tous chez nous et procréent à grande vitesse, qu'ils essaient de nous imposer leur mode de vie, qu'ils construisent des mosquées jusque dans nos campagnes, ainsi que les écoles coraniques qui poussent comme des champignons, qu'ils reprennent nos commerces, qu'ils s'infiltrent dans nos corps d'armée et dans la police NE SUFFIT MÊME PAS À CERTAINS À LEUR METTRE LA PUCE À L'OREILLE... et comprendre que les musulmans sont en pleine conquête de la France et de l'Europe... mais que leur faut-il de plus ?!?! Et par extension que nos gouvernements successifs se conduisent en traîtres avec la complicité évidente des médias ??? 🙈🙉🙊 pauvres imbéciles !!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article