Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, 
vus sous la loupe d'un super senior.

VIGILANCE SUPER-SENIOR

Politique, survol de l'actu, réflexions, propositions, vus sous la loupe d'un super senior.

Bernard de la Villardiere , merci d'avoir allumé la lampe.C'est ce tocsin que je répands depuis des années..parfois sous des regards moqueurs.

com

~~ Cette vidéo inclut du contenu de Groupe M6 protected TV contents, qui l'a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d'auteur. Opération impossible . .

* Qui parmi mes amis aurait enregistré ou pourrait enregistrer cette émission afin d'en permettre la lecture en privé?
________________________
__________

Islam en France, la République en échec .
Ajoutée le 29 sept. 2016 Reportage diffusé sur M6 le mercredi 28 septembre 2016 à 21H00.
Si vous ne l’avez pas vu, le voici dans son intégralité.
Ce nouveau programme, incarné par Bernard de La Villardière, explore les grandes questions qui se posent à notre société.
Des questions qui suscitent la controverse et divisent l'opinion. Pour ce premier numéro de Dossier Tabou, nous nous sommes intéressés à la compatibilité de l'islam avec la République. Port du voile, du burkini, demandes à caractère intégriste à l'hôpital, écoles confessionnelles, construction de mosquées : voici une vingtaine d'années que les revendications relatives à la pratique de l'islam font la Une de l'actualité.
Depuis les tragédies de janvier 2015, les Français s'interrogent davantage encore sur la place de l'islam dans notre société. Lors de l’enquête, nous découvrons que plusieurs courants de l'islam se livrent à une sévère concurrence sur le territoire national : modéré, piétiste fondamentaliste et djihadiste.
Des courants financés, contrôlés, instrumentalisés par des puissances étrangères. Aujourd'hui, ce sont les porte-voix de l'Arabie Saoudite, de l'Algérie, du Maroc ou de la Turquie qui s'expriment le plus souvent dans les mosquées.
Nous découvrons que les imams les plus extrémistes gagnent du terrain aux dépens de modérés républicains, parfois menacés de mort. Face à cette absence de gouvernance, une puissante fédération musulmane tente de mettre la main sur l'ensemble des musulmans : l'UOIF. L'Union des Organisations Islamiques de France est la filiale française des Frères Musulmans dans notre pays.
Une institution secrète qui a pour but de déconnecter la communauté musulmane du reste de la société, de grignoter peu à peu l'espace public au nom de la liberté d'expression pour installer la charia en France.
L'UOIF possède ses mosquées et ses écoles. Elle organise de grands rassemblements et attire des centaines de milliers de personnes qui peuvent écouter des prédicateurs étrangers souvent homophobes, antisémites et favorables à la lapidation des femmes.
D'anciens Frères Musulmans ont accepté de témoigner pour dévoiler la stratégie cachée du mouvement qui veut former les élites islamistes de demain.
À l'hôpital public, des femmes refusent de plus en plus d'être examinées par un homme. Même du côté du personnel les entorses au règlement se multiplient. Voiles et barbes longues s'invitent dans les salles de consultation.
Dans certaines communes, des élus ont cédé aux sirènes du communautarisme. Pour s'attirer des voix ils multiplient les entorses à la laïcité.
Financements déguisés de lieux de cultes ou aides à des écoles confessionnelles, ces coups de canifs dans le pacte républicain ont parfois renforcé localement les courants les plus radicaux de l'islam. Jilbab, tchador, niqab, hijab, la question du voilement de la femme musulmane divise les Français. Le simple foulard suscite parfois l'hostilité.
Nous avons rencontré des musulmanes qui souffrent de ces amalgames.
Elles revendiquent le droit d'afficher leur appartenance religieuse dans un pays qui est le leur... Mais elles rejettent aussi la surenchère salafiste.
Au cours de l’enquête, la parole a été donnée à des musulmans qui sont les premiers à dénoncer les dérives dans la gestion de leur culte.
Des dérives qui empêchent la naissance d'un véritable islam de France. Catégorie Actualités et politique
Licence Licence YouTube standard

Merci cher Bruno Robert G...le lien rutube donne tout...de l'émission.AU
diable les blocages.Il faut que la VERITE TR
IOMPHE

<https://rutube.ru/video/0fe66d147c09fb9176c6556a0a5494f7/

Sonner, encore sonner ce tocsin qu'il faut faire résonner chaque jour afin de réveiller ceux qui dorment encore, et non des moindres...
Du haut en bas de l'échelle, il m'arrive de rencontrer des personnes doutant encore de la dangerosité de l'islam.
Et je reviens inlassablement, à la charge, tel que ce cher NI
colas Boileau nous l'a conseillé...

Bon dimanche à vous chers amis et lecteurs...

Philippe Boehler

Bernard de la Villardiere , merci d'avoir allumé la lampe.C'est ce tocsin que je  répands depuis des années..parfois sous des regards moqueurs.
Bernard de la Villardiere , merci d'avoir allumé la lampe.C'est ce tocsin que je  répands depuis des années..parfois sous des regards moqueurs.
Bernard de la Villardiere , merci d'avoir allumé la lampe.C'est ce tocsin que je  répands depuis des années..parfois sous des regards moqueurs.

"du blog de Sami ALdeeb
"~~ Menaces sur Nadia Remadna, Sevran est devenu un Khalifa à 40 minutes de Paris Sharia Add comme
nts . Oct 01 2016 .

Source « Tu aides les mécréants », une voix anonyme menaçait hier soir Nadia Remadna, présidente de la Brigade des Mères, menace sur ses enfants aussi « On sait où tes gosses vont à l’école » ou plus grave cette menace de viol à peine voilée « Ta fille est très belle » avant de terminer par un étrange « On va t’envoyer des vraies mères musulmanes », cette dernière menace a été exécutée ce matin.

En partant pour son travail, Nadia a été prise à parti en bas de chez elle par un groupe de femmes voilées brandissant des pancartes « On veut de mosquée pas des écoles », elles répondaient au message de Nadia au 20h de TF1 qui elle disait « On veut plus d’écoles pas des mosquées ». Nadia Remadna n’est pas en sécurité parce qu’elle dénonce l’islamisme.

Où sont les belles voix toujours si promptes à dénoncer l’islamophobie quand une Française de confession musulmane se voit menacer avec sa famille par des salafistes ?

Où sont les islamo-gauchistes toujours prêts à défendre la Musulmane voilée quand celles qui ne le sont pas subissent des pressions pour adopter les rites de l’islam radical.

Aujourd’hui Nadia Remadna défend la République et la laïcité au péril de sa vie et contre une partie de la gauche, abandonnée par une municipalité démissionnaire, et des politiques incapables d’assurer notre sécurité.

Print
Repost

Commenter cet article