Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

L'avenir n'est plus en chantant, mais plutôt en pleurant

com

Islam : la DGSI redoute de violents affrontements

 
valeursactuelles.com
/ Vendredi 10 février 2017 à 20:37 0
Le chef de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Patrick Calvar. Photo © LCHAM/SIPA
 

Sécurité. Lors d'une audition par la commission de l'Assemblée nationale sur les moyens mis en œuvre pour lutter contre le terrorisme, le patron de la DGSI a affirmé, ce vendredi, ne pas exclure une action violente qui ferait monter la tension entre les communautés.

Ce vendredi 10 février, le chef de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Patrick Calvar, accompagnait le ministre de l'Intérieur à une audition de la commission de l'Assemblée nationale sur les moyens mis en œuvre pour lutter contre le terrorisme. À cette occasion, il a été interrogé par le député Georges Fenech (LR) sur un risque d'affrontement intercommunautaire après l'attaque en janvier d'une mosquée au Québec par un étudiant proche de la mouvance identitaire. Six personnes sont mortes dans cette fusillade.

La tension entre les communautésNous ne sommes pas à l'abri d'une action violente aujourd'hui sur notre territoire qui ferait monter -- il faut rester très prudent dans les termes - un degré de tension entre des communautés, a déclaré Patrick Calvar. Ce que je sens, c'est qu'il y a des montées de violence au sein de différentes communautés qui pourraient demain nous confronter à des situations complexes entre la communauté musulmane, les islamistes et certains extrémistes qui voudraient en découdre, a-t-il précisé.Sur le même sujet

Selon lui, dans le passé, des opérations ont permis d'intercepter des gens dont les projets étaient justement de s'en prendre à la communauté musulmane afin de créer les conditions éventuellement d'une tension entre les communauté

et vous croyez que ce sont  des candidats  comme celui-ci prétendent sauver la France ?

...Je viens de  lui trouver un slogan porteur.

...............EN MARCHE...EST EN PANNE

" Valeurs actus.....Politique.  Pour l'ancien ministre de l'Économie, le programme n'est pas au coeur d'une campagne présidentielle. La « mystique », elle, l’est plus.

Emmanuel Macron persiste.

Alors que tous ses adversaires le pressent de dévoiler son programme politique, le fondateur d'En Marche a affirmé dans le Journal du Dimanche, aujourd'hui 12 février, que c'était « une erreur de penser que le programme était le cœur » d'une campagne électorale.

Dans cet entretien, le candidat à l'élection présidentielle a affirmé que « la politique, c'est un style (…).

C'est une magie.

Il faut définir le cœur de ce qu'on veut porter », nuançant toutefois ses propos en assurant « qu'il ne cherchait pas à être un prédicateur christique ».

Propositions début mars ?

Pourtant, tous ses adversaires le poussent à se dévoiler.

Benoît Hamon a persiflé contre « les créatures du système »,

Jean-Luc Mélenchon a appelé ses partisans à se méfier des « champignons hallucinogènes »

et François Fillon l'a carrément qualifié de « gourou ». Interrogé également dans le JDD,

Jean-Pisani-Ferry, économiste en charge du programme d'Emmanuel Macron, a déclaré que son candidat devrait « récapituler ses propositions » début mars.

Sur le même sujet

Quand Macron ose affirmer que Fillon “n’a pas de projet”

________________________

 

Conclusion : EN MARCHE est ......en PANNE

Philippe Boehler

Print
Repost

Commenter cet article