Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIGILANCE SUPER-SENIOR

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Les vers verts sont dans la pomme de Guillaume Tell

Tessin:. Le musulman suspecté de terrorisme travaillait... à la sécurité des centres pour requérants d'asile.

On a donc le modèle:  Le renard dans le poulailler, le loup dans la bergerie etc...

Chers amis résistants à la vague verte , si vous n'êtes pas encore abonnés aux publications de "Les  Observateurs", faites-le svpl. à

http://lesobservateurs.ch

Merci,
PhilippeBoehler

______________________________________________________

Dans le cas cité ci-dessous, on apprend que le suspect est un bi-national turc et suisse.

Question: Comment peut-on naturaliser des gens qui placent leur religion ( islam)  au-dessus des lois de leur pays ( Turquie)  ?
Personne n'est à l'abri d'une action  de ces Suisses naturalisés originaires d'un pays membre de l'organisation des Etats islamiques de l'ONU( 57 Etats).

Il faut donc revoir toute la question des naturalisations de ces candidats musulmans...Ils sont in-intégrables tout simplement , au fond de leur coeur...

Bon , je vais encore être qualifié de raciste ce qui est inapproprié dans ce cas , car l'islam n'est pas une race, mais une idéologie totalitaire.
Ph.B.

Source : www.lesobservateurs.ch

"Tessin. Le musulman suspecté de terrorisme travaillait… à la sécurité des centres pour requérants d’asile. Notre administration doit en répondre!

Schermata-2017-02-25-alle-09.12.08

Christian Hofer: A noter que c'est un PDC Paul Beltraminelli, qui est responsable du département incriminé. Cela n'étonnera personne ici...

**********

"L'islamiste de 32 ans interpellé hier au Tessin dans le cadre de l'action anti-terroriste, coordonnée par le Ministère public de la Confédération, se nomme U.Y. Le nom de l'homme à la double nationalité, suisse et turque, a émergé dans le cadre de l'enquête de Milan qui a conduit à la condamnation à six ans de prison pour terrorisme d'Abderrahim Moutaharrik, le boxeur marocain qui s'entraînait dans un gymnase de Canobbio. U.Y. travaillait comme agent de sécurité (!) pour Argo One (entreprise employée au centre d'asile de Camorino) et il est soupçonné de recruter des militants potentiels pour l'Etat islamique ou d'autres organisations. (Source Liberatv.ch)

C'est l'information inquiétante qui a alarmé la population tessinoise vis-à-vis d'un phénomène qui gagne de plus en plus de terrain dans notre pays. Il semble clair que le gouvernement - et en particulier le DSS (Nd Schwarze Rose: Département de la santé et du social) qui est responsable du dossier «demandeurs d'asile» - a sous-estimé le problème du terrorisme islamiste, à un tel point qu'il a délivré un mandat de sûreté à une personne recherchée pour des crimes liés au terrorisme. A cet égard, il est demandé au Conseil d'Etat:

1) Quels contrôles ont été effectués par le DSS avant de donner le mandat aux personnes concernées? Indiquez quels sont les fonctionnaires qui ont vérifié la procédure.

2) Le Département a-t-il vérifié que la société en question a été soumise à la convention collective habituelle dans le secteur d'activité?

3) Le bureau responsable était-il au courant des plaintes concernant le travail de l'agence de sécurité? Si oui, pourquoi n'est-il pas intervenu avant?

4) Le gouvernement peut-il assurer à la population que cet incident grave est un événement isolé?

5) Le Gouvernement a-t-il l'intention de procéder à une vérification approfondie à l'égard de tous les mandats et les missions concernant les centres de demandeurs d'asile répartis dans tout le canton?

6) Combien coutent annuellement les mandats de sécurité liés à la gestion des demandeurs d'asile (prié d'indiquer les chiffres pour les cinq dernières années)?

7) Le gouvernement ne considère-t-il pas qu'il soit nécessaire de mettre en place une commission d'enquête pour vérifier cette situation grave dans le DSS, comme cela a été fait récemment dans des cas similaires?

8) Selon le gouvernement, les responsables de la DSS en charge de ce mandat ont-ils agi correctement, en conformité avec les règles et dans le sens de la responsabilité?

9) Que prévoit le gouvernement pour éviter la production de cas similaires?

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Victoria Valentini

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article