Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIGILANCE SUPER-SENIOR

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Las Vegas ...une histoire de fous?

Où plane encore l'ombre d' Obama, copain de l'islam aux States, demi-frère d'un dirigeant des Frères musulmans au Kénia ?

Où plane encore l'ombre d' Obama, copain de l'islam aux States, demi-frère d'un dirigeant des Frères musulmans au Kénia ?

Invraisemblable

 
Franck Krischer
27 min

Réflexions 🤔

LAS VEGAS, SUITE... L'HISTOIRE INVRAISEMBLABLE !
(Par Eber Haddad )

Ce massacre me parait de plus en plus bizarre et je dirais même que ma méfiance commence à être activée peut-être même exacerbée.

Résumons cette histoire: un millionnaire de 64 ans, sans passé judiciaire, qui possède un avion et plusieurs propriétés tire sans raisons sur une foule présente à un concert, au hasard, tuant 59 personnes et blessant plus de 500. Selon son frère, de qui il était proche, il n'a jamais possédé autre chose que des armes de poing. La police découvre 23 armes de guerre dans une maison et 19 dans une autre, en plus de celles qu'il avait dans sa chambre d'hôtel. Il n'a reçu aucun entrainement militaire, ni entrainement au maniement d'armes, ni une formation technique au fonctionnement de ce type d'armes, il n'a pas, je le répète, de casier judiciaire ni de passé de militant ou d'activiste quelconque que ce soit pour une organisation d'extrême-droite ou d'extrême-gauche... Sa compagne, une personne de nationalité philippine, a fermé tous ses comptes sur les réseaux sociaux la veille de la tuerie et a quitté précipitamment les Etats-Unis.

Il a fait l'acquisition de tout cet arsenal dont une partie est interdite à la vente, mais a réussi à militariser les autres et à les rendre automatiques sans que personne ne s'en apercoive. C'est un exploit technique pour lequel il faut avoir reçu une longue et excellente formation. Il transporte ces armes dans une chambre d'hôtel de luxe, au nez et à la barbe du personnel et des clients. A Las Vegas où il y a de nombreux salons et exhibitions en tous genres, on peut rentrer avec des valises lourdes sans éveiller les moindre soupçons mais ça parait quand même étrange malgré les innombrables caméras qui y pullulent. Il construit deux plateformes de tir derrière chaque fenêtre, les femmes de chambres et les nombreuses personnes qui sont au service des clients dans ce type d'hôtels ne s'en rendent pas compte. Il a fait feu de derrière les fenêtres afin qu'on ne voit pas le bout des canons et le feu qui en sort.

Le tueur, Stephen Paddock, avait été contrôlé par les autorités fédérales, comme tout acheteur d'armes, et je sais de quoi je parle, n'en déplaise à ceux qui délirent sur la facilité d'achat d'armes aux Etats-Unis et il a passé tous les contrôles. Additionellement il avait dans sa voiture tous les ingrédients pour fabriquer des bombes artisanales, néanmoins extrêmement létales, comme du nitrate d'ammonium qui ne se trouve pas facilement et qui fait l'objet d'une autorisation pour l'acquérir.

Il installe des caméras en circuit fermé dans le couloir pour surveiller les allées et venues et personne ne le voit faire Quand on connait les hôtels de Las Vegas on sait que ce genre d'activité est strictement impossible. Il aurait installé tout ce dispositif sans l'aide de personne et n'a jamais été ni membre des forces spéciales, ni mercenaire, ni sniper... Après presque 48 heures aucune information sur ses motivations n'a filtré.

J'ai beau retourner la chose dans tous les sens, cette histoire est pour le moins fantasque. Il est IMPOSSIBLE à un homme seul d'exécuter pareille opération, sans aucune complicité ni aide extérieure, même s'il avait été un membre des forces spéciales... On nous cache quelque chose.

Ce qui est encore plus étonnant c'est que la police de Las Vegas qui ne s'entend pas particulièrement bien avec celle de l'état du Nevada, les services secrets, l’ATF et le FBI sont impliqués dans cette enquête et toujours rien de nouveau. Même si on tient compte de l'état de déliquescence dans lequel Obama a laissé le FBI, il est de plus en plus étrange qu'une version aussi peu crédible ait été donnée à des journalistes d'obédiences et d'opinions différentes, dont les organes de presse pour lesquels ils ou elles travaillent sont en concurrence permanente, et qu'aucun(e) d'entre eux/elles ne trouve rien à redire.

Pour ma part, je suis très suspicieux et persuadé qu'on nous cache beaucoup de choses mais je veux en aucun cas spéculer sur les raisons et les responsables. J'attends d'en savoir plus pour me prononcer.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article