Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIGILANCE SUPER-SENIOR

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Jean d'Acre dans RIPOSTE LAIQUE

Il y a un peu plus de cent ans Émile Zola criait son indignation à la Nation pour la condamnation inique du Capitaine Dreyfus.

C’est l’État-Major qui était visé par son accusation.

Le jugement inique d’un homme, c’est le jugement inique du genre humain.

Aujourd’hui c’est la vie qui est devenue inique pour nombre de citoyens patriotes qui ne peuvent que constater l’autisme de leurs dirigeants qui poussent sans faille le pays vers  le soleil noir  de sa désintégration.

Il est devenu urgent et impératif de désigner les coupables de cette mort annoncée.

J’accuse l’ensemble de la classe politique française de gouvernement et les majorités politiques des 40 dernières années d’avoir œuvré, et de continuer à œuvrer, à vouloir détruire notre pays, la France, alors que nous sommes en guerre.

J’accuse cette classe politique d’avoir livré le pays aux forces terroristes et donné à l’égorgement le peuple de France.

Je l’accuse de ne rien faire d’efficace pour combattre l’islam et ses tueurs en laissant  sciemment en liberté des dizaines de milliers de fanatiques musulmans dans les rues, sur les marchés et les places publiques, qui peuvent se promener en toute tranquillité avec couteaux, kalachnikovs et autres machettes.

Je l’accuse d’avoir laissé se développer des milliers de quartiers de non-droit d’où le citoyen de peau blanche et la femme sont interdits, pourchassés par des musulmans qui proclament qu’ils sont en terre musulmane et que le Français n’est plus chez lui , appropriation  de territoire contraire à la Constitution française.

Je l’accuse de donner l’ordre à la police et à l’armée de ne pas intervenir, livrant ainsi des portions du sol français à des forces hostiles en temps de guerre et renoncer aux missions régaliennes de sécurité et de garantie de la souveraineté nationale.

J’accuse encore, dans l’état de guerre actuel, cette classe politique d’avoir laissé s’installer en France une cinquième colonne de troupes ennemies, de surcroît nourrie et logée lâchement par l’impôt du Peuple de France détourné de l’intérêt commun au profit d’agents de puissances étrangères.

Je l’accuse d’avoir distribué et de continuer à distribuer à tout va sans discernement la nationalité française aux ennemis de la Nation comme on distribue des sucettes, sans même tenir compte des engagements personnels que cela suppose et vérifier que ceux-ci sont réellement tenus par les bénéficiaires de cette faveur.

Je l’accuse, compte tenu de tous ces manquements, de s’être de fait soumise à l’Islam, peut-être même contre rétribution de quelque nature que ce soit, à seule fin d’entraîner la dissolution totale du pays dans le califat islamique européen en gestation et de livrer les Français aux hordes musulmanes en guerre contre la France.

D’où il suit que j’accuse cette classe politique de ne pas respecter et faire respecter la Constitution, faute gravissime de la part d’élus, et de trahison envers la Patrie.

J’accuse aussi l’ensemble de la classe politique française de gouvernement et les majorités politiques des 40 dernières années  d’avoir ruiné notre pays, la France.

Je l’accuse d’avoir distribué sans entendement des centaines de milliards tirés des économies péniblement accumulées par tous les Français, salariés, entrepreneurs, retraités ou autres.

Je l’accuse d’avoir affecté  ces  centaines de milliards dans les banlieues pour acheter à un prix insoutenable pour le Peuple de France une paix sociale qui n’a jamais existé que dans l’esprit de ces politiciens  bornés qui ont ainsi dilapidé les richesses du pays sans retour et nourri les ennemis de notre civilisation avec le fruit de la sueur de ses habitants respectueux de leurs droits mais aussi de leurs devoirs.

J’accuse de même, par ces détournements de fonds, cette classe politique d’avoir compromis l’avenir des enfants et petits-enfants héritiers naturels des valeurs de leurs parents qui souscrivent à la Constitution, au contraire des musulmans qui ne reconnaissent que le Coran, en les endettant pour leur vie entière et leur interdisant tout espoir d’une retraite méritée.

J’accuse également les policiers de s’être soumis, sur ordre peut-être, aux bandes de voyous qui privatisent les routes pour des rodéos sauvages et empêchent le citoyen d’exercer sa liberté fondamentale d’aller et venir.

Je les accuse d’obéir aux ordres illégaux qui leur sont donnés de ne jamais intervenir et de laisser l’engeance tout casser dans les villes, vitrines de magasins, abribus, gymnases, écoles et toutes les infrastructures publiques, ainsi que de laisser brûler les voitures toutes les semaines.

Je les accuse, peut-être aussi en obéissant à des ordres illégaux, de protéger la racaille au lieu des victimes, et ainsi de trahir leur serment de servir au nom du peuple et pour le peuple, c’est-à-dire pour l’intérêt général.

Je les accuse également, alors qu’ils ont prise avec trente ou quarante voyous, de n’en arrêter aucun, ou un ou deux seulement que des juges scandaleusement permissifs relâcheront avec des excuses.

J’accuse de même les juges qui mettent en examen et en préventive le citoyen qui se fait agresser au seul motif qu’il a voulu se défendre alors que la chaîne de causalité des événements obligerait à conclure que seul l’agresseur est coupable de ce qui lui arrive.

J’accuse ces juges de prendre parti pour le voyou qui n’est jamais neutralisé et qui récidive des dizaines de fois sans qu’il soit mis fin aux violences qu’il commet jusqu’à ce qu’il achève son parcours par un crime de masse.

J’accuse ces magistrats d’avoir totalement perdu de vue le sens premier de leur mission qui est de protéger la société et non de protéger le malfaiteur, et de s’être arrogé ainsi le droit d’inverser la hiérarchie des priorités sans aucune légitimité.

J’accuse ces juges de porter atteinte aux libertés fondamentales du citoyen qui n’aspire qu’à travailler, étudier, se reposer et sortir tranquillement en laissant en liberté les délinquants qui empêchent toute vie paisible.

J’accuse ces juges, en intelligence avec les censeurs moraux totalitaires d’associations qui ont le culot de se revendiquer des Droits de l’Homme, de porter de manière insoutenable atteinte à la liberté d’expression citoyenne prévue par la Constitution, la Déclaration universelle et la Déclaration européenne des droits de l’homme en empêchant chaqueFfrançais éclairé d’alerter sur le fascisme musulman dont le Coran constitue le socle de partition idéologique des êtres humains tout comme l’idéologie nazie établissait une partition entre l’Aryen et le non-Aryen et classait les juifs dans la catégorie des sous-hommes.

J’accuse en effet  ces juges de nier que le Coran discrimine entre le musulman, qui doit dominer, et le  non-musulman, qui doit se soumettre ou mourir, et qui relègue la femme au rôle de sujet obéissant sous peine de sanctions, je les accuse de procédures-censures à seule finalité d’interdire de laisser proclamer partout et à tout instant sur le sol de France la réalité de l’Islam, idéologie d’oppression, patronnant ainsi les discriminations qu’ils sont censés sanctionner.

J’accuse encore ces juges d’empêcher l’alerte salutaire due à l’ensemble de la population sur le gravissime danger que court la Nation par la diffusion du Coran totalitaire, et d’être devenus ainsi, à leur insu nous aimerions bien encore le croire, les alliés objectifs des fascistes musulmans.

J’accuse la sphère médiatique de taire la réalité de la situation critique du pays, laissant accroire qu’il n’y a aucun risque de conflit interne généralisé et que tout est sous contrôle, alors que la police et l’armée ne contrôlent plus rien.

J’accuse ces médias de tromper la population et de faire le jeu de l’ennemi qui se renforce jour après jour dans les banlieues.

Je les accuse de promouvoir de manière propagandiste, à la façon outrancière mais efficace de Goebbels, le vivre-ensemble avec des populations qui refusent toute intégration, et de ne jamais rendre compte de la réalité vécue par des millions de citoyens qui subissent au contraire l’impossible vivre-ensemble.

Je les accuse aussi de jeter l’anathème sur des millions de patriotes qui refusent la soumission en faisant l’amalgame méprisable et jamais démontré entre le Front national de 2017 et le régime de Vichy ou le nazisme en omettant, faits vérifiables par chacun, que c’est un congrès parlementaire politiquement correct qui a donné les pleins pouvoirs au Maréchal en juillet 1940, que c’est Daladier, d’un pouvoir politiquement correct, qui a pris le décret sur les étrangers indésirables en novembre 1938, que c’est la gauche politiquement correcte, avec les Anglais, qui a livré traîtreusement la Tchécoslovaquie à Hitler en 1938 à Munich, que c’est ce même pouvoir de gauche politiquement correct qui a interné dans des camps de concentration les républicains espagnols qui fuyaient Franco.

Je les accuse donc d’oublier de rappeler que, de lâchetés en abandons, c’est un pouvoir politiquement correct qui, de 1936 à 1940, a permis à Hitler de prospérer et envahir la France, et que d’identiques lâchetés et abandons de la classe politique française du XXIe siècle sont à l’œuvre pour laisser à nouveau envahir le pays par des forces ennemies.

J’accuse donc ces médias de falsifier ignominieusement l’histoire aux fins de masquer l’acuité de la guerre civile larvée qui, inexorablement, sera à son acmé dès que les populations allogènes qui refusent l’intégration dans la Nation se sentiront en mesure de prendre le pouvoir par la force et déporter les Français comme en ont disposé les musulmans turcs des Arméniens en 1915.

J’accuse enfin toutes ces superstructures politiques, économiques et administratives de ne pas avoir de vision séculaire sur le devenir de la Nation, de naviguer à vue pour les besoins de leurs intérêts propres, de sacrifier l’avenir des Français, et ainsi d’avoir travaillé, et de continuer à travailler, à vouloir détruire notre pays, la France, notre espace géographique et historique naturel, l’Europe, et plus largement notre espace culturel, l’Occident.

En raison de la haute trahison des clercs de ce pays, la France,  je ne peux qu’inviter tous les citoyens, patriotes, officiers et les soldats français qui savent la patrie en danger face à la montée du fascisme musulman, communautariste et ultra gauchiste à se rassembler et prendre toute initiative propre à préparer activement la défense de la Nation par toute mesure appropriée et à entrer en résistance, clandestine et en silence au besoin, afin de parer au mieux au conflit civil désormais inévitable qui peut à tout instant éclater.

Jean d’Acre

http://ripostelaique.com/islam-assassin-islam-dehors-participez-a-la-campagne-europeenne-dautocollants-rl-rr.html

Jean d'Acre dans RIPOSTE LAIQUE
StrikeBack
 

Merci Jean d’Acre pour ce « j’accuse » à la Zola ! Vous avez simplement oublié l’Armée dont le devoir et la mission principale est de défendre la Nation lorsque celle ci, aux mains de la trahison politique, est en péril. Si l’ancien CEMA le général Pierre de Villiers a eu le courage de tirer l’alarme, il eut fallu que les chefs d’état-major Air-Terre-Mer suivent. Ceux là n’ont pas bougé et sont restés dans l’attentisme d’ordres venant du politique lorsque le peuple n’en pouvant plus finira par se révolter. Alors que se passera t-il ? Grave faute de discernement de la part de ces chefs qui confondent obéissance et suicide collectif et qui n’ont pas su anticiper le pire, c’est à dire, être amenés à réprimer le peuple par obéissance aveugle aux tenants mondialistes de l’anti-France !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article