Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Rumiyah, le magazine en français de l’Etat islamique. C'est quoi ?

com

source: Memri JTTM   <Le 4 mai 2017, le neuvième numéro du magazine Rumiyah de l’Etat islamique (EI) a été diffusé sur plusieurs réseaux sociaux et en plusieurs langues.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Voilà, ne vous voilez pas la face...

l' E..I., Daech etc, c'est aussi l' islam...et ça vous glace le sang, comme

cette  publication de luxe  sous  papier glacé...

Admirez  "Rumiyah", le joli Magazine de l ' E.I.  qui  offre  un superbe  exemple d'amour, de paix et de tolérance.


.... Si vous pensez que l' islam est formidable ,

sachez enfin que l' Islam  est la mère de toutes les branches de la maison, des actifs, des tueurs,  comme des soit-disant modérés.

De ceux  à qui on donnerait...*le Bon Dieu sans confession*...

Désolé, mais il fallait que je le transmette afin de prouver que nous sommes menés en bateau par  l'islam conquérant, le djihad..

M. Macron , lui, le tout nouveau PDG de France semble très complaisant avec l'islam, l'UOIF et ses succursales.

On peut dès lors de faire beaucoup de soucis quant au devenir d'une France composée maintenant de deux et non plus  d'un seul peuple.

Bien tristement...

Philippe Boehler

________________________________________________

 

 

8 mai 2017

Rumiyah, le magazine en français de l’Etat islamique, appelait à ne pas participer aux élections et à devenir martyr en tuant les candidats

Le 4 mai 2017, le neuvième numéro du magazine Rumiyah de l’Etat islamique (EI) a été diffusé sur plusieurs réseaux sociaux et en plusieurs langues. Si la majeure partie du contenu est identique dans toutes les versions, certaines informations varient en fonction des différents contextes nationaux.

La version française du magazine comprend un article exclusif sur les élections françaises et appelle les musulmans à « s’acquitter de leur obligation » d’assassiner un candidat et de brûler un bureau de vote. Le message adressé aux musulmans de France comporte un double argument religieux : d’abord, un musulman ne doit pas participer aux élections, car cela est considéré comme un acte d’idolâtrie [1] et deuxièmement, les musulmans devraient mener un attentat pour détruire les « idoles » et les « adorateurs d’idoles ». L’article répond également aux questionnements des salafistes quant à la légitimité d’un vote stratégique, c’est-à-dire favorable au candidat qui servirait le mieux les objectifs salafistes. [2]

L’affiche accompagnant l’article sur les élections françaises présente une carte électorale en feu sous-titrée : « Élections présidentielles 2017 : N’oublie pas d’accomplir ton devoir de musulman. Choisis ton candidat… pour le tuer. Et choisis ton bureau de vote… pour le brûler. » (Photo en tête du rapport)

Par ailleurs, le numéro comporte la traduction d’un article de la version anglaise du magazine qui fournit des instructions détaillées sur les attaques au camion-bélier et les cibles à privilégier. [3]

Extraits de l’article sur les élections [le texte original en français a été légèrement modifié par souci de clarté] :

Deux messages à tous les musulmans de France :

  1. Ne participez sous aucun prétexte et d’aucune manière à ces élections sinon vous deviendriez mécréants associateurs. En votant, vous acceptez le système idolâtre démocratique et vous élisez et soutenez un ṭaghut (fausse divinité) qui sera placé à l’égal d’Allah en matière de législation et de jugement. Or notre foi est fondée sur deux choses : mécroire au ṭâghût [al-Kufr bi aṭ-Ṭaghut] et croire en Allah [al-iman billah]. [Suivent des citations du Coran et du Hadith soutenant cet argument.]

Quant à ceux qui utilisent la règle du « moindre mal » pour égarer les musulmans et les inciter à voter pour le candidat qui serait le moins pire, nous leur disons : cette règle ne s’applique que lorsque l’on est contraint de choisir entre deux maux qui ne sont pas de la mécréance. Ici, on nous demande de choisir entre adorer un ṭaghut et adorer un autre ṭaghut qui serait moins pire, alors qu’il existe un troisième choix, le choix de n’adorer qu’Allah sans rien lui associer. Ce fut le choix de notre père Ibrahim qui a dit : « Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. […] Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul. » […]

  1. Pour ceux qui auraient fait le choix de rester musulmans en suivant notre père Ibrahim, nous leur rappelons que ce dernier ne s’est pas contenté de déclarer sa haine et son inimitié envers son peuple associateur, mais il a aussi détruit les idoles de ses mains, Il les mit en pièces. […] Par conséquent, nous vous appelons à détruire les lieux d’idolâtrie que sont les bureaux de vote, ces lieux où les idolâtres viennent témoigner leur soutien et leur amour à leurs divinités.
  2. À tous nos frères qui craindraient d’être tués ou emprisonnés en agissant ainsi, nous leur rappelons que telle est la voie des prophètes et des messagers. […] L’un d’entre vous ne souhaiterait-il pas mourir en accomplissant la mission pour laquelle le messager d’Allah a été envoyé ? Il dit : « Allah m’a envoyé pour entretenir les liens de parenté et briser les statues. » […] Brûlez donc ces lieux d’idolâtrie, tuez les candidats, les électeurs, le personnel des bureaux de vote, n’épargnez aucun mécréant. Puisse Allah vous accorder la réussite et vous compter parmi les martyrs.
  3.  

Partager cet article

Print
Repost

Commenter cet article