Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIGILANCE SUPER-SENIOR

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Un agriculteur du Béarn condamné à indemniser...

LA JUSTICE DE FRANCE EST-ELLE  DEVENUE....????    FO...   FO ...  FOLLE ?

Philippe Boehler.

 

PS: Bon , on ne doit pas faire justice soi-même, mais...
Sachant comment jugent les juges  connus par le mur  des cons,je peux comprendre l' agacement de  l'agriculteur...

Un agriculteur du Béarn condamné à indemniser des voleurs

L'homme avait perdu ses nerfs et réduit à l'état d'épave le fourgon d'un couple, qui avaient tenté de lui dérober du matériel, en le poussant dans un ruisseau avec un tractopelle.

Un agriculteur du Béarn a été condamné mercredi à indemniser, à hauteur de 2400 euros, des voleurs qui avaient tenté de lui dérober du matériel. Un jugement qui conclut une affaire rocambolesque.

Le 31 juillet, un homme et une femme s'introduisent dans un champ à Labastide-Cézeracq. Ils volent une batterie ainsi qu'un panneau solaire. Mais au même moment, l'agriculteur qui rentre chez lui, les repère. Un échange musclé débute, alors que les voleurs tentent de prendre la fuite. Dans la précipitation, ils arrachent un câble d'irrigation. Excédé, l'agriculteur sort totalement de ses gonds. Il monte dans un tractopelle, pousse le fourgon du couple dans un ruisseau et le réduit à l'état d'épave.

 

Les voleurs décident de porter plainte. Avant le procès de mercredi, qui devait statuer sur les intérêts civils réclamés par chaque parti, un premier jugement avait été rendu par le tribunal correctionnel de Pau le 2 décembre. L'agriculteur, qui avait tenté de justifier son geste par l'enchaînement des vols contre les agriculteurs, a été condamné à 3000 euros d'amende avec sursis tandis que les deux voleurs ont écopé de 70 heures de travail pour la femme et à trois mois de prison ferme pour l'homme.

Épilogue

Ce nouveau procès sur les intérêts civils de ce dossier était donc en quelque sorte l'épilogue de cette affaire. La justice n'a pas tranché en faveur de l'agriculteur. En effet, ce dernier a été condamné à verser à la femme du couple 1500 euros pour préjudice matériel car elle était propriétaire du fourgon, 500 euros pour préjudice moral et 400 euros pour sa «perte de chance à caractère professionnel». En contrepartie, le couple a également été condamné à verser solidairement 449,39 euros à l'agriculteur pour le préjudice matériel.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article