Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Migrants . Une solution franche et directe ? La mienne ! On ne peut plus hésiter.

com

L' islam et nous ?

Pourquoi *Tourner autour du pot* ?

Soyons réalistes, acceptons de réaliser que tout le continent européen est victime d'une invasion islamique .


Les migrants sont à 90-95 % près des soldats du futur et espéré califat , un *EUROSTAN* voulu par l ' Islam.

Voulons-nous nous soumettre ou nous LIBERER ?


La solution...c'est dit en moins de 20 secondes. (video brute ci-dessous)
 

Bien réalistement,
Philippe Boehler

Cour européenne des droits de l’homme : incompatibilité de l’islam avec nos lois

L’islam est incompatible avec les droits de l’homme, la démocratie et l’égalité homme-Femme.

Cour européenne des droits de l’homme : arrêt du 31 juillet 2001

La Cour européenne des droits de l’Homme  a proclamé l’incompatibilité entrela charia et les droits de l’homme, tels que mentionnés dans la  Déclaration universelle des droits de l’homme édictée par l’ONU en 1948.

Par un arrêt du 31 juillet 2001, la Cour statuant sur la validité de l’interdiction par la Cour constitutionnelle turque d’un parti islamique, le Refah Partisi (Parti de la Prospérité), exaltant des valeurs conformes à la charia, a entériné la dissolution.

La Cour a jugé que ces valeurs étaient en contradiction avec celles  prônées par la Convention européenne des droits de l’homme de 1950 : « La Cour estime que dans la présente affaire, les sanctions infligées aux requérants peuvent raisonnablement être considérées comme répondant à un « besoin social impérieux » pour la protection de la société démocratique, dans la mesure où les responsables du Refah Partisi, sous le prétexte qu’ils donnaient au principe de laïcité un contenu différent, avaient déclaré avoir l’intention d’établir un système multi-juridique fondé sur la discrimination selon les croyances, d’instaurer la loi islamique (la Charia) qui se démarque nettement  des valeurs de la Convention et avaient laissé planer un doute sur leur position quant au recours à la force afin d’accéder au pouvoir et, notamment, d’y rester » (www. echr.coe.int) 

Arrêt confirmé par la Grande chambre de la Cour européenne des droits de l’homme : 13 février 2003

Extraits :

• La Cour rappelle que la liberté de pensée, de conscience et de religion représente l’une des assises d’une « société démocratique » au sens de la Convention. Cette liberté figure, dans sa dimension religieuse, parmi les éléments les plus essentiels de l’identité des croyants et de leur conception de la vie, mais elle est aussi un bien précieux pour les athées, les agnostiques, les sceptiques ou les indifférents.

• Il y va du pluralisme – chèrement conquis au cours des siècles – qui ne saurait être dissocié de pareille société. Cetteliberté implique, notamment, celle d’adhérer ou non à une religion et celle de la pratiquer ou de ne pas la pratiquer.

• Par ailleurs, dans une société démocratique, où plusieurs religions coexistent au sein d’une même population, il peut se révéler nécessaire d’assortir la liberté en question de limitations propres à concilier les intérêts des divers groupes et à assurer le respect des convictions de chacun

Selon la Cour, dans une société démocratique, l’Etat peut limiter la liberté demanifester une religion, par exemple le port du foulard islamique, si l’usage de cette liberté nuit à l’objectif visé de protection des droits et libertés d’autrui, de l’ordre et de la sécurité publique

Nul ne doit être autorisé à se prévaloir des dispositions de la Convention pour affaiblir ou détruire les idéaux et valeurs d’une société démocratique.

• la Cour partage l’analyse effectuée par la chambre quant à l’incompatibilité de la charia avec les principes fondamentaux de la démocratie.

 

• A l’instar de la Cour constitutionnelle, la Cour reconnaît que la charia, reflétant fidèlement les dogmes et les règles divines édictés par la religion, présente un caractère stable et invariable. Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques.

• Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’homme et de soutenirun régime fondé sur la charia, qui se démarque nettement des valeurs de la Convention, notamment eu égard à ses règles de droit pénal et de procédure pénale, à la place qu’il réserve aux femmes dans l’ordre juridique et à son intervention dans tous les domaines de la vie privée et publique conformément aux normes religieuses.

Le mythe de la tolérance islamique

Sommaire

[masquer]

LE MYTHE DE LA TOLERANCE ISLAMIQUE, dans le Coran, traduction Régis Blachère, Edition Maison-Neuve et Larose Bonchamp-Lès-Laval 2001: une édition conseillée par les musulmans dits "modérés.."

Comme le recteur de la mosquée de Paris et Président du CFCM, Dalil Boubakeur...

Islam, religion de paix, d’amour et de tolérance, disent-ils; voyons de plus prêt:

Appel à la torture et à l’esclavage

Le Coran Sourate IV chapitre De l’état d’impureté avant la prière, verset 59/56 : « Ceux qui ont été incrédules en Nos aya, Nous leur ferons affronter un Feu et chaque fois que leur peau sera desséchée, Nous la leur changerons par une autre afin qu’ils goûtent le Tourment (en éternité) ».

Très raffiné comme torture...

Le Coran Sourate V la Table est servie verset 42/38 : « Au voleur et à la voleuse, tranchez les mains (sic) en récompense. Allah est puissant et sage ».

Quelle tolérance, c'est remarquable !

Le Coran sourate XVIII La caverne verset 28/29: «(les Infidèles). S’ils appellent au secours, on les secourra avec une eau comme de l’airain (fondu) qui brûle les visages. »

Impressionnant le niveau de cruauté atteint par cette "religion de paix et d'amour" !

Le Coran sourate XXVI Ya’ Sîn, verset 7/8 : « Nous avons mis à leur cou des chaînes jusqu’à leur menton, en sorte qu’ils vont la tête immobile ».

Le Coran sourate XXVI Ya’ Sîn, verset 7/9 : « Nous avons mis devant eux une barrière et derrière eux une barrière et nous les avons entourés de sorte qu’ils ne voient point ».

Le Coran sourate 47 verset 4 : « Quand donc vous rencontrerez ceux qui sont infidèles, frappez au col jusqu’à ce que vous les réduisiez à merci ! (Alors) serrez les liens ! »

Le Coran sourate 76 L’Homme, verset 4 : « Nous avons préparé pour les Infidèles, des chaînes, des carcans et un brasier ».

Très sympathique en effet..

Sourate XXIV La Lumière (An-Nûr), verset 2: «  La fornicatrice et le fornicateur, flagellez chacun d'eux de cent coups de fouet !».

A comparer avec le "Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre !" (Jean., VIII, 7), au sujet de la femme adultère Marie-Madeleine que les juifs voulaient lapider. L'islam, "religion de paix, d'amour et de tolérance", n'a semble-t-il pas retenu la leçon...

Appel au meurtre des Infidèles

Disons tout d'abord que le mot assassin vient de l’arabe "haschischin" des musulmans qui se droguaient au hasch avant d’aller tuer les infidèles.

Une seule sourate dans le Coran dénonce le meurtre :

Le Coran, sourate VI Les troupeaux verset 152/151 : «Ne tuez pas vos enfants Ne tuez pas votre semblable» cette sourate signifie que l'on ne doit pas tuer nos enfants ni notre semblable.

Cela laisse donc libre cours à une interprétation large du dit "semblable"... Parallèlement et sans contradiction aucune, dans le même temps, le même livre, le coran, appelle de nombreuses fois au meurtre, notamment en raison de la religion ou de la race.

Les islamistes répondent qu'il s'agit de versets historiques qui seraient en quelque sorte caducs aujourd'hui (bien qu'ils s'en servent toujours pour commettre quelques attentats.)

Il y a donc une contradiction.

Ou bien le coran ne contient plus de préceptes religieux vrais en tout temps et en tout lieu et alors ce n'est plus une religion universelle mais un musée d'histoire; ou bien les appels au meurtre du coran sont toujours valides et cette religion tend bien à l' universel, auquel cas, nous vous conseillons vivement de vous armer, de vous entraîner et de bien vous préparer si vous voulez conserver vie et liberté.

Observez ces appels au meurtre dans le coran et comparez avec le "Tu ne commettras pas de meurtre" de Notre Seigneur Jésus Christ en Matthieu XIX,18.

Le Coran Sourate II La Génisse, verset 214/217 : «Persécuter (les croyants) est plus grave que TUER (les Impies).»

Il s'agit ici d'un appel au meurtre en raison de la religion.

Le Coran Sourate II La Génisse, verset 187/191 : «TUEZ-LES partout où vous les atteindrez ! EXPULSEZ-LES d'où ils vous ont expulsés ! La persécution [des croyants] (fitna) est pire que le meurtre. [Toutefois], ne les combattez point près de la Mosquée Sacrée avant qu'ils vous y aient combattus ! S'ils vous y combattent, TUEZ-LES ! telle est la 'récompense' des Infidèles».

A comparer avec l'enseignement de Notre Seigneur Jésus-Christ en Luc, VI, 27 :

"Mais, je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient."

Le Coran Sourate III la famille d’Imran 122/127: «(Allah fait cela) afin que vous tailliez en pièces ceux qui sont infidèles, (pour que) vous les culbutiez et qu’ils s’en retournent déçus.»

Le Coran sourate IX Revenir de l'erreur ou l'immunité, verset 5 : « Quand les mois sacrés seront expirés, TUEZ les Infidèles quelque part que vous les trouviez ! Prenez-les ! Assiégez-les ! Dressez pour eux des embuscades ! S'ils reviennent [de leur erreur], s'ils font la Prière et donnent l'aumône (zakât), laissez-leur le champ libre ! »

Appel au meurtre en raison de la religion "jusqu'à ce qu'on l'on revienne de l'erreur..."

Le Coran sourate V La Table est servie verset 37/33: «La « récompense » de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre… sera d’être TUES ou d’être CRUCIFIES, ou d’avoir les mains et les pieds opposés tranchés ou d’être bannis de leur pays.

C’est déjà beaucoup plus clair, une religion généreuse en assassinats et en tortures, voilà la religion "de paix et d'amour"...

La loi musulmane pour les infidèles:

  • la mort par crucifixion,
  • les mains et les pieds opposés tranchés.


Suite de la précédente sourate (Le Coran sourate V La Table est servie), verset 37/34 : "... excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Donc sauf à se convertir, naturellement, l'islam ou la mort, le "cercueil ou la valise"...

Pourquoi tout processus de paix, signé avec l'Islam est voué à l'échec? Réponse :

Le Coran sourate IV les Femmes verset 91/89 : « [Les hypocrites] aimeraient que vous soyez impies comme ils l'ont été et que vous soyez à égalité [avec eux]. Ne prenez pas parmi eux de patrons ('awliyâ') avant qu'ils émigrent (sic) dans le Chemin d'Allah ! s’ils vous tournent le dos, prenez-les et TUEZ-LES où que vous les trouviez ! Ne prenez, parmi eux, ni patron ni auxiliaire.»

Il ne peut donc y avoir aucun allié pour les Musulmans, tant que le mécréant n'embrasse pas l'Islam. C'est très clair.

Et ceux qui désobéissent à cet ordre sont pour eux des rebelles.

Le Coran n'existe donc uniquement que dans le but de faire triompher l'islam, par la force, au dessus de tous et partout.

Et encore:

Le Coran, Al-Maidah 51. Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

Le Coran sourate IV Les Femmes verset 93/91 : «Vous trouverez d'autres [hypocrites] qui désirent vivre tranquilles avec vous et tranquilles avec les leurs... S’ils ne se rendent pas à vous et ne déposent pas les armes, prenez les et TUEZ-LES où que vous les acculiez ! Sur ceux-là, Nous vous accordons un pouvoir éclatant».

Voilà le sort que les musulmans nous réservent à nous [hypocrites] qui désirons "vivre tranquilles" avec nous-mêmes. Si l'on ne se rend pas à eux et ne déposons pas les armes, le coran demande de nous prendre et de nous tuer où que l'on soit. Car sur nous, Allah accorde un pouvoir éclatant !...

Appel à la guerre "sainte".

Coran sourate IX, 29 : «Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu ni au jour dernier, qui ne regardent point comme défendu ce que Dieu et son apôtre ont défendu, et à ceux d’entre les hommes des Écritures qui ne professent pas la vraie religion. Faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribut de leurs propres mains et qu’ils soient soumis.»

Le Coran sourate IV Les Femmes chapitre «Obligation de la Guerre Sainte», verset 73/71 : «O vous qui croyez ! lancez vous (en campagne) par groupes clairsemés ou lancez vous en une masse !»

Le Coran Sourate IV Les Femmes verset 102/101 : « Les Infidèles sont pour vous un ennemi déclaré».

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 40/39 «Appel aux armes » : « Et combattez-les jusqu’à ce que le culte entier soit rendu à Allah»

Voilà donc le terme du jihad: la conversion des Infidèles !

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 47/45 : « O vous qui croyez ! quand vous rencontrez une troupe (ennemie) soyez fermes ! invoquez beaucoup Allah ! Peut-être serez-vous bienheureux !.»

Le Coran sourate VIII Le Butin, verset 62/60 « préparez contre (ces Infidèles) ce que vous pourrez de force et de chevaux par quoi vous effraierez l’ennemi d’Allah !»

Le Coran sourate IX Revenir de l’erreur, «Déclaration de guerre aux non-musulmans.=== ====Condamnation du judaïsme et du christianisme» verset 30 : « Les juifs ont dit : « Ozaïr est fils d’Allah. » Les Chrétiens ont dit : «Le Messie est le fils d’Allah. » Tel est ce qu’ils disent. Qu’Allah les tue !»=

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 17 : «(Croyants !) vous n’avez donc point tué ces Infidèles, mais c’est Allah qui les a tués».

Le Coran sourate IX Revenir de l’erreur, verset 41 : «Lancez-vous légers et lourds. Menez combat de vos biens et de vos personnes dans le chemin d’Allah

Le Coran sourate IX verset 124/123 : «O vous qui croyez ! Combattez ceux des Infidèles qui sont dans votre voisinage! Qu’ils trouvent en vous de la dureté !.»

Attention aux voisins musulmans si vous n’êtes pas soumis à Allah...

Le Paradis pour ceux qui meurent en combattant les Infidèles

Le Coran sourate IV Les Femmes verset 76/74 : « A ceux qui combattant dans le chemin d’Allah, sont tués ou sont vainqueurs, Nous leur donnerons une rétribution immense »

C'est la justification "divine" des attentats terroristes qui tuent innocents.

Notons que dans le Talmud, on retrouve cette idée du paradis pour ceux qui exterminent les chrétiens...

Le Coran sourate XL Le Croyant verset 85 : «(Mais) leur foi (des Infidèles) ne s’est pas trouvée leur être utile après qu’ils eurent vu Notre violence, conformément à la coutume d’Allah qui a été appliquée à Ses Serviteurs».

Notez l'emploi de l'expression « Notre violence » pour définir la religion de Paix, d'amour et de tolérance...

Le Coran sourate XLVII, Mahomet, verset 37/35 : «Ne faiblissez donc pas ! N’appelez point à la paix alors que vous avez la supériorité ! Allah est avec vous et Il n’abolira pas vos (louables) actions. » « N’appelez point à la paix.»

Question: elle est où la « religion de paix , d'amour et de tolérance» ?


===Le Coran sourate 48 Le succès verset 16 : «Vous êtes appelés contre un peuple plein d’une redoutable vaillance, (ou bien) vous les combattrez ou bien ils se convertiront à l’Islam».=== Quelle tolérance ! C'est remarquable !

 

Le Coran sourate 48 Le succès verset 29 : «Mahomet est l’apôtre d’Allah. Ceux qui sont avec lui sont violents à l’égard des Infidèles et compatissants entre eux».

Toujours la violence...

Le Coran sourate 49 Qâf verset 15 : «Les croyants sont ceux qui ont mené combat de leurs biens et de leurs personnes dans le chemin d’Allah.»

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 66/65 : « O Prophète !, encourage les Croyants à combattre ! S’il se trouve parmi vous vingt hommes constants, ils en vaincront deux cents. S’ils s’en trouvent cent, ils vaincront mille de ceux qui sont infidèles !».

Le Coran sourate VIII Le Butin verset 67/66 : « S’il se trouve parmi vous cent hommes constants, ils en vaincront deux cents. S’il s’en trouve mille, ils en vaincront deux mille avec la permission d’Allah ».

C’est une blague ou quoi ?

Le coran sourate VIII Le Butin verset 68/67 : «Il n’est d’aucun Prophète de faire des captifs avant qu’il ait réduit à merci les Infidèles sur la terre».

Passionnant ce programme : une terre entière soumise à la religion de paix, d'amour et de tolérance...

LES APPELS A LA HAINE EN RAISON DE LA RACE OU DE LA RELIGION

Contre les Juifs

Le Coran, An-Nisa, Les femmes, verset 154/155 : « Nous les avons maudits (les Juifs) parce qu'ils ont rompu leur Alliance (avec nous), parce qu'ils ont été incrédules en les signes d'Allah, parce qu'ils ont tué sans droit les Prophètes ».

A comparer avec le «Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font» (de Notre Seigneur Jésus-Christ, au sujet des Juifs qui le crucifiaient.)

Le Coran, An-Nisa, Les femmes, verset 155/156 : «Nous les avons maudits (les Juifs) à cause de leur incrédulité, pour avoir dit, contre Marie, une immense infamie (buhtân),

Le Coran, An-Nisa, Les femmes, verset 156/157 : «Nous les avons maudits (les Juifs)... pour avoir dit: «Nous avons tué le Messie, Jésus fils de Marie, l'Apôtre d'Allah! »

Le Coran Sourate V La Table est servie (contre les juifs Médinois) : «Nous les avons maudits».

Contre les chrétiens et les juifs: "des pervers"; "maudits", "des singes et des porcs...", "impurs..."

Le Coran sourate V La Table est servie verset 17/14 « Contre les chrétiens et les juifs » : « De ceux qui disent : « Nous sommes Chrétiens », Nous avons excité entre eux l’hostilité et la haine ».

Le Coran sourate V La Table servie, verset 56/51 : « O vous qui croyez ! Ne prenez point les Juifs et les Chrétiens comme affiliés.

Le Coran sourate V La Table servie, verset 56/51 : Quiconque parmi vous les prendra comme affiliés sera des leurs. Allah ne conduit point le peuple des Injustes ».

Le Coran sourate V La Table est servie, verset 62/57 : «O vous qui croyez ! Ne prenez point comme affiliés… parmi ceux à qui l’Ecriture a été donnée antérieurement et parmi les Infidèles.»

Le Coran sourate V la Table est servie « Contre les Juifs Médinois et les Chrétiens » verset 64/59 : « O Détenteurs de l’Ecriture ! la plupart d’entre vous sont pervers ».

Elle est où la tolérance inter- religion ?

Le Coran sourate V la Table est servie « Contre les Juifs Médinois et les Chrétiens » verset 65/60 : « Ceux qu’Allah a maudits… dont il a fait des singes et des porcs, (qui) ont adoré les taghout, ceux là ont pire place et sont les plus égarés .»

Le problème pour Mohammed est que les juifs Médinois et les chrétiens refusaient ses enseignements… Ce que Mohammed n'appréciait pas...

Le Coran sourate IX Revenir de l’erreur ou l’immunité, verset 28 : « O Vous qui croyez ! les infidèles ne sont qu’impureté ! »

Notons le lien que l'on peut établir entre "l'impureté" islamique et "l'impureté" nazie. On retrouve également ce concept de l'impureté dans le Talmud et dans sa doctrine sur les chrétiens.

NEGATION SATANIQUE DE LA CRUCIFIXION DE NOTRE SEIGNEUR

Le Coran, An-Nisa, Les femmes, verset 156/157 : « Nous les avons maudits (les Juifs)... pour avoir dit: «Nous avons tué le Messie, Jésus fils de Marie, l'Apôtre d'Allah! », alors qu'ils ne l'ont ni tué ni crucifié, mais que son sosie a été substitué à leurs yeux. »

La note 156 indique qu'"un chrétien nommé Serge, qui, miraculeusement, avait pris la ressemblance de Jésus; ce fut donc en fait ce Serge qui subit la crucifixion et non Jésus. » (Le Coran, traduction Régis Blachère, Edition Maison-Neuve et Larose Bonchamp-Lès-Laval 2001, p. 128.)

Voilà donc toute notre sainte Religion attaquée dans ce verset satanique et antichrist, car niant l'Incarnation du Verbe pour sauver l'humanité pécheresse, niant donc tout le mystère salvafique du Christianisme, la crucifixion du Sauveur et sa résurrection.

 

 

Le pape François appelle les États européens à « la prudence » dans l'accueil des réfugiés

 

 

VIDÉO - Dans l'avion le ramenant de Suède mardi, le pape a corrigé sa pensée sur la question de l'accueil des réfugiés en Europe en conseillant aux gouvernements de ne pas accueillir au-delà de leur possibilité sous peine de payer « le prix politique » car les réfugiés non intégrés vont alors former des « ghettos » , ce qui est « très dangereux ».

Alors que le pape François, depuis le début de la crise des réfugiés en Europe avait toujours appelé les États à ouvrir généreusement, et par principe, leurs portes aux réfugiés - fustigeant «l'égoïsme» de ceux qui ne le faisaient pas et joignant lui-même le geste à la parole en avril 2016 en ramenant de l'île grecque de Lesbos, trois familles musulmanes dans son avion - il a opéré, mardi après-midi, une nette correction, en appelant les gouvernements européens, lors d'une conférence de presse donnée à son retour de Suède, à gérer le dossier des réfugiés avec «prudence».

» En Suède, la main tendue du Pape aux protestants

C'est-à-dire, a expliqué le pape François, à veiller à ne pas accueillir au-delà de ses possibilités. À savoir pouvoir offrir aux réfugiés, insiste-t-il, «un toit, un travail, une école, l'apprentissage de la langue» en vue de leur «intégration». Sans quoi, a-t-il prévenu, on peut «payer politiquement une imprudence dans ses calculs en recevant plus de réfugiés que l'on peut».

 

Ghettoïsation

Interrogé, en effet sur ce qu'il pensait des pays qui fermaient leurs frontières aux réfugiés, le pape François a affirmé: «Qu'est-ce que je pense des pays qui ferment leurs frontières? En théorie, on ne peut pas fermer son cœur à un réfugié. Mais il y a aussi la prudence des gouvernants: Ils doivent être très ouverts pour recevoir mais ils doivent aussi faire le calcul de savoir comment les recevoir. Parce qu'on ne doit pas seulement recevoir un réfugié mais il faut aussi l'intégrer. Et si un pays à une capacité d'intégration, disons de 20, qu'il fasse cela. S'il peut davantage, qu'il fasse plus. Mais toujours avec le cœur ouvert, parce qu'il n'est pas humain de fermer le cœur, de fermer les portes. À la fin, cela se paie politiquement. Tout comme on peut aussi payer politiquement une imprudence dans les calculs en recevant plus que l'on peut intégrer.»

Et de conclure: «Quel est le danger? Si le réfugié n'est pas intégré, permettez-moi ce néologisme, il se ‘ghettoïse', il devient un ghetto. Et sa culture ne se développe pas en relation avec l'autre culture. Ce qui est très dangereux. Je pense que la peur est le plus mauvais conseil pour les pays qui tendent à fermer leurs frontières. Et que le meilleur conseil est la prudence.»

 

Sacré Erdogan...

Sacré Erdogan...

Print
Repost

Commenter cet article