Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Boehler

Les Islamo-Licristes (surnom donné aux dirigeants de la Licra dans les milieux juifs) exultaient quand l’Assemblée nationale avait osé voter l’infâme article un de la loi dite de moralisation de la vie politique. En effet, la représentation nationale avait osé reprendre, et voter, une de leurs propositions, mise en avant lors de la campagne. Et quelle proposition ! Interdire tout simplement à un citoyen condamné pour incitation à la haine de pouvoir postuler à un mandat électoral, rien de moins. Or, dans le cerveau pavlovien des cerbères de la Licra, inciter à la haine, c’est oser dire que l’immigration n’est pas une chance pour la France, et que l’islam est un dogme assassin.

Malgré les efforts d’Emmanuelle Ménard, la plus pugnace opposante à ce projet liberticide (sifflée tout au long de son intervention, que nous présentons sous-titrée en anglais), cette loi liberticide sera votée.

Mais elle sera retoquée dans les jours qui suivent par le Conseil constitutionnel, tant la ficelle était un peu trop grosse ! Cela vaut le coup de lire la réaction de la Licra…

« En effet, à la suite d’une saisine ciblée émanant de députés issus du groupe « Les Républicains » ces dispositions qui avaient été portées par la LICRA ont été déclarées non-conformes à la constitution en raison du fait qu’elles portaient « une atteinte disproportionnée à la liberté d’expression ». Cette situation est un recul sans précédent du droit « antiraciste » dans notre pays, notamment en raison du fait que la répression pénale en ces matières est gravée dans la loi du 29 juillet 1881 sur la presse, laissant accroire l’idée que ces délits relèveraient d’une opinion et non d’un délit comme les autres. Il est proposé au groupe Jean Pierre-Bloch de se saisir de la décision rendue par les Sages de la rue Montpensier pour trouver les voies et les moyens de sortir les délits liés au racisme et à l’antisémitisme de la loi de 1881 et les intégrer au droit ordinaire du Code pénal. »

Toute honte bue, Jakubowicz reconnaît que les lois dites antiracistes remettent en cause gravement la liberté d’expression, mais se plaint que le Conseil constitutionnel ait trouvé que cette fois, les islamo-Licristes y soient allés un peu fort ! Et il envisage ni plus ni moins de faire modifier la loi pour imposer encore davantage de répression !

Et pourtant, les islamo-collabos de la Licra avaient mis le paquet, au niveau du lobbying, lors de ces élections.

D’abord 120 députés élus ont signé une charte qui ose se dire antiraciste, alors qu’elle ne vise que les résistants à l’islamisation de notre pays et à l’invasion migratoire, accusés d’inciter à la haine.

Ensuite, une avocate de la Licra, Naïma Moutchou, franco-marocaine, a été élue députée sur les listes « En Marche ! ».

https://ripostelaique.com/naima-moutchou-franco-marocaine-avocate-de-la-licra-la-nouvelle-france-de-macron.html

Enfin, la Licra annonce posséder, à présent, un intergroupe à l’Assemblée nationale, rien de moins, et avoir l’intention de s’en servir.

La LICRA annonce officiellement disposer d’un intergroupe parlementaire !

Après avoir longtemps pleurniché après la décision du Conseil constitutionnel, dans des termes où l’outrance et le ridicule dominent, Jakubowicz et Stasi (le bien nommé) ont donc réuni le fameux intergroupe dont ils prétendent avoir la propriété.

Et voilà leurs nouvelles cibles : les hébergeurs !

« Le second sujet d’intérêt concerne la législation relative à la responsabilité des hébergeurs de contenus sur internet. Les flots d’incitation à la haine raciale, antisémite, homophobe se déversent chaque jour sur Twitter et Facebook. Une prise de conscience est urgente afin d’éviter de transformer les canaux de la révolution numérique en cloaca maxima de la haine sans crainte de répression aujourd’hui quasi impossible. L’Allemagne vient de légiférer sur cette question en imposant aux hébergeurs des amendes très lourdes, pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros en cas de non-retrait des contenus signalés sous un délai de 48 heures. Là encore, les députés présents se sont montrés déterminés à travailler sur cette question avec la LICRA afin d’examiner les dispositifs qui pourraient permettre d’imaginer un web garanti sans racisme et sans antisémitisme. »

Nous nous faisons bien sûr une joie de donner à nos lecteurs le nom des vaillants députés qui, pendant que des bombonnes de gaz menacent de souffler tout un quartier de Paris, que deux jeunes filles sont égorgées par un musulman qui, à cause de la Licra et des ses complices, n’a pas été viré de France, consacrent des heures de leur travail à travailler pour réduire la liberté d’expression, en France, de ceux qui luttent contre le cancer islamiste qui menace l’intégrité physique de chaque Français.

Pierre-Yves Bournazel, député de Paris, Jean-Michel Mis, député de la Loire, Denis Masséglia, député de Maine-et-Loire, Brigitte Liso, députée du Nord, Naïma Moutchou, (bien sûr), députée du Val-de-Marne, Jean-Luc Lagleize, député de Haute-Garonne.

Et nous vous donnons même les moyens de féliciter ces vaillants représentants du peuple, qui nous défendent si bien :

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA722030

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA719952

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA720146

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA720446

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA720908

http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA719504

N’hésitez pas à les féliciter comme ils le méritent…

De même que nos valeureux dirigeants de la Licra, qui, sans vergogne, demandent à des députés de voter des lois qui vont leur permettre d’améliorer le racket quotidien qu’ils opèrent contre les mal-pensants…

42, rue du Louvre, 75001 Paris

Tél.: 01.45.08.08.08
Fax.: 01.45.08.18.18

licra@licra.org

Bien évidemment, le jour où le Nurenberg pour les traîtres qui livrent nos pays à l’islam, que réclamait l’homme politique britannique Paul Weston, à Amsterdam, le 30 octobre 2010, se mettra en place, je ne doute pas que les principaux dirigeants de la Licra, Alain Jakubowicz, Sabrina Goldman, Mario Stasi et quelques autres, y auront toute leur place…

http://islamineurope.unblog.fr/2010/11/09/discours-de-paul-weston-a-amsterdam-30-octobre-2010-aux-dirigeants-qui-livrent-loccident-a-lislam-nous-vous-demanderons-des-comptes/

Car c’est tout de même grâce à ces gens-là que des Brigitte Bardot, Eric Zemmour, Fanny Truchelut, Pascal Hilout, Pierre Cassen, Christine Tasin, Alain Jean-Mairet, Gérard Boyadjian, bientôt, et tant d’autres se sont retrouvés au tribunal, dans des procès dignes de l’Inquisition !

Martin Moisan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article