Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

la Révolution vue par un évêque, il y a 140 ans, Mgr Gaume

com
LUI, Macron, c'est l'envoyé des forces occultes pour accomplir le programme " LE plan " anti christique mondial

LUI, Macron, c'est l'envoyé des forces occultes pour accomplir le programme " LE plan " anti christique mondial

Il y a 140 ans, cet évêque avait tout compris et "l'état permanent" qu'il décrit est toujours bien présent.

"Mais qu’est-ce que la Révolution ? Poser une semblable question, c’est en montrer l’importance. Si, arrachant le masque à la Révolution, vous lui demandez : Qui es-tu ? elle vous dira :

"Je ne suis pas ce que l’on croit.

Beaucoup parlent de moi, et bien peu me connaissent. 
Je ne suis ni le carbonarisme qui conspire dans l’ombre, ni l’émeute qui gronde dans la rue, ni le changement de la monarchie en république, ni la substitution d’une dynastie à une autre, ni le trouble momentané de l’ordre public. 
Je ne suis ni les hurlements des Jacobins ni les fureurs de la Montagne, ni le combat des barricades ni le pillage, ni l’incendie ni la loi agraire, ni la guillotine ni les noyades. 
Je ne suis ni Marat, ni Robespierre, ni Babeuf, ni Mazzini ni Kossuth. 
Ces hommes sont mes fils, ils ne sont pas moi. 
Ces choses sont mes œuvres, elles ne sont pas moi. 
Ces hommes et ces choses sont des faits passagers, et moi je suis un état permanent.

Je suis la haine de tout ordre religieux et social que l’homme n’a pas établi et dans lequel il n’est pas roi et Dieu tout ensemble; 
je suis la proclamation des droits de l’homme contre les droits de Dieu ; 
je suis la philosophie de la révolte, la politique de la révolte, la religion de la révolte; 
je suis la négation armée ; 
je suis la fondation de l’état religieux et social sur la volonté de l’homme au lieu de la volonté de Dieu !

En un mot, je suis l’anarchie; car je suis Dieu détrôné et l’homme à sa place. 
Voilà pourquoi je m’appelle Révolution; c’est-à-dire renversement, parce que je mets en haut ce qui, selon les lois éternelles, doit être en bas, et en bas ce qui doit être en haut".

 Mgr Gaume, La Révolution, Recherches historiques, t. I, p. 18, Lille.
Secrétariat Société Saint-Paul, 1877

la Révolution vue par un évêque, il y a 140 ans, Mgr Gaume
Print
Repost

Commenter cet article