Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Boehler

Saint-Martin : Le « plus grand pont aérien depuis la 2ème Guerre Mondiale » cité par Macron ne représente que 0,05% de l’original

Posted by La Rédaction on 14th septembre 2017

| 15 views

BREIZATAO – NEVEZINTIOU (14/09/2017) Les mensonges du gouvernement français autour de l’effondrement complet qu’il a rencontré sur l’île de Saint-Martin visaient à empêcher toute remise en cause de l’état lui-même par les rescapés, leurs proches et, plus largement, par l’opinion publique.

La Gendarmerie a ainsi sciemment menti quant au recours à la force armée qu’elle a du employer contre des bandes de pilleurs qui s’étaient rendues maîtresses de l’île pendant plus d’une semaine (lire ici). Elle l’avait déjà fait en niant l’attaque des brigades de gendarmerie sur l’île.

Un autre mensonge a consisté, pour l’actuel président français, à souligner « l’anticipation » et l’importance du soutien apporté à l’île avant, pendant et après l’ouragan. Il a ainsi affirmé avoir mis en place « le plus grand pont aérien depuis la Seconde Guerre Mondiale » au profit des habitants de l’île.

Or, de l’aveu même de l’état-major français, celui-ci a péniblement assemblé 8 avions et 3 hélicoptères sur l’ensemble de la région :

Le président français a assuré vouloir acheminer « 85 tonnes de nourriture » et « 1000 tonnes d’eau » pour illustrer son « pont aérien » historique (source). Las, un rapide coup d’œil sur les principaux ponts aériens mis en œuvre depuis 1944 démontre que cette affirmation est un mensonge grossier.

Le pont aérien anglo-américain mis en place entre 1948 et 1949, afin d’empêcher les communistes d’affamer la population de Berlin-Ouest, fournira 8,000 de vivres et de matériel par jour pendant un an.

Le « plus grand pont aérien depuis la Seconde Guerre Mondiale » d’Emmanuel Macron n’équivaut pas même au volume délivré en 8 heures d’une seule journée de celui mis en place à Berlin. Soit 0,05% du fret transporté à l’époque.

Ce mensonge, prononcé avec un aplomb et un cynisme sidérants, témoigne de ce que, pour le gouvernement français, seule son image et son statut politique compte au mépris de sa propre population qu’il intoxique activement.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article