Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Lybie , que de crimes commis par ceux qui y ont mis les pieds

com

Chaos et charia en Libye : merci Sarkozy-BHL-Juppé !

.....Il en manque,  Hillary, Obama, Hollande et cie...


Ah! Bien sûr, le colonel -Président Khadafi était un homme plus que fantasque...
Mais avec lui, le  pays était  prospère, développé.
Lui, filtrait les fameux mi- grants ...
Maintenant c'est le chaos...
A qui la faute?

Philippe Boehler

de  Riposte <Laïque cet excellent billet de Françoise Lerat

_____________________________________

"

Chaos et charia en Libye : merci Sarkozy-BHL-Juppé !

Publié le 29 juillet 2014 - par - Pas de commentaires - 2 343 vues

sarkozy-alaouiEn Janvier dernier, j’ai assisté à une conférence de « Connaissance du Monde » intitulée « Libye-Entre mer et désert », présentée par la très excellente conférencière et cinéaste Anne-Sophie Tiberghien.

En préambule de son film tourné en 2008, donc avant les événements de 2011 qui ont amené au pouvoir des islamistes purs et durs, elle nous a déclaré qu’elle connaissait bien ce pays pour y avoir séjourné à plusieurs reprises au plus près de la population et qu’à aucun moment elle n’aurait pu prévoir le désastre qui s’est abattu en Libye. Puis,  en quelques mots, elle a résumé les avantages dont bénéficiait le peuple, avantages à peine croyables comparés à ceux de notre pays : électricité et eau gratuite, essence à un prix dérisoire, faible coût de la vie, pas d’impôts, prêts intéressants, soins médicaux gratuits, excellent niveau de scolarisation… en plus un tourisme qui commençait à s’implanter.

J’avoue avoir été plus que surprise par ce que j’ai découvert au cours de ce reportage qui ne pouvait manquer de sincérité puisqu’il était réalisé par une personne dont les expériences passées prouvaient qu’elle savait s’immerger dans des univers géographiques différents pour s’y imprégner au mieux de l’humain.

Par la suite, en essayant d’en savoir plus sur la Libye, j’ai pu me rendre compte que j’avais peut-être été jusqu’alors mal renseignée par la présentation dans les médias d’un Kadhafi certes pas toujours exemplaire mais dont on avait sûrement à dessein noirci le portrait:

– Comme on nous l’a longtemps seriné il s’était enrichi personnellement, mais seulement ce qu’on a toujours évité de nous dire, c’est que son peuple a bénéficié lui aussi de la manne que représentaient les très importantes réserves de pétrole de ce pays. Aucun autre pays producteur de pétrole de l’Afrique du Nord ne l’a fait, et même d’autres pays …

– D’autre part, à côté des nombreuses aides dont profitaient les libyens il a su encourager et développer l’Education en rendant celle-ci obligatoire et gratuite jusqu’à l’âge de 16 ans y compris pour les filles, en aidant beaucoup financièrement les étudiants, ce qui fait que le taux d’alphabétisation ne cessait de s’accroître (88,9% en 2011,le plus élevé de l’Afrique du Nord). D’où un nombre d’étudiants en constante progression ainsi que par conséquence les établissements d’enseignement supérieur. Fait très remarquable pour un pays musulman, les libyennes étaient majoritaires à l’université et elles pouvaient prétendre à toutes les fonctions.

– Dans ce pays islamiste à 97%, Kadhafi avait exclu dans les années 80 les Frères musulmans, les femmes n’étaient pas obligées de se voiler, l’autorisation du mariage a été portée de 18 à 20 ans, dans les rues le flirt n’était pas réprimé… les chrétiens environ 3% n’étaient pas persécutés…

– Si l’on jette un coup d’oeil sur les données statistiques sur l’immigration en France en 2011, les Libyens n’y apparaissent pas. Une preuve de plus que le pays suffisait à nourrir sa population  et n’était pas une dictature invivable qu’on essayait de quitter.

– Peu à peu, celui qu’on nous a souvent présenté comme un monstre fou assouplissait son régime:en 2003, des entreprises qu’il avait nationalisées en 1969 ont été privatisées;en 2004 il a annoncé son intention de voir la peine de mort abolie; il avait condamné les attentats de 2001… Actuellement, de plus en plus de voix s’élèvent pour dire que l’attentat de Lockerbie en 1988, pour lequel il avait endossé la responsabilité et indemnisé les familles des victimes avait été commandité et exécuté par l’Iran.

– Dans un article qu’on peut trouver sur internet « Le chef de la fausse révolution libyenne admet que Kadhafi n’a pas tué de manifestants », il apparaît que ce prétexte a été donné par ceux qui voulaient se débarrasser de lui à savoir les islamistes radicaux entre autres.

– D’autre part, après un accord signé en 2009 avec l’Union Européenne, il assurait un contrôle sur l’immigration sub-saharienne. Depuis sa chute, l’immigration clandestine a repris de plus belle, avec des illégaux qui viennent grossir les rangs de l’immigration inutile pour tous, y compris pour les immigrés eux-mêmes qui ne trouveront pas en France où beaucoup veulent aller, un avenir brillant. Pas question pour les nouveaux dirigeants islamistes de la Libye de freiner à leur tour cette immigration puisque maintenant dans ce pays, c’est le chaos.

Pour se rendre compte de l’étendue des dégâts, dégâts qui perdurent, il suffit de lire l’ouvrage de Samuel Laurent « Sahelistan » aux éditions du Seuil. Comme cet auteur l’a rappelé dans une émission de Salut les Terriens, personne n’ose en parler !

Des milliers de morts, des massacres sur les populations noires du pays, agressions continuelles contre les chrétiens, en 2013 des coptes capturés et torturés, destruction d’un état dans lequel se trouve maintenant un très gros foyer d’islamistes fondamentaux ayant un espace suffisamment grand pour étendre leur abominable projet de charia vers le plus possible d’états d’Afrique.

Et dire que la France a sa grande part de responsabilité puisque c’est Nicolas Sarkozy qui le premier s’est agité pour partir en guerre contre Kadhafi (son ami d’hier, bon client en matière d’armes et peut-être même financier de sa campagne présidentielle de 2007). Les européens, les américains étaient pourtant divisés quant à l’opportunité de le suivre dans son initiative malheureuse à ajouter à un bilan déjà pas trop positif sur le plan intérieur français. L’OTAN l’a finalement suivi. L’intervention déclenchée par la France, et pour laquelle nous avons déployé l’artillerie lourde, débutera le 19 février 2011 pour ne se terminer que le 23 octobre de la même année car Kadhafi disposait de soutiens importants parmi sa population qui lui ont permis de résister plusieurs mois.

La France sera la première à soutenir le CNT (Conseil National de transition).

Le 15 septembre 2011, Nicolas Sarkozy sera accueilli en héros à Benghazy et à Tripoli, histoire de redorer son blason passablement terni en France, mais cette visite pré-électorale ne lui aura rien rapporté puisque moins d’un an après il sera battu aux présidentielles.

On peut se demander s’il était vraiment conscient des conséquences futures de son aide si prompte au CNT dont son président déclarait pourtant le 13 septembre 2011 : « L’islam sera la principale source de la législation. A moins d’être sourd et/ou idiot, cette déclaration avait au moins le mérite d’être claire et nette et de ce fait ne pouvait amener aucune erreur d’appréciation.

Il faut dire que Nicolas Sarkozy avait 2 soutiens de choc qui l’ont bien suivi dans cette campagne libyenne:

1) Bernard-Henri Lévy

2) Alain Juppé

BHL, un fameux maître à penser de tous les combats pourvu qu’on le remarque; il viendra en Libye à plusieurs reprises soutenir les rebelles.

A propos de BHL, je ne peux m’empêcher de citer Renaud dans une de ses chansons concernant ce personnage :

 » L’idole de Saint Germain des Prés

Bien qu’il écrive avec ses pieds

A la prétention insensée

De nous dire ce qu’il faut penser. »

Henri Guaino a même été plus incisif dans ses propos et ce serait dommage de ne pas les reproduire:

« BHL est un petit con prétentieux. »

Cet énième combat dans lequel il s’était engagé et qui a vu périr Kadhafi par lynchage lui a-t-elle apporté la gloire? Une gloire éphémère tout au plus, qui lui a donné l’occasion d’écrire un livre dont on n’a guère entendu parler en tous les cas. Il semblerait que maintenant, le philosophe serait muet pour parler de ce qui se passe depuis presque 3 ans en Libye. On aimerait pourtant savoir s’il n’a pas un peu honte quand on sait que cette guerre n’a armé que de dangereux islamistes qui perpétuent des crimes au sein d’une population  qui vit dans la terreur.

Alain Juppé quant à lui, non content d’avoir arrosé de nos euros le printemps arabe en Tunisie, a trouvé tout naturel de déverser l’argent à flots en Libye : 320, 330 millions d’euros dans les 6 premiers mois et sûrement au total pas moins de 430 millions et ce monsieur de se justifier quand on lui reprochait une telle dépense:

« Quand on m’interroge sur le coût de l’opération, je fais remarquer que c’est aussi un investissement sur l’avenir. »

L’avenir de qui? Des milliers de morts pour une guerre qui n’en valait pas la peine? De ceux qui continuent de mourir dans un pays dévasté, un pays qui était le plus développé d’Afrique, un des pays les plus prospères à tel point qu’il était surnommé par certains la Suisse de l’Afrique? De ceux qui fuient maintenant vers l’étranger et dont certains périssent en mer?

La réponse d’Alain Juppé ne manque vraiment pas de cynisme quand on sait que  » l’investissement sur l’avenir » concerne surtout les hommes d’affaires car dès juin 2011, ils étaient sur place les Total, Thales, Alcatel, Bolloré,  Africa Logistics… prêts à reconstruire ce que nous contribuions à détruire. Et la main dans le pétrole jusqu’au cou si possible, alors que Kadhafi contrôlait cette richesse en instituant des quotas: maintenant, plus de contrôle…

L’argent du pétrole va sans doute alimenter les caisses des organisations islamistes également, de quoi nous occuper ainsi dans la lutte contre les djihadistes dont le nombre grossit sur notre territoire ce qui ne manque pas d’inquiéter quant à notre sécurité.

S’inquiétait-il Nicolas Sarkozy en 2013 quand il a effectué un voyage éclair en Libye? Il a été accueilli en héros par les islamistes. Preuve pour lui qu’il existait encore sur le plan politique et qu’il comptait bien se remettre sur les rangs pour retrouver la présidence de notre pays?

Seulement, nos dirigeants actuels ne l’entendent pas ainsi et ressortent des affaires et là il semble que notre ex-président les ait vraiment collectionnées!

Cherchera-t-on à lui imputer en plus une responsabilité dans ce que certains appellent déjà le génocide libyen?

Le Quotidien d’Oran du 24 août 2011 prédisait: »un après Kadhafi dans la douleur et le sang… plus monstrueux que celui que la révolte a combattu ».

On voit ce qui se passe depuis près de 3 ans….

Les infos sur Kadhafi étaient en partie des mensonges, certains le reconnaissent aujourd’hui:

– Yves Bonnet,ancien directeur de la DST révèle que Kadhafi n’a jamais bombardé sa propre population; il n’est pas seul à le dire.

– Des médias comme Le Point, n’ont pas hésité à dire que Kadhafi aurait été exécuté sur ordre de Nicolas Sarkozy parce qu’il en savait trop.

– Le Corriere della Sera dira même que c’est un agent français qui aurait fait le coup.

– Berlusconi en octobre 2013 déclarait que c’était « un complot européen », que 2 pays européens* voulaient pour lutter contre la crise économique chez eux, faire refaire après la destruction en faisant payer avec l’argent du pétrole (l’Angleterre avait suivi la France).

Si la politique dans un pays se doit d’être au service de son économie ce ne devrait pas être à n’importe quel prix! Il n’est quand même pas normal que pour défendre nos intérêts financiers et surtout ceux de quelques-uns nous ayons contribué à détruire un pays comme la Libye.

Ce qui est un comble, c’est que des armes fournies par Nicolas Sarkozy pour aider en principe un conflit parti de la région Est de la Libye, région de tradition fortement islamisée que Kadhafi a toujours contrôlée, ont servi à des djihadistes pour envahir le Mali! Ces djihadistes contre lesquels François Hollande est parti en guerre!

Dans un article de l’Express du 12 mars 2011 qui donnait la parole aux opposants de Kadhafi dans cette région Est,on citait ces propos de libyens :

« C’est ici qu’ont été enterrés les 70 amis du prophète Mahomet qui ont, Dieu soit loué, apporté le djihad, la guerre sainte dans ce pays  » disait l’un, un autre : « Kadhafi nous a dit : les femmes c’est comme les hommes. C’est faux! Il dit:les africains sont nos frères. Mais ce n’est pas vrai! »… Des femmes quant à elles affirmaient que Kadhafi était juif…

Si on résume, on lui reprochait son islamisme trop modéré et aussi son panafricanisme. Il gênait donc à la fois les intégristes islamistes et les intérêts de l’occident qui risquait de se voir écarté de ressources importantes et donc les intérêts de la Françafrique: ce dernier point n’a sans doute pas échappé à Nicolas Sarkozy.

Et maintenant que le chaos règne en Libye allons nous encore devoir intervenir pour faire cesser le massacre? Ce n’est pas impossible.

Voici ce qu’on pouvait lire le 15 juillet dernier sur le blog de Bernard Lugan, grand spécialiste de l’Afrique, dans un article titré « Libye : vers une intervention étrangère ».

« Dépassées et totalement impuissantes les autorités libyennes en sont réduites à demander une intervention internationale afin de juguler l’anarchie qui a emporté leur pays depuis le renversement du Colonel Kadhafi. Les problèmes sécuritaires qui se posent en Libye étant clairement identifiés, l’intervention qui se prépare depuis plusieurs semaines déjà sera essentiellement menée par 3 pays :

L’Egypte

L’Algérie

La France… »

Françoise Lerat

Print
Repost

Commenter cet article