Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

De Sophie Durand dans Riposte Laïque... A diffuser A TOUT VENT

com

A faire suivre svpl...

source www-ripostelaique.com

Philippe Boehler.

_________________________________________________

"Extraits d’un terrifiant power point « confidentiel » de l’institut Montaigne trouvé dans les mails révélés par wikileaks : comment Macron souhaite nous islamiser. D’abord en falsifiant l’histoire, notre Histoire.

http://www.prechi-precha.fr/islam-ecole-halal-extraits-dun-powerpoint-confidentiel-de-linstitut-montaigne-proche-de-macron-trouve-mails-reveles-wikileaks/

Extraits d’un terrifiant power point « confidentiel » de l’institut Montaigne trouvé dans les mails révélés par wikileaks : comment Macron souhaite nous islamiser. D’abord en falsifiant l’histoire, notre Histoire.

http://www.prechi-precha.fr/islam-ecole-halal-extraits-dun-powerpoint-confidentiel-de-linstitut-montaigne-proche-de-macron-trouve-mails-reveles-wikileaks/

Cette suggestion vient de l’Institut Montaigne, proche de Macron : Rédiger un manuel d’« histoire équitable ». Ce terme fait penser tout de suite au « commerce équitable », ce partenariat commercial qui doit respecter les droits humains, l’environnement, promouvoir un commerce mondial juste, replaçant l’humain et la biodiversité au centre de nos préoccupations, sensibilisant les populations à ces enjeux. Oui, sauf que l’histoire c’est l’Histoire, ce n’est pas un partenariat commercial. L’histoire n’a pas à « être plus juste ». L’histoire n’a pas à flatter les sensibilités. Si les interprétations en histoire peuvent varier, les faits sont têtus et ne varient pas.

Que veulent-ils nous vendre dans une « histoire équitable » ?…Une histoire falsifiée par idéologie ? On sait quelles variations l’idéologie a déjà fait subir à l’histoire. On sait que des pays ont essayé de la réécrire. La Russie de Staline en est l’exemple le plus connu mais il est loin d’être seul. En France même, on essaie de nos jours de falsifier l’histoire. Ainsi on essaie de gommer l’histoire de la bataille de Poitiers. D’un fait historique majeur, celui de la victoire écrasante de Charles Martel, victoire qui a mis en fuite les armées musulmanes de manière durable, en nous assurant la paix, on cherche à faire une petite escarmouche insignifiante. Dans le but de plaire aux musulmans, bien évidemment. Nombreux sont les professeurs d’histoire qui ne peuvent plus enseigner certains épisodes. De même que les razzias incessantes des Barbaresques sur les côtes de Méditerranée jusqu’en 1830 sont occultées exprès.

On commence déjà a attribuer aux musulmans des victoires qu’ils n’ont pas remportées. Par exemple, ils croient dur comme fer que ce sont eux qui nous ont libérés du joug nazi. La fausseté de ce fait a été amplement démontrée. Si dans nos troupes il y avait bien entendu des musulmans, des tirailleurs sénégalais, ils ne constituaient que 5% des combattants. On veut nous faire croire aussi que ce sont les musulmans qui ont reconstruit la France d’après guerre, alors qu’à l’époque ils n’avaient pas encore immigré massivement en France.

Et comment serait fait ce texte ?… Il devra souligner les « apports mutuels ». Mais quels apports mutuels ?… Que nous a apporté l’islam ? Du point de vue de l’histoire, strictement rien, c’est un ennemi que nous avons toujours repoussé de nos frontières et combattu.  Il ne nous a apporté que des ennuis et le mot est faible. Nos relations avec l’empire ottoman ont été tout sauf une histoire d’amour. Sans parler des croisades. Et les razzias ? Le risque de razzias sur nos côtes les a désertifiées. Les échanges économiques étaient rendus impossibles. Les villages vivaient sur les hauteurs, guettant perpétuellement l’horizon. Seuls les besoins de la pêche donnaient l’obligation à une poignée de gens d’approcher des côtes en dehors de zones fortifiées contre l’ennemi arabo-musulman. Le tourisme n’a commencé à se développer qu’après la prise d’Alger et l’élimination du foyer de razzieurs barbaresques, qui réduisaient en esclavage les hommes une fois castrés, et les femmes dans les harems. Mais Christiane Taubira a refusé de reconnaître cet esclavage là, car il ne fallait pas « stigmatiser » et déstabiliser les djeunes des cités. Vous avez dit « apport mutuel » ?…

Peut-être que les macronistes auteurs de ce projet découvrent maintenant que la colonisation a vraiment été un apport formidable ?…C’est du second degré, ce renversement est loin de se produire. N’oublions jamais comment Macron a osé dire que la colonisation a été un crime contre l’humanité, attaquant ainsi son propre pays dans un pays qui n’est pas vraiment ami.

Ce texte devra mettre en évidence les « convergences religieuses »  ?… Laissez moi rire, si Dieu se dit Allah en arabe, c’est bien la seule convergence, le Dieu des chrétiens n’a absolument rien à voir avec Allah. Ce n’est pas du tout le même Dieu. Le Dieu des chrétiens n’envoie pas ses croyants sur le chemin du djihad, de la guerre ni de la haine. Le christianisme au contraire diverge radicalement d’avec l’islam, en tout. Ne serait-ce que parce que chacun est libre d’y rester ou de le quitter. Alors qu’en islam l’apostasie est punie de mort.

Ce texte devra mettre en évidence le « match nul » historique ?… Mais n’avons-nous pas réussi (dans le sens propre du terme) à tenir l’islam à l’écart pendant plus de mille ans, la première mosquée de France ayant été construite en 1926 ?…

Ce texte devra « réduire les fantasmes de victimisation d’une part ainsi que de supériorité de l’autre »  ?…Est-ce notre faute si des musulmans se sentent vexés de nos prouesses en tous genres ? Est-ce notre faute si notre civilisation d’inventions, de littérature, de prix Nobel scientifiques et autres est nettement supérieure à un système qui vient de promouvoir en Tunisie une thèse dite scientifique affirmant dans un français bourré de fautes d’orthographe que la terre est plate comme le dit le coran ? Est-ce notre faute si certains croient dur comme fer que la musique transforme en singes ou en porcs et que l’urine de chameau est le médicament le plus efficace ? Est-ce notre faute si notre civilisation vient de connaître des siècles de splendeurs en tous genres face à une civilisation qui, il faut bien le reconnaître, est toujours dans les ténèbres sauf lorsqu’elle nous copie servilement ?…

Et les autres propositions de l’Institut Montaigne sont d’enseigner l’arabe à tous (et le français, à qui ?…) de renforcer l’émergence d’un islam local (entre autres en construisant des mosquées partout où c’est possible)… et transformer le mot « migration », qui ne voudra plus dire migration. La falsification de l’histoire passe par celle du vocabulaire.

Tout dans ce projet est de la même eau putride destinée à nous empoisonner pour des années, jusqu’à ce que nous soyons noyés définitivement dans le gloubiboulga islamiquement correct. C’est à dire : soumis.

Le voilà, le président soumis à l’islam annoncé par Houellebecq : c’est Emmanuel Hollande. Il paraît qu’il a été élu grâce à sa séduction !… Pour le philosophe Kant, prénommé également Emmanuel, la vision, le vertige et l’horreur de l’abîme infernal dans lequel on va se précipiter, peuvent séduire…

Sophie Durand

Print
Repost

Commenter cet article