Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VIGILANCE SUPER-SENIOR

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Le Pape François et les migrants ? Mais Très St-Père, ils font LE DJIHAD pour nous conquérir.

Très Saint Père,

Catholique depuis ma naissance, je crie mon désespoir en prenant connaissance de  votre message.
Puis-je vous dire que  ce qui se passe sous vos yeux compatissants, c' est tout simplement une INVASION faite par des cavaliers d' allah , ces cavaliers inintégrables....en vue de conquérir Rome et de vaincre le monde  chrétien , comme ils l'ont fait à Constantinople en 1492.

Non très St-Père, je ne vous comprends pas, et je ne suis pas le seul dans ce cas...

Lorsque vous avez pris l'initiative louable en soi  d'organiser une prière des grandes religions dans les Jardins du Vatican, vous avez été *piégé* traitreusement par l' Imam présent...lequel ne vous avait pas dit qu'il prierait pour la victoire d'allah sur les infidèles et les égarés que sont les chrétiens et les juifs..( DONNE-NOUS LA VICTOIRE SUR LES INFIDELES...)
L'imam habile a ajouté son texte subrepticement à la fin de la prière.
Cela a été effacé par la suite lorsque le Vatican a été alerté par des observateurs attentifs...

Mon Dieu ..............que devons nous faire, nous simples croyants  lorsque le sommet de notre pyramide est atteint par des fumées ( de  Satan) venues d'ailleurs ?  (Paul VI dixit)

Merci, peut-être que la Providence, elle,  nous donnera une réponse...

Philippe Boehler

____________________

source: La Croix

__________________

"Les quatre commandements pour l’accueil des migrants selon le pape François

« Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer » : dans une audience lors d’un forum sur les migrations le pape François a résumé en quatre verbes sa pensée sur les migrants, faisant de leur accueil, protection promotion et intégration « un devoir de justice, de civilisation et de solidarité ».

Le pape François attendant les audiences privées, lors du Forum international « Migrations et paix », le 21 février au Vatican. / OSSERVATORE ROMANO/AFP

« Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer ». Recevant mardi 21 février au Vatican les 250 participants au Forum international « Migrations et paix », organisé par le Dicastère pour le développement humain intégral, le Réseau scalabrinien international des migrations et la Fondation Konrad-Adenauer, le pape François a résumé en quatre verbes la réponse à apporter selon lui aux problèmes des migrants.

Dans un important discours résumant sa position, souvent mal comprise, sur les migrants, il a souligné que les migrations « ne représentent pas un phénomène nouveau dans l’histoire de l’humanité » et que, au cours de cette histoire, elles ont contribué à « la rencontre entre les peuples » et à « la naissance de nouvelles civilisations ».

À lire : « Les migrations ne sont pas un danger », affirme le pape François

Faisant référence à de nombreuses reprises à ses prédécesseurs Jean-Paul II et Benoît XVI, le pape a souligné le caractère particulier des migrations actuelles, marquées par « les déplacements forcés, causés par les conflits, les désastres naturels, les persécutions, les changements climatiques, la violence, la pauvreté extrême et les conditions vie indignes ».

« Ambiance de refus »

D’où la « particulière préoccupation » pour ce phénomène de la part du pape qui, de manière inhabituelle, a reçu les participants du forum un mardi, son jour de repos où aucune audience n’est généralement programmée.

Face à l’« ambiance de refus » qu’il constate face aux migrants, et dont il voit les racines dans un « égoïsme » amplifié par « les démagogies populistes », François appelle à « un changement d’attitude pour dépasser l’indifférence et substituer aux peurs une attitude généreuse d’accueil envers ceux qui frappent à nos portes ».

« Impératif moral »

Il souligne notamment l’exigence d’un « accueil responsable et digne » dans « des lieux adéquats et convenables ».

Constatant que « les grandes concentrations de demandeurs d’asile et de réfugiés n’ont pas donné de résultats positifs, générant plutôt des situations nouvelles de vulnérabilité et de gêne », le pape préconise plutôt la mise en place de « programmes d’accueil diffus, qui, explique-t-il, semblent au contraire faciliter la rencontre personnelle, permettre une meilleure qualité de service et offrir une plus grande garantie de succès ».

Face aux risques que pose la traite des personnes, le pape appelle aussi à protéger « les droits inaliénables », les « libertés fondamentales » et la « dignité » des migrants, faisant « un impératif moral » l’adoption de législations de protection.

L’intégration « n’est ni assimilation ni incorporation »

Mais « protéger ne suffit pas », met en garde François qui rappelle que « le développement (…) est un droit inaliénable de chaque être humain ».

« La promotion humaine des migrants et de leurs familles commence dans la communauté d’origine, là où doit être garanti, en même temps que le droit de pouvoir émigrer, aussi le droit de ne pas devoir émigrer, ainsi que le droit de trouver dans sa patrie les conditions qui permettent une digne réalisation de l’existence. »

Enfin, le pape appelle à l’intégration des migrants, « qui n’est ni assimilation ni incorporation ».« Plutôt que la surimposition d’une culture sur une autre », c’est plutôt, affirme-t-il, « un processus bidirectionnel qui se fonde essentiellement sur la reconnaissance mutuelle de la richesse culturelle de l’autre ».

Regroupement familial

Reprenant ses propos sur le risque de « ghettoïsation », il rappelle aussi le devoir des migrants à « ne pas se fermer à la culture et aux traditions des pays hôtes » et à « en respecter les lois ».

A lire > « Le pape François appelle à accueillir mais aussi à intégrer les migrants »

Mais François appelle aussi au respect de la vie familiale et insiste sur la nécessité de « véritables politiques favorisant et privilégiant le regroupement familial ».

Pour François, accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants est in fine« un devoir de justice, de civilisation et de solidarité », qu’il rapproche aussi de la fraternité chrétienne, « qui est la façon la plus civilisée de référer à la présence de l’autre laquelle ne menace pas mais interroge, réaffirme et enrichit notre identité individuelle ».

Nicolas Senèze, à Rome

_______________________________

Extrait "« Bernard Antony a été le premier francophone à le remarquer et à le commenter, et il est toujours le seul au moment où j’écris.

Il avait été alerté par une musulmane convertie, qui a été stupéfiée d’entendre le représentant musulman, dans les jardins du Vatican, au cours de la prière pour la paix, réciter (bien sûr en arabe) les derniers mots de la deuxième sourate :

« Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles. » La deuxième sourate, la plus longue, est une sorte de résumé hétéroclite du Coran et de la charia.

Elle prône bien sûr le jihad, mais surtout elle est violemment anti-juive et anti-chrétienne.

C’est dans cette sourate qu’on trouve (verset 191) :

« Et tuez-les où que vous les rencontriez (…) l’association est plus grave que le meurtre (…) et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. » (L’association, c’est la Trinité.)

Un écrivain égypto-allemand, Hamed Abdel-Samad, a lui aussi été stupéfié d’entendre cela, et il a écrit sur sa page Facebook :

« Dans les jardins du Vatican, le clerc musulman conclut sa prière par le verset

: “Qu’Allah nous aide à remporter la victoire contre les infidèles !”

J’appelle ça une prière pour la paix ! »

Cette féministe est partie faire du stop au Moyen-Orient pour prouver que l’Islam est une religion de paix… Elle a été assassinée

 25.4K

 

 61 Share4  25.5K  0

 

Cette féministe est partie faire du stop au Moyen-Orient pour prouver que l’Islam est une religion de paix… Elle a été assassinée

pippa-bacca

Elle avait 33 ans. Artiste conceptuelle milanaise, elle s’était embarquée dans un projet insensé qui a tourné au drame : Giuseppina Pasqualino di Marineo a été retrouvée morte en Turquie, violée et assassinée. La police a arrêté celui qu’elle soupçonne d’être son meurtrier, un Turc qui l’avait prise en autostop dans la ville industrielle de Gebze, à une heure de route d’Istanbul.

La jeune femme, plus connue sous le nom de Pippa Bacca, était partie avec une amie, toutes deux vêtues d’une robe de mariée, pour traverser les zones de conflit des Balkans et du Proche-Orient, afin de démontrer les valeurs communes de la Méditerranée, et de donner un signe de « confiance entre êtres humains ». """""(ndr....Signes de confiance entre êtres humains oui..Cependant les islamistes ne sont plus des êtres humains.Ils sont  devenus  les outils du DIABLE ...PhB)"""""

Elles devaient se rendre en autostop de Milan à Jérusalem, en passant par les pays de l’ex-Yougoslavie, la Turquie, le Liban, la Syrie, la Palestine et Israël.

Pour ce projet intitulé « Brides on Tour », elles devaient porter la même robe blanche du début à la fin, et celle-ci, avec toutes les tâches de ce long périple, devait figurer au coeur d’une exposition à leur retour en Italie, avec toute la documentation filmée et écrite de ce voyage symbolique. Pippa Bacca portait effectivement cette robe lorsque son corps a été retrouvé vendredi près de Gebze, étranglée.

Les deux jeunes femmes s’étaient séparées à Istanbul et Silvia Moro devait la retrouver au Liban. Mais Pippa Bacca a cessé de donner tout signe de vie il y a une dizaine de jours, suscitant des appels angoissés (« Pippa Bacca dove sei ? “ ‘Pippa Bacca, où es tu ? ) de ses amis sur le blog du projet, en italien, en anglais et en turc. En vain. L’attente se termine en tragédie’, indique le blog samedi, soulignant que le but de Pippa Bacca avait été de porter un ‘message de paix et de solidarité’, mais se terminait d’une manière ‘aussi terrible qu’absurde’.

Sa famille et ses amis ont décidé d’organiser malgré tout l’exposition autour de cette robe de mariée maculée. Mais le symbole sera différent, celui de la défiance entre êtres humains. Et peut-être aussi des limites de l’art face à l’horreur humaine.

Nouvel Obs

"""""(ndr....Signes de confiance entre êtres humains oui..Cependant les islamistes ne sont plus des êtres humains.Ils sont  devenus  les outils du DIABLE ...PhB)"""""

Les migrants, quel apport bénéfique ?


LU sur le mur d'une amie...(merci chère Isabelle...)


Article reçu en mp....................Un chercheur Égyptien:
"80% des musulmans vivent de l'aide sociale en Occident.
40 millions de musulmans "sucent" les richesses de l'Europe".
par Anna Sacco :
le chercheur Égyptien Ali Abd al-Aal sur Mayadeen TV (Liban): 80% des 50 millions de musulmans qui résident en Occident vivent de l'aide sociale,
ils refusent de travailler.
Son enquête aborde les problèmes du manque de contribution des musulmans aux sociétés occidentales des pays où ils résident, alors qu'ils bénéficient des systèmes sociaux de ces pays.
Il aborde aussi le taux élève de criminalité d'origine musulmane et les taux très élevés de fraudes aux prestations sociales de ces mêmes musulmans.
Les musulmans arrivent en Occident en tant que réfugiés ou clandestins, ils n'apportent aucune richesse aux sociétés qui les accueillent, bien au contraire: ils les appauvrissent à un point tel qu'ils deviennent une menace pour la sécurité et la stabilité financière l'Occident.
L'assistance sociale octroyée dans l'Union Européenne à ces inactifs est adaptée aux niveaux de revenus des actifs locaux producteurs de richesse. Ce bien-être procure des improductifs, grève les budgets européens et agit comme un aimant, attirant toujours plus de migrants non-Européens vers l'Europe.
Si le montant minimum requis pour vivre en Europe est de 20.000 $ par an et si 40 millions de musulmans vivent de l'aide sociale,le cout est stupéfiant puisqu'il atteint ...... 800 milliards de $ par an, rien que pour l'immigration musulmane.
Ce montant pourrait doubler si l'on tient compte de tous les autres immigrants non-européens vivant de l'aide sociale et si on y ajoute également le cout de la criminalité et l'implosion sociale due à cette immigration de masse.
Ces montants énormes, s'ils ne sont pas la seule cause de l'appauvrissement de l'Europe, contribuent à son épuisement.
Les politiciens semblent d'accord pour dire que ce système laxiste, s'il est basé sur des principes humains, ne fonctionne pas.
Mais personne ne dispose d'un plan-miracle qui permettrait dans un premier temps d'arrêter l'immigration de masse.
L'Europe court a sa perte.
Le suicide politique, social, culturel et civilisationnel est programmé et si on n'arrête pas rapidement la machine infernale de destruction de l'Occident, d'ici quelques années, il sera trop tard...

__________________

Alors? On fait quoi ?

Philippe Boehler

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article