Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Philippe Boehler

La rentrée démarre fort pour Emma­nuel Macron qui souhaite renfor­cer son équipe de commu­ni­ca­tion. Et pour cela, le chro­niqueur et polé­miste Bruno Roger-Petit a été appelé en renfort. Seule­ment voilà, le président de la Répu­blique avait affirmé vouloir prendre de la distance avec les jour­na­listes. La preuve en images ! 

« Pour moi un président préside. J'aurai cette distance avec la vie média­tique, je consi­dère que le problème des derniers quinquen­nats a été une trop grande proxi­mité avec les jour­na­listes. Je pense que, et en parti­cu­lier quand on préside, on n'est pas le copain des jour­na­listes.»

Voilà ce qu'affir­mait Emma­nuel Macron le 6 avril dernier sur le plateau de L'émis­sion Poli­tique diffu­sée sur France 2 à l'aube du deuxième tour de l'élec­tion prési­den­tielle. Quelque mois plus tard, le président de la Répu­blique change quelque peu sa commu­ni­ca­tion et nomme Bruno Roger-Petit porte-parole de l'Elysée à comp­ter du 1er septembre.  Le polé­miste, jour­na­liste chez Chal­lenges et chro­niqueur aura « pour mission de relayer la parole publique de l'Elysée et utili­sera pour ce faire tous les moyens à sa dispo­si­tion, notam­ment le compte Twit­ter de la prési­dence », peut-on lire dans le commu­niqué envoyé aux rédac­tions ce mardi 29 août.

Bruno Roger-Petit rejoin­dra donc Sibeth Ndiaye, jusque-là seule char­gée des rela­tions presse. ( l'auteur de la...meuf, elle est dead)

 

Emma­nuel Macron et Bruno Roger-Petit se connaissent depuis plusieurs mois déjà. Selon Le Figaro, le polé­miste – et ex-chro­niqueur de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste – était le seul jour­na­liste invité à la Rotonde lors du premier tour.

Face à cette annonce, de nombreux inter­nautes ont crié au scan­dale. Et tout au long de la mati­née, Bruno Roger-Petit aurait semble-t-il supprimé de nombreux anciens tweets avant de fina­le­ment désac­ti­ver son compte Twit­ter.

Crédits photos -  BestI­mage / Sipa Press

 

Le tweet de BRP est une incitation au meurtre, passible de peine de prison non ? Que fait la justice ?

 

29 août

En fait en Macronie les journaleux ont un totem (Comme dans Kho Lanta). De ce fait ils sont intouchables 😂😂😂

 
 
 
 
 
FRANCE moins  LIBRE  ?   Loi du 3 Août, police de la pensée. Le tout par décret. D comme Dictature
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article