Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Ce que la Suisse attend de la France d'Emmanuel..?.RIEN ...!

com

source.www.letemps.ch

"Il y a eu le «c’est qui?» de Jacques Chirac par rapport au conseiller fédéral Flavio Cotti. Puis Nicolas Sarkozy qui, alors ex-président, avait qualifié le système gouvernemental helvétique de désuet, alors même qu’il se trouvait dans un forum international à Interlaken (BE).

François Hollande, bien que tout amour avec la Suisse lors de sa visite d’Etat en 2015, avait eu de la peine à faire oublier les déclarations assassines de certains de ses ministres, dont Arnaud Montebourg et Michel Sapin.

Lire également: «La France de Macron est diamétralement opposée au modèle Suisse»

Alors forcément, deux ans plus tard, la rencontre entre Emmanuel Macron et Doris Leuthard mardi à l’Elysée est attendue avec curiosité et espoir côté helvétique. Car le nouveau président français ne semble pas indifférent à la Suisse. Il la cite parfois en exemple.

Il y a fait des affaires avant d’être président. Pour Nestlé, l’un de ses principaux clients lorsqu’il travaillait pour la banque Rothschild, il a négocié le rachat de Pfizer Nutrition. Les Suisses le voient comme l’homme décomplexé de l’économie nouvelle qui pourrait ouvrir une nouvelle ère dans les relations bilatérales.

Dépasser les clichés

Lors de la réception du 14 juillet à l’ambassade de France à Berne,

le député de La République en marche Joachim Son-Forget*

a rappelé l’existence de liens entre Emmanuel Macron et la Suisse.

De quoi, selon le représentant des Français de Suisse à l’Assemblée nationale, permettre de dépasser les clichés et d’approfondir les relations entre les deux pays. Les planètes seraient-elles alignées?

Le nouveau secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a lui-même travaillé à Genève.

 Oups, * cher M. Son-Forget, ne vous faites pas d'illusions...

Il y a un abîme entre la Suisse  fédéraliste  et la France centraliste.

M Macron a un projet à réaliser pour  ceux qui l'on propulsé à sa fonction .

Ce projet , c'est la soumission de la France  aux maîtres financiers du monde, ceux qui l'ont propulsé là à l'Elysée.

Il se moque joliment de nos valeurs ancestrales.

Ce qui l'intéresse, ce sont les honneurs, la gloire pour lui et ses maîtres , ceux qui tirent les ficelles.

La France de toujours, la France profonde ?  Il s'en moque  totalement.

Bien cordialement...

Philippe Boehler

 

Print
Repost

Commenter cet article